Plus de Québécois abonnés aux services de visionnement en ligne Reviewed by Communiqués de presse on . Un nouveau volet de l’enquête NETendances 2017 du CEFRIO dresse le portrait numérique des foyers québécois. 3 octobre 2017 Au Québec, plus de la moitié (53 %) d Un nouveau volet de l’enquête NETendances 2017 du CEFRIO dresse le portrait numérique des foyers québécois. 3 octobre 2017 Au Québec, plus de la moitié (53 %) d Rating: 0

Plus de Québécois abonnés aux services de visionnement en ligne

Un nouveau volet de l’enquête NETendances 2017 du CEFRIO dresse le portrait numérique des foyers québécois.

3 octobre 2017

Au Québec, plus de la moitié (53 %) des foyers connectés à Internet sont désormais abonnés à un service payant de visionnement en ligne de films, émissions ou séries sur le Web, une augmentation de 13 % par rapport à 2016. Les foyers avec enfants et ceux ayant un revenu supérieur sont plus nombreux à souscrire à un tel abonnement. Cette croissance est attribuable essentiellement à Netflix, mais également à Club Illico, qui comptent tous deux plus d’abonnés qu’en 2016. Ainsi, au Québec, les plateformes les plus populaires sont Netflix (33 % des foyers québécois branchés y sont abonnés), Club Illico (19 %) et Extra Tou.tv (4 %). C’est ce que révèlent les données du premier volet de l’enquête NETendances 2017 du CEFRIO qui dresse le portrait numérique des foyers québécois.

La forte progression des abonnements aux services payants de visionnement en ligne vient chambouler les habitudes d’écoute et de consommation télévisuelle ou cinématographique des Québécois», affirme Claire Bourget, directrice principale de la recherche marketing au CEFRIO.

Nos données démontrent également que plusieurs appareils servent à afficher sur le téléviseur du contenu vidéo provenant d’Internet, qu’il requiert un abonnement ou non», conclut-elle.

Malgré la popularité grandissante des services d’abonnements de visionnement en ligne, la grande majorité des foyers québécois souscrivent encore à un service de télévision (84 %), que ce soit par câble, fibre ou satellite. Une faible proportion d’entre eux (15 %) prévoient annuler leur abonnement au cours des 12 prochains mois, alors que 12 % d’entre eux prévoient modifier leur abonnement en réduisant le nombre de chaînes.

Plus de la moitié (52 %) des foyers branchés utilisent leur téléviseur pour y consulter du contenu provenant d’Internet. Ceux-ci le font à l’aide des consoles de jeu (27 %), ordinateurs (26 %), tablettes et téléphones intelligents (15 %), alors que les lecteurs multimédia en continu sont moins répandus (10 %). Par contre, il y a plus de foyers détenteurs de lecteur multimédia qu’en 2016 (augmentation de 4 % du nombre de foyers détenant ce type d’appareil).

Ce volet de l’enquête NETendances 2017 révèle également que le taux d’adoption des appareils reliés au concept de maison connectée demeure faible au Québec. Ces appareils permettant de contrôler différentes composantes du foyer, tel que les systèmes de caméra (5 %), de thermostat (3 %) ou d’éclairage (3 %) connectés rejoignent une minorité de foyers.

Autres faits saillants du portrait numérique des foyers québécois

  • 9 foyers québécois sur 10 sont connectés à Internet, ce qui représente une progression de 18 % depuis 2007. De ce nombre, 91 % sont dotés du réseau Wi-Fi et 66 % ont une connexion avec un forfait illimité. De plus, les foyers québécois sont de plus en plus nombreux à posséder un téléviseur intelligent (86 %) et un lecteur multimédia en continu (18 %).
  • 6 détenteurs de téléphone intelligent sur 10 utilisent régulièrement des réseaux Wi-Fi lorsqu’ils sont à l’extérieur de leur domicile.
  • Même si l’on observe une stabilité dans l’adoption ou dans l’intention d’achat d’appareils mobiles, les deux tiers des détenteurs de téléphone intelligent disent désormais utiliser leur appareil plusieurs fois par jour pour naviguer sur Internet, une croissance de 13 % par rapport à l’année dernière.

À propos de NETendances 2017

L’enquête NETendances du CEFRIO dresse depuis plus de 17 ans un portrait intégré et actualisé des grandes tendances en matière d’utilisation d’Internet et du numérique au Québec. NETendances 2017 a été réalisé grâce au soutien financier du Mouvement des caisses Desjardins, de Vidéotron, du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, sans oublier la collaboration de BIP – Bureau d’intervieweurs professionnels pour la collecte de données.

À propos du CEFRIO

Organisme de recherche et d’innovation, le CEFRIO accompagne les entreprises et les organisations dans la transformation de leurs processus et pratiques d’affaires par l’appropriation du numérique. Membre de QuébecInnove, le CEFRIO est mandaté par le gouvernement du Québec afin de contribuer à l’avancement de la société québécoise par le numérique. Il recherche, expérimente, enquête et fait connaître les usages des technologies de l’information et des communications dans tous les volets de la société. Son action s’appuie sur une équipe expérimentée, un réseau de plus de 90 chercheurs associés et invités ainsi que l’engagement de près de 250 membres. Son principal partenaire financier est le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation.

A propos de l'auteur

Communiqués de presse
Pour contacter la rédaction : redaction@isarta.com

Envoyez-nous vos communiqués de presse ou faites-nous part de votre actualité (nomination, nouveaux comptes, campagne publicitaire...), par courriel à redaction@isarta.com

Laisser un commentaire

X
Retour en haut de la page