Bilan pub 2017 – l’art du 6 secondes Reviewed by Philippe Jean Poirier on . Introduites par YouTube en 2016, les micropublicités de 6 secondes impossibles à ignorer, aussi connues sous le nom de Bumper Ads, ont trouvé de nouveaux espace Introduites par YouTube en 2016, les micropublicités de 6 secondes impossibles à ignorer, aussi connues sous le nom de Bumper Ads, ont trouvé de nouveaux espace Rating: 0

Bilan pub 2017 – l’art du 6 secondes

Introduites par YouTube en 2016, les micropublicités de 6 secondes impossibles à ignorer, aussi connues sous le nom de Bumper Ads, ont trouvé de nouveaux espaces en 2017, entre autres à la télé sur FOX et à TVA. Retour sur cette nouvelle pratique publicitaire.

8 décembre 2017

Au départ, l’idée ne semble pas aller de soi… En condensant le message en 6 minuscules secondes, est-il possible de raconter une histoire (nous sommes à l’ère du storytelling après tout…)? Est-il possible d’avoir une force d’impact et de marquer les esprits? Quelle information est-il possible, en fin de compte, de communiquer par une fenêtre si étroite?

Pour faire une œuvre pédagogique, l’équipe de Cossette a publié cette vidéo où elle a condensé des pubs populaires dans un format de 6 secondes, afin de démontrer que rien du message ni de la force d’impact ne sont perdus. Vous pouvez en juger par vous-même:

Bien avant cela, Google et YouTube avaient déjà senti le besoin de démontrer les possibilités du format, en invitant des créateurs de contenu à illustrer un classique en 6 secondes:

Pour connaître l’histoire de Moby Dick, c’est ici:

Un format qui gagne du terrain

Que l’on aime ou non le format, il n’en demeure pas moins que YouTube a fait son choix en réduisant la longueur des publicités «impossibles à ignorer» de 15 secondes à 6 secondes. La raison?

Des recherches récentes ont démontré que la moitié des 18 à 49 ans utilisent en premier lieu leurs appareils mobiles au moment de regarder une vidéo, avait expliqué lors du lancement Zach Lupei, responsable des publicités chez Google. Même s’ils se trouvent dans leur salon, beaucoup de gens préfèrent visionner leurs contenus sur leur téléphone – pour la convivialité de l’interface et la personnalisation de l’expérience mobile. Alors que les habitudes des consommateurs changent, nous travaillons à introduire de nouveaux formats adaptés à celles-ci.»

Depuis, la chaîne de télévision Fox a emboîté le pas en introduisant le format dans ses événements sportifs. Le Québec n’est pas en reste, avec Québecor Média qui vient d’annoncer en novembre qu’elle offrait désormais ce format publicitaire.

Voici quatre stratégies déployées par les créatifs pour propulser leurs micropublicités:

1. S’amuser avec le format

Plusieurs marques ont choisi de jouer avec les contraintes imposées par le format. Cette compilation datant de 2016 en contient plusieurs exemples:

Au Québec, on peut apprécier à cet égard la micropublicité de l’Association des concessionnaires Toyota:

2. Une idée, that’s it

Lorsque le site LesPACS.com a décidé de se repositionner, il a misé sur le microformat des 6 secondes. La série de capsules qui en a résulté va droit au but. Une question, une réponse: «Les pacs», point final!

3. Une histoire en 6 secondes

Malgré la brièveté du format, certains ont quand même relevé le défi proposé par Google de raconter une histoire dans le cadre du festival Sundance. En voici un exemple:

4. Wow, ça c’est impressionnant

Dans un format aussi bref, certains publicitaires choisissent de tout miser sur la force d’impact du message. Voici une publicité qui prend l’expression au pied de la lettre:

En voici une autre, plus poétique:

Voyons ce que nous réserve 2018!

La formation en lien avec le sujet:

Le marketing de contenu

 

A propos de l'auteur

Philippe Jean Poirier

Philippe Jean Poirier est un journaliste indépendant qui se passionne pour les mots, l’écriture, la recherche, la collecte de témoignages, les tendances sociétales et les raisons souterraines qui alimentent l’actualité. Mandats actuels: recherche d’emploi, vie au travail, TI, finances personnelles, tourisme, famille et vélo. Courriel: pj_poirier@isarta.com

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page