Brocarr: un «e-facilitateur» pour l’acquisition de voitures Reviewed by François Nadeau on . Dans plusieurs domaines, que ce soit celui des banques ou du commerce de détail, la façon dont nous transigeons évolue rapidement.  Le marché de la vente de véh Dans plusieurs domaines, que ce soit celui des banques ou du commerce de détail, la façon dont nous transigeons évolue rapidement.  Le marché de la vente de véh Rating: 0

Brocarr: un «e-facilitateur» pour l’acquisition de voitures

Dans plusieurs domaines, que ce soit celui des banques ou du commerce de détail, la façon dont nous transigeons évolue rapidement. 

logo-brocarr

Le marché de la vente de véhicules automobiles, quant à lui, n’a pas suivi une telle révolution dans les dernières années.

Pourtant, avec Internet, les consommateurs disposent de plus en plus d’outils pour chercher et comparer l’information à propos de différentes voitures. Ces derniers se présentent donc souvent en point de vente avec une seule question en tête: quel est votre prix?

Ce processus de recherche du meilleur prix peut s’avérer long et pénible pour le futur acheteur, qui se limitera souvent à deux ou trois soumissions.

Mais s’il était possible d’obtenir le meilleur prix parmi plusieurs concessionnaires, sans même avoir à se déplacer?

C’est le service qu’offre Brocarr, nouvelle entreprise fondée par Vincent Le Bon et son partenaire Marc-Antoine Charron.

Vincent Le Bon, diplômé de HEC Paris et passionné de commerce électronique, décrit Brocarr comme «un courtier automobile en ligne».

Basé sur le principe de l’enchère inversée, ce service offre aux clients de comparer entre elles jusqu’à sept offres de prix de différents concessionnaires.

Au final, une économie de 2000 $ est garantie une fois la totalité du processus complété.

Des bénéfices de part et d’autre 

Pour l’acheteur, le bénéfice offert par Brocarr va de soi. Mais qu’en est-il pour les concessionnaires qui acceptent de faire partie du jeu?

Pour Vincent Le Bon, il y a des avantages autant pour les gros joueurs, qui peuvent aller chercher encore davantage de volume de ventes, que pour les plus petits, qui peuvent soumissionner sur des demandes qu’ils n’auraient autrement jamais reçues.

Même si quelques-uns peuvent se montrer réticents à travailler avec nous, la plupart des concessionnaires voient d’un bon oeil le partenariat que nous leur offrons», souligne celui qui agit à titre de président de l’entreprise qu’il a co-fondée.

D’ailleurs, Brocarr possède des ententes formelles avec la plupart des points de vente auxquels l’entreprise soumet des offres.

Un humain derrière la machine

Même si le formulaire de demande de prix est rempli en ligne, le processus qui s’ensuit n’est pas entièrement automatisé.

Pour l’instant, nous acheminons les offres nous-mêmes aux concessionnaires. Ce procédé s’avère très formateur pour nous et permet de développer nos relations d’affaires».

Vincent Le Bon souligne aussi l’importance de faire parvenir le formulaire de demande le plus détaillé possible, sans quoi trop de questions restent en suspens et empêche le processus d’être fluide et efficace.

Vers un processus d’achat pleinement intégré?

Pour l’instant, Brocarr se limite aux premières étapes de l’achat d’un véhicule. Outre les soumissions et l’entente sur un prix d’achat, il est également possible de régler le dépôt de garantie via la plateforme.

Mais pourrait-on voir un jour un processus d’achat 100% en ligne où le véhicule acheté est livré à votre porte? Vincent Le Bon y croit.

Il reste du travail à faire. D’une part, il faut gagner la confiance de certains segments d’acheteurs plus réticents à acheter sur Internet. D’autre part, il faut aussi convaincre les concessionnaires de la valeur ajoutée d’un tel processus. Toutefois, ces derniers semblent comprendre de plus en plus l’importance d’investir sur le service en ligne».

A propos de l'auteur

François Nadeau
Analyste marketing

Diplômé du MBA en marketing de l'Université Laval, je travaille présentement en tant qu'analyste marketing. Je me passionne pour tout ce qui touche les nouvelles technologies et les nouveaux médias. Courriel: fnadeau@isarta.com

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page