Pub: 11,3 milliards investis dans les médias au Canada en 2018 Reviewed by Mireille Levesque on . Dentsu Aegis Network a publié ses prévisions sur