Les réseaux sociaux, bientôt notre première source d’informations Reviewed by Aurore Le Bourdon on . Isarta Infos a choisi, pour vous, des textes parmi les plus populaires de 2016. Pour voir l'intégralité de la sélection, cliquez ici. [divide style="2"] De plus Isarta Infos a choisi, pour vous, des textes parmi les plus populaires de 2016. Pour voir l'intégralité de la sélection, cliquez ici. [divide style="2"] De plus Rating: 0

Les réseaux sociaux, bientôt notre première source d’informations

Isarta Infos a choisi, pour vous, des textes parmi les plus populaires de 2016. Pour voir l’intégralité de la sélection, cliquez ici.

De plus en plus de gens vont chercher leurs informations sur les réseaux sociaux: c’est ce que nous apprend le rapport 2016 sur l’information numérique de l’institut Reuters.

user-facebook22 août 2016 – Selon cette étude, menée en ligne auprès de 50 000 personnes dans 26 pays, les réseaux sociaux constituent la première source d’informations pour de plus en plus de personnes: 51% des interrogés ont indiqué les utiliser pour accéder aux nouvelles, et pour 12% d’entre eux, il s’agit de la première source d’information.

Dans ce contexte changeant, les médias traditionnels n’ont d’autre choix que de s’adapter. S’adapter aux nouvelles attentes de leurs lecteurs, ainsi qu’à leurs nouveaux comportements: être présents sur les applications, être facilement accessibles depuis un appareil mobile (le canal numéro un pour s’informer)…

Facebook et ses Instant Articles en sont un bon exemple: ceci expliquant certainement cela, le réseau social de Zuckerberg est celui sur lequel 44% des interrogés se rendent pour obtenir de l’information. Viennent ensuite, avec des taux bien moins importants, YouTube (19%) et Twitter (10%).

S’adapter est indispensable, la nouvelle génération de lecteurs (18-24 ans) étant celle qui utilise le plus les réseaux sociaux comme première source d’informations. Selon l’étude, ils seraient 28% à passer par eux en premier lieu, surpassant pour la première fois la télévision (24%). Adeptes des nouvelles plateformes, ils sont déjà 12% aux États-Unis à utiliser Snapchat Discover pour consommer de l’information.

À noter que, selon le Reuters Institute, le format vidéo a le vent en poupe: 33% des répondants en Amérique du Nord indiquent consulter les nouvelles via la vidéo en ligne, et 22% des Européens en font autant.

En mutation profonde, les médias font face à de nombreux défis. Les lecteurs sont volatiles, en demande constante de nouvelles fraîches, et affichent un manque de confiance envers les médias (seul un tiers des sondés par Reuters aux US déclare faire confiance aux informations qu’ils lisent).

Les articles ne se limitent plus à du texte seul, ils deviennent multimédias et sont de plus en plus «sociaux». La question du financement est plus que jamais d’actualité, les bloqueurs de publicité prenant de l’ampleur et les internautes refusant de payer pour consommer des nouvelles.

Avec 80% des liens générés sur les médias sociaux issus des médias traditionnels, comment repenser les modèles d’affaires afin que les seconds bénéficient de la force de frappe des premiers?

Selon le directeur du Guardian, Alan Rusbridger:

le journalisme, d’ici 2020, ne va pas disparaître comme certains le préconisent. Il connaît en réalité un moment d’explosion grâce notamment aux réseaux sociaux, des puissants outils capables de multiplier la puissance de l’information fournie par les médias traditionnels pourvu que l’on s’adapte à ses langages et à ses codes, parfois strictes, d’expression» (source: www.marketing-professionel.fr).

Les prochaines formations Isarta en lien avec ce sujet:

Rédiger pour le Web : principes, techniques et astuces

Les grands principes de la relation de presse

Comment établir une stratégie de marketing de contenu efficace

Publicités sur Facebook : diffuser votre message aux bonnes personnes

A propos de l'auteur

Aurore Le Bourdon
Responsable des contenus

Responsable des contenus d'Isarta Infos, Aurore Le Bourdon a travaillé dans les services de Communication/Marketing de firmes internationales et en agences de publicité. Elle a aussi été journaliste pigiste pendant plusieurs années pour des mandats corporatifs ou pour la presse française. Elle est titulaire d'un baccalauréat en langues étrangères et de deux maîtrises: l'une en Marketing et Gestion des entreprises, l'autre en Communications Corporatives.

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page