Ces pays qui veulent éliminer le paiement en espèces Reviewed by François Nadeau on . Depuis qu'Internet et la téléphonie mobile sont accessibles à une masse de gens, plusieurs pays tentent de réduire, voire éventuellement éliminer les paiements Depuis qu'Internet et la téléphonie mobile sont accessibles à une masse de gens, plusieurs pays tentent de réduire, voire éventuellement éliminer les paiements Rating: 0

Ces pays qui veulent éliminer le paiement en espèces

Depuis qu’Internet et la téléphonie mobile sont accessibles à une masse de gens, plusieurs pays tentent de réduire, voire éventuellement éliminer les paiements en espèces. Très coûteux à gérer pour les institutions financières, on accuse aussi le comptant de favoriser le blanchiment d’argent, le commerce au noir ou encore le vol.

3 octobre 2017

Si les transactions électroniques sont en hausse considérable dans une multitude de pays, certains se démarquent particulièrement dans leurs efforts pour éliminer les paiements en espèces.

La Suède

Avec seulement 1 % de la valeur des transactions effectuées en argent comptant, la Suède est l’un des pays qui se rapprochent le plus d’une société sans monnaie. En magasin, celle-ci serait utilisée dans moins d’une transaction sur cinq selon la Riksbank, la banque centrale du pays.

Évidemment, le téléphone intelligent contribue grandement à ce mouvement. L’application Swish serait utilisée par près de la moitié de la population pour effectuer des transactions.

Il reste toutefois du chemin à parcourir avant d’éliminer complètement le comptant. Un mouvement appelé Kontantupproret (la révolution du comptant), met notamment en garde la population contre les effets de la disparition de la monnaie. Il allègue entre autres que cela aura un effet néfaste sur les plus démunis qui ne peuvent se procurer de cartes bancaires ou de téléphones intelligents.

L’Inde

Dans les dernières années, l’Inde et son président Narendra Modi ont fait des efforts considérables afin de réduire au minimum les paiements en espèces. L’ambitieux projet Aadhaar, mis sur pied en 2009, en est un bon exemple. Celui-ci vise à attribuer à tous les Indiens un numéro d’identification unique associé à différentes données biométriques. Aadhaar a notamment permis l’instauration d’un système de paiement avec identification par empreinte digitale. Décidé à atteindre son but, le président Modi a même prévu des rabais sur certains produits si ceux-ci étaient achetés en ligne.

La transition vers une économie sans argent comptant ne se fait toutefois pas sans heurt. Le projet Aadhaar soulève des craintes quant à la confidentialité des informations personnelles. Le retrait en novembre dernier de 86 % de la monnaie en circulation a créé le chaos dans le pays, sans parler de l’effet néfaste que cela pourrait avoir sur l’économie indienne.

Singapour

À 61 %, Singapour se classe au premier rang en ce qui a trait au pourcentage de transactions réalisées sans argent comptant. Il s’agit aussi de l’un des endroits où le taux de pénétration du téléphone intelligent est le plus élevé dans le monde. Comme c’est le cas dans plusieurs pays asiatiques, le code QR y est de plus en plus utilisé comme méthode de paiement.

Canada

Selon le rapport Measuring progress toward a cashless society produit par MasterCard, le Canada serait le pays le mieux placé pour aspirer à éliminer le comptant. Pour arriver à ce constat, quatre critères sont évalués, soit: la disponibilité et l’accès aux services financiers, la culture et l’environnement macro-économique du pays, le niveau de compétition entre les différents marchands ainsi que la qualité des infrastructures en place et les technologies disponibles.

Ce n’est toutefois que le début de l’aventure. Au niveau mondial, 85 % des transactions seraient toujours effectuées en argent comptant et il manque toujours de solutions de remplacement pour les plus démunis de ce monde.

A propos de l'auteur

François Nadeau
Analyste marketing

Diplômé du MBA en marketing de l'Université Laval, je travaille présentement en tant qu'analyste marketing. Je me passionne pour tout ce qui touche les nouvelles technologies et les nouveaux médias. Courriel: fnadeau@isarta.com

Laisser un commentaire

X
Retour en haut de la page