Home
Le compte officiel Twitter dans les mains de ses citoyens Reviewed by François Nadeau on . Depuis 2011, le compte Twitter officiel de la Suède est administré par ses citoyens. Suivi par 124 000 abonnés, celui-ci est animé chaque semaine par une person Depuis 2011, le compte Twitter officiel de la Suède est administré par ses citoyens. Suivi par 124 000 abonnés, celui-ci est animé chaque semaine par une person Rating: 0

Le compte officiel Twitter dans les mains de ses citoyens

Depuis 2011, le compte Twitter officiel de la Suède est administré par ses citoyens. Suivi par 124 000 abonnés, celui-ci est animé chaque semaine par une personne différente ayant été proposée par le public et choisie par la Swedish Institute, qui chapeaute le projet.

10 mars 2017

L’idée derrière Curators of Sweden est de mettre en valeur la Suède à travers le regard d’internautes pouvant dépeindre leur pays différemment de ce qu’on retrouve entre autres dans les médias traditionnels.  

Malgré cela, les animateurs choisis n’ont pas pour autant à se transformer en guide touristique. Seulement trois règles régissent le contenu publié. Celui-ci ne doit pas:

  • 1. violer les lois du pays
  • 2. promouvoir une marque
  • 3. poser une menace à la sécurité

Il s’agit là uniquement du gros bon sens. De plus, les animateurs peuvent se permettre de répondre aux commentaires reçus, même les plus déplaisants, ou encore bloquer des abonnés lorsqu’ils jugent que certains dépassent les bornes.

Les sujets discutés sur le compte varient donc grandement: suggestions de films ou d’activités, opinions politiques, publication de photos, etc.

Les animateurs se succédant chaque semaine proviennent d’horizons divers. Qu’ils soient blogueurs, journalistes, étudiants ou encore mannequins, ils doivent d’abord être citoyens ou encore demeurer dans le pays et être utilisateurs actifs de Twitter.

Un pari risqué

L’initiative de la Suède est inspirante.

Elle constitue toutefois un pari risqué, notamment en raison de la latitude laissée aux différents animateurs du compte. En 2012, l’un d’entre eux s’était lancé dans des propos pour le moins controversés qui avaient choqué certains. Qu’à cela ne tienne, l’aventure s’est poursuivie.

Récemment, lorsque le président américain a «imaginé» des attentats en Suède, le compte s’est retrouvé malgré lui avec une visibilité plus élevée qu’à l’habitude.

Donc, malgré les débordements, les faux pas ou l’extravagance de certains animateurs, le projet Curators of Sweden roule toujours.

Est-ce que ce concept pourrait être appliqué à une entreprise? Ce serait certainement intéressant de pouvoir découvrir une organisation à travers les yeux de ses employés. Est-ce que les compagnies pourraient vivre avec le fait de ne pas avoir le plein contrôle sur le contenu et les conversations publiées sur leur compte? Je crois que rares sont celles qui seraient prêtes à s’y risquer.

La formation reliée au sujet:

Gestion de communauté: Les réseaux sociaux secondaires

A propos de l'auteur

François Nadeau
Analyste marketing

Diplômé du MBA en marketing de l'Université Laval, je travaille présentement en tant qu'analyste marketing. Je me passionne pour tout ce qui touche les nouvelles technologies et les nouveaux médias.

Laisser un commentaire

X
Retour en haut de la page