Échos de l’industrie: Le Lait pour éclairer le Lundi noir, des élections sans filtre et autres campagnes Reviewed by La Rédaction on . 7 novembre 2017 - Retour sur les nouvelles qui ont marqué l'industrie ces derniers jours [divide style="2"] Le Lait devenait Chevalier blanc pour le Lundi noir: 7 novembre 2017 - Retour sur les nouvelles qui ont marqué l'industrie ces derniers jours [divide style="2"] Le Lait devenait Chevalier blanc pour le Lundi noir: Rating: 0

Échos de l’industrie: Le Lait pour éclairer le Lundi noir, des élections sans filtre et autres campagnes

7 novembre 2017 – Retour sur les nouvelles qui ont marqué l’industrie ces derniers jours

Le Lait devenait Chevalier blanc pour le Lundi noir: une campagne de lg2

Pour une deuxième année consécutive, les Producteurs de lait du Québec (PLQ) accompagnaient les Québécois dans le changement d’heure en continuant de s’approprier ce moment de l’année peu exploité par les marques. Le manque d’ensoleillement permet au produit de se positionner en sauveur grâce à la vitamine D qu’il contient et qui aide à compenser la perte de lumière.

La campagne, développée par lg2 et Touché!, s’est déroulée les 5 et 6 novembre derniers. À l’occasion d’un message spécial d’intérêt public, diffusé le dimanche, le Lait a interpellé les Québécois pour les aviser du sombre lendemain qui les attendait, mais surtout, pour leur offrir une solution. Dès le réveil matinal, le Solide liquide a accompagné les gens, à la fois en ligne et hors ligne, avec une page de contenu Web, une exécution radio surprenante, ainsi qu’une présence sur Météomédia et sur les plateformes numériques de Québécor.

De plus, le Lait a brillé de mille feux en fin de journée: la Maison de Radio-Canada s’est illuminée d’un grand verre de lait (du jamais vu), tel la lumière salvatrice, un coup d’éclat réalisé avec la collaboration de CBC & Radio-Canada Solutions Média.

D’autres projections, issues de pintes de lait géantes, ont embelli des murales à Montréal (coin Guy et Maisonneuve ainsi que le coin Saint-Denis et René-Lévesque). Une projection a également été faite à Québec (coin d’Aiguillon et d’Youville). L’équerre du décompte avant les émissions de Radio-Canada a également été transformée durant la journée du 6 novembre.

Des élections sans filtre avec Tam-Tam\TBWA et la Microbrasserie Coaticook

 

Au lendemain de ces élections municipales historiques, Tam-Tam\TBWA et la Microbrasserie Coaticook dévoilent leur toute première offensive mettant de l’avant leur positionnement de microbrasserie sans filtre. 

«Toutes les bières de la Microbrasserie Coaticook sont non filtrées. Le positionnement sans filtre collait donc parfaitement à la marque. Pour la qualité et la nature du produit, mais aussi à cause de l’authenticité et de la franchise des gens qui la brassent», déclare Guillaume Mathieu, directeur de la planification stratégique chez Tam-Tam\TBWA.

 «Un tel positionnement, dans un contexte d’élections municipales, période notoire pour la langue de bois, c’est simplement parfait!», renchérit Manuel Ferrarini, vice-président et directeur de création chez Tam-Tam\TBWA. Ça nous a donné l’idée de faire la promotion d’élections sans filtre, sans cassette.»

«On a donc décidé de s’immiscer dans la campagne municipale qui fait le plus jaser – celle de Montréal – en invitant M. Coderre et Mme Plante à participer à un débat sans filtre», poursuit-il. Alors on a appelé au Sheraton et on a loué une salle le soir même du débat officiel. En plus des candidats, on a invité les médias et les citoyens. Nos questions étaient prêtes, la bière était froide, mais les candidats, eux, ont décliné notre invitation… Chacun peut en tirer ses conclusions 

En tant que microbrasserie sans filtre – et non amère – nous tenions tout de même à offrir un petit quelque chose aux candidats, petit clin d’œil leur rappelant de faire une campagne sans filtre. Des paquets (tels que sur la photo ci-haut) ont été livrés personnellement à Mme Plante et à M. Coderre le lendemain de l’événement.

