L’état de la nouvelle au Québec en 2016: Influence Communication dévoile son bilan Reviewed by François Nadeau on . La firme Influence Communication vient de publier la 12e édition de son bilan annuel. Ce rapport détaillé de 90 pages permet de mieux comprendre « l’état de la La firme Influence Communication vient de publier la 12e édition de son bilan annuel. Ce rapport détaillé de 90 pages permet de mieux comprendre « l’état de la Rating: 0

L’état de la nouvelle au Québec en 2016: Influence Communication dévoile son bilan

La firme Influence Communication vient de publier la 12e édition de son bilan annuel. Ce rapport détaillé de 90 pages permet de mieux comprendre « l’état de la nouvelle » et de revenir sur les événements et les personnalités qui ont été les plus marquants dans les médias québécois et ailleurs dans le monde.

papers-journaux

13 décembre 2016 – Voici quelques faits saillants de ce rapport.

L’élection de Donald Trump, une « anomalie » dans l’univers médiatique québécois

Avec un poids médias jamais vu de 36 % en une semaine, la nouvelle de l’élection de Donald Trump constitue, au Québec, une véritable « anomalie » en termes de manchette liée à la politique internationale.

La nouvelle a pris tant d’importance qu’elle s’est glissée en 3e position des nouvelles les plus médiatisées au Québec depuis 2001, derrière la tragédie de Lac-Mégantic et les attentats de Paris de novembre 2015.

Donald Trump a définitivement attiré l’attention ici comme ailleurs. Dans les 24 heures entourant l’élection présidentielle américaine, près de 3 millions d’articles de journaux ont été publiés à son sujet.

Le sport, toujours gagnant au Québec

Comme l’an dernier, le sport est le thème le plus traité par les médias québécois.  Celui-ci devance largement d’autres sujets comme l’économie, l’environnement ou encore la pauvreté. Nous ne sommes toutefois pas différents du reste du Canada ou du reste du monde, où l’on accorde aussi une place de choix au sport, derrière tout ce qui touche la politique fédérale ou nationale.

Là où les Québécois divergent probablement, c’est sur la place accordée à leur équipe de hockey professionnelle. En effet, le club des Canadiens constitue le sujet de près de trois nouvelles sportives sur quatre.

La peur et les médias

Une section complète du bilan 2016 d’Influence Communication est consacrée à la place dominante de la peur dans les différents médias. Selon les analyses de la firme, en 2016, la peur occupe près de 40 % du contenu médiatique produit au Québec. Si elle constituait un thème en soi, elle occuperait trois fois plus de place que les Canadiens de Montréal.

Une autre preuve que la peur fait vendre ? Du moins, les sujets ne manquent pas pour en parler: terrorisme, Zika, incertitudes économiques, etc.

Justin Trudeau, vedette des médias

En 2016, Justin Trudeau succède non seulement à Stephen Harper comme personnalité ayant obtenu le plus grand poids média au Québec, mais il fait aussi grandement parler de lui partout dans le monde, que ce soit en Chine, en Espagne ou encore en Nouvelle-Zélande.

Au Québec, derrière Justin Trudeau, on retrouve Philippe Couillard. Contrairement à l’an dernier, celui-ci a fait davantage parler de lui que l’entraîneur des Canadiens Michel Therrien.

A propos de l'auteur

François Nadeau
Analyste marketing

Diplômé du MBA en marketing de l'Université Laval, je travaille présentement en tant qu'analyste marketing. Je me passionne pour tout ce qui touche les nouvelles technologies et les nouveaux médias. Courriel: fnadeau@isarta.com

Laisser un commentaire

X
Retour en haut de la page