Fête des Pères: un tiers des Québécois offrira un cadeau Reviewed by Mireille Levesque on . La fête des Pères est célébrée le troisième dimanche de juin. Cette année, elle aura lieu le 18 du mois. Qui dit «occasion spéciale» dit généralement «achats». La fête des Pères est célébrée le troisième dimanche de juin. Cette année, elle aura lieu le 18 du mois. Qui dit «occasion spéciale» dit généralement «achats». Rating: 0

Fête des Pères: un tiers des Québécois offrira un cadeau

La fête des Pères est célébrée le troisième dimanche de juin. Cette année, elle aura lieu le 18 du mois. Qui dit «occasion spéciale» dit généralement «achats». Voici quelques données recueillies auprès des consommateurs.

15 juin 2017

Pour les détaillants, les fêtes représentent des occasions d’achats intéressantes, particulièrement auprès des familles. Dans le cas de la fête des Pères, 58 % des ménages avec enfants offriront un cadeau», affirme Léopold Turgeon, président-directeur général du CQCD.

Le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) a mandaté L’Observateur pour réaliser un sondage sur les chiffres de la fête des Pères. Au total, 995 internautes ont répondu à un questionnaire sur le sujet entre le 21 et le 30 avril 2017. La marge d’erreur maximale évaluée, dans le cadre de cette enquête, est de 3,2 %. Les données colligées permettent d’avancer que un tiers des Québécois donnera un présent ce dimanche.

Les tendances

Le repas en famille reste le cadeau le plus populaire. Qu’il soit savouré au restaurant ou à la maison, il occupera 55 % des ménages.

Sinon, les Québécois:

  • offriront du vin ou de l’alcool (36 %)
  • donneront une carte-cadeau (35 %)
  • miseront sur les vêtements et/ou un accessoire de mode (22 %)

Les options moins populaires

Parmi les idées gagnant moins d’un Québécois sur 5, le sondage de L’Observateur relate celles-ci:

  • un outil (19 %)
  • des billets de spectacle (19 %)
  • un produit technologique (17 %)
  • des articles de sport (15 %)
  • un livre, un film ou de la musique (14 %)

Un peu d’histoire

La coutume de choyer les papas lors d’un jour spécial ne date pas d’hier. Elle remonte même au Moyen Âge. La première fête des Pères aurait eu lieu le 19 mars, le jour de la Saint-Joseph. La fête catholique visait d’abord à honorer ce dernier.

Ce n’est que vers le début du 20siècle que la journée sera popularisée en dehors de la religion aux États-Unis. Elle fut d’abord instaurée le 19 juin 1910 par Sonora Smart Dodd. L’institutrice voulait honorer son père qui avait élevé seul ses six enfants après la mort de son épouse. À l’époque, la fête des Mères existait, mais pas la fête des Pères.

En 1930, l’événement devient plus commercial, et les vendeurs de vêtements masculins et débitants de tabac offrent des cadeaux pour l’occasion.

Le président Richard Nixon instaure finalement la fête des Pères comme «célébration nationale» en 1972.

Les pères au Canada

Selon Statistique Canada, en 2011, le pays comptait 8,6 millions de pères. Ces données tiennent compte des papas adoptifs et des beaux-pères.

À ce moment, 3,8 millions de figures paternelles avaient des enfants mineurs sous leur toit.

Statistique Canada situait aussi à 28,3 ans l’âge moyen des pères biologiques lors de la naissance d’un premier enfant.

Des efforts continus

Pour remercier tous ces chefs de famille, les commerçants mettent du coeur à l’ouvrage:

Bien que les fêtes reviennent d’année en année, les détaillants doivent se renouveler constamment et évoluer afin de demeurer pertinents aux yeux des consommateurs», évoque Jacques Pelletier, président du conseil et chef de la direction de L’Observateur.

Peu importe où ils se trouvent, Isarta souhaite «bonne fête» à tous les pères. Un bonjour tout spécial à ceux de Ashdad (Ontario), Bagdad (Nouveau-Brunswick), Dadens (Colombie-Britannique), Village-des-Pères (Québec) et Pointe-au-Père (Québec).

Les formations en lien avec le sujet:

Organisation d’un événement: gestion et réalisation

Événementiel: Les tendances de l’année

A propos de l'auteur

Mireille Levesque
Responsable des contenus d'Isarta Infos

Mireille Lévesque a étudié en rédaction à l'Université de Montréal. Elle a d'abord été journaliste pigiste, puis a oeuvré dans le domaine de l'édition pendant de nombreuses années. Grâce à son rôle de responsable des contenus d'Isarta Infos, elle renoue aujourd'hui avec sa plus grande passion: l'écriture.

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page