En partenariat avec le journal Métro, nous avons également fait un clin d’œil aux candidats qui sortaient la cassette lors de leur campagne électorale en leur rappelant que les élections, comme la bière, sont meilleures sans filtre.

Pour conclure notre offensive électorale, nous avons fait sortir le vote dans Coaticook en incitant les citoyens à voter sans filtre. À la sortie du bureau de vote, les électeurs affirmant avoir voté sans filtre se faisaient étamper, ce qui leur donnait droit à une bière gratuite à la microbrasserie. 

Un message radio accompagnait également la campagne.

«La force de ce positionnement, c’est qu’il peut s’adapter à tout contexte. L’offensive des élections municipales était toute naturelle, mais nous pouvons nous coller à plusieurs volets de l’actualité», conclut Guillaume Mathieu. 

Publicis présente: Du stress? Pas chez Point S.

Publicis présente la nouvelle campagne de la bannière Point S, qui s’adresse aux automobilistes recherchant une expérience au garage sans stress.

«Depuis son lancement, la marque rayonne dans sa catégorie grâce à des codes différenciateurs, comme la balle de stress et le jingle “Pas de stress, il y a Point S”, explique Sylvain Dufresne, vice-président exécutif et directeur de création chez Publicis. En nous appuyant sur ces acquis, nous avons adopté un ton humoristique qui colle parfaitement à l’ADN de la marque pour démontrer que Point S procure une expérience client sans stress.»

Établie au Canada depuis 2015, la bannière Point S jouit d’une grande notoriété grâce à son positionnement unique et connaît aujourd’hui une association à la marque très positive. En effet, Point S est perçue comme crédible et honnête, des attributs gagnants dans cette catégorie de service.

Pour ses 70 ans, la présence de Lactantia rayonne jusqu’à l’Assemblée nationale!

En cette année de 70e anniversaire, Lactantia est fière de mettre de l’avant son histoire et la région qui l’a vue naître, soit la grande région de Victoriaville.

Reconnue comme une marque qui offre des produits de qualité depuis maintenant sept décennies, cette fierté est d’autant plus renforcée lorsqu’un élu de l’Assemblée nationale le souligne. En effet, M. Éric Lefebvre, député d’Arthabaska, a tenu à souligner leur enracinement dans les communautés québécoises, dans une déclaration à l’Assemblée nationale, à Québec, où il a notamment souligné avec émotion: «Lactantia est sans aucun doute l’un des plus grands succès entrepreneuriaux de ma région et un véritable fleuron de notre économie québécoise!».

Les dernières années ont été marquées par la quête de l’innovation et le dévouement sans borne des employés et dirigeants à fournir aux Québécois des produits laitiers d’ici au goût exceptionnel.

«Cette reconnaissance nous fait vraiment chaud au cœur, car rien n’est plus important pour nous, que de créer un produit de chez nous qui satisfait les goûts des gens d’ici. Depuis 70 ans, Lactantia, avec ses centaines d’employés, s’efforce chaque jour d’offrir aux Québécois, les produits laitiers qu’ils aiment et qu’ils consomment avec plaisir», s’est réjoui Marco De Palma, directeur général lait de consommation pour le Canada.

Sur la photo (de gauche à droite) :

  • Pierre Provencher, Directeur des ventes, usine de Victoriaville
  • Vanessa Grekov, Directrice marketing, Lactantia
  • Éric Lefebvre, député d’Arthabaska
  • Nathalie Cusson, Directrice nationale, Division lait de consommation, Lactantia
  • Marco De Palma, Directeur général, Division lait de consommation, Lactantia

A propos de l'auteur

La Rédaction
Pour contacter la rédaction : redaction@isarta.com

Envoyez-nous vos communiqués de presse ou faites-nous part de votre actualité (nomination, nouveaux comptes, campagne publicitaire...), par courriel à redaction@isarta.com

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page