Le réseautage, au coeur du monde des TI Reviewed by La Rédaction on . Toutes les entreprises veulent suivre les nouvelles tendances. Les travailleurs des technologies de l’information sont donc plus convoités que jamais ! En consé Toutes les entreprises veulent suivre les nouvelles tendances. Les travailleurs des technologies de l’information sont donc plus convoités que jamais ! En consé Rating: 0

Le réseautage, au coeur du monde des TI

Toutes les entreprises veulent suivre les nouvelles tendances. Les travailleurs des technologies de l’information sont donc plus convoités que jamais ! En conséquence, des agences spécialisées en TI comme Randstad se consacrent à jumeler 18 000 employés avec 5 000 entreprises annuellement. Toutefois, les talents sollicités ne peuvent pas tout prendre pour acquis. Ils doivent nécessairement faire du réseautage pour continuer d’évoluer.

21 décembre 2016 – Le marché tentaculaire des technologies de l’information rejoint toutes les industries. Qu’ils oeuvrent au niveau des plateformes mobiles, de l’Internet des objets, des métadonnées, de l’analytique ou des plateformes sociales de développement, les candidats en TI peuvent mettre à profit leurs connaissances dans tous les secteurs. Ces professionnels en demande ont l’embarras du choix quant à la tournure que prendra leur carrière: gestionnaire de projets, développeur Web ou créateur d’applications mobiles, entre autres.

Les salaires qu’on leur offre se comptent aussi parmi les plus concurrentiels au pays. Le revenu annuel médian dans le secteur des TI  est de 75 150 $, presque l’équivalent du salaire total médian d’une famille canadienne en 2013 (76 550 $ selon Statistique Canada).

L’influence du réseautage sur les TI

Toutefois, malgré des conditions extrêmement favorables, les professionnels du domaine des technologies de l’information doivent constamment s’efforcer de se renouveler. La clé pour connaître les derniers développements du milieu réside dans le réseautage. Les événements de style meetup, où l’on socialise avec les gens de l’industrie permettent une mise à jour constante sur les tendances éphémères et celles qui perdureront.

Le réseautage donne accès à un large bassin de professionnels du milieu, dont plusieurs experts. Bon nombre d’entre eux adorent partager leurs connaissances, discuter des tendances technologiques, des langages de programmation ou autres sujets importants reliés au monde des technologies. Les fréquenter permet de développer ses connaissances.

De plus, on se crée des contacts dans ce genre de rassemblements. Connaître des gens avec des intérêts similaires aux nôtres, que l’on peut consulter pour obtenir des conseils et avec qui échanger des services, s’avère pratiquement essentiel dans le monde des TI.

Les bénéfices des meetups

Il ne sert à rien de chercher uniquement les gros bonnets dans les événements de réseautage. Tous les employés d’une entreprise peuvent vous apporter quelque chose si vous prenez la peine de discuter avec eux.

Les travailleurs d’une compagnie donnent une vision de ce qui s’y passe de l’intérieur. Est-ce agréable ou non ? Comment se portent les relations de travail là-bas ? Quelles-sont les perspectives d’avenir ? Ceux-ci divulguent même souvent à un candidat potentiel quelles aptitudes et formations lui permettront d’accéder à un poste en particulier.

Un employé peut rapidement dresser le portrait hiérarchique de son milieu de travail. Connaître le nom et le titre de chaque personne-clé et du responsable du recrutement, ou encore de celui ou celle qui occupait un poste que l’on convoite, permet de marquer des points en entrevue. Des informations aussi précieuses que la façon de modifier un curriculum vitae ou une lettre de présentation pour briller aux yeux des recruteurs d’une boîte s’obtiennent aussi facilement dans les meetups.

Il faut toujours garder à l’esprit que l’employé avec qui l’on s’entretient peut nous mettre à tout moment en contact avec son patron. Bon nombre d’entreprises demandent des recommandations en interne avant d’afficher des postes.

Les start-up se développent en réseaux

Si les événements de réseautage professionnel profitent aux employés, ils servent aussi les employeurs. Les représentants d’entreprises en démarrage au potentiel de croissance rapide, communément appelées start-up, affluent dans les meetups.

Les candidats en TI s’avérant très convoités, les petites compagnies doivent se battre contre des géants pour attirer leur attention. Les dirigeants de start-up restent donc prêts à se vendre lors des activités de réseautage. Ils souhaitent ainsi trouver le candidat qui leur permettra d’aider leur compagnie à se développer.

Les start-up affluent chez nous et ont la cote ces dernières années. Un rapport produit récemment par Credo, la Fondation OSMO et Startupfest révélait que les entreprises émergentes en technologies numériques créent plus de 8 000 emplois directs et 2 000 emplois indirects à Montréal. Elles génèrent également 700 millions en retombées économiques.

La culture populaire des start-up

Ces boîtes arrivent avec toute une culture d’entreprise. Certes, elles ne réussissent pas à offrir le salaire des multinationales, mais proposent des avantages indéniables pour les concurrencer.

Les start-up mettent l’accent sur leurs différences. Elles séduisent souvent les travailleurs en TI en les stimulant avec leur projet novateur. Après tout, les employés ne cherchent pas uniquement le plus gros chèque de paye. Plusieurs veulent seulement recevoir une mission et réaliser qu’ils ont un impact. Les start-up procurent généralement ce sentiment d’appartenance dont les humains ont besoin, puisque les quelques employés qui y évoluent reçoivent souvent de nombreuses responsabilités.

Les entreprises en démarrage proposent généralement en plus la souplesse, par le biais des horaires flexibles et du télétravail. Voilà un avantage favorisant la qualité de vie et l’équilibre travail-famille recherché par les jeunes professionnels d’aujourd’hui.

Certaines start-up investissent également beaucoup dans la formation. Si une entreprise mise sur l’apprentissage d’un employé, elle ajoute inévitablement à sa valeur sur le marché de l’emploi.

Il ne faut surtout pas oublier que Google, Apple, Amazon et Facebook ont aussi été des start-up au départ. Il n’en tient donc qu’aux travailleurs du monde des TI de partir à la recherche du prochain Google par l’entremise d’un meetup. Bien sûr, les moyens traditionnels, notamment les sites d’emplois spécialisés tels qu’Isarta et les agences de placement comme Randstad, leur donneront toujours un aperçu de ce qu’offre le marché et les accompagneront assidûment dans leurs démarches.

Pixel transparent

 

A propos de l'auteur

La Rédaction
Pour contacter la rédaction : redaction@isarta.com

Envoyez-nous vos communiqués de presse ou faites-nous part de votre actualité (nomination, nouveaux comptes, campagne publicitaire...), par courriel à redaction@isarta.com

Laisser un commentaire

X
Retour en haut de la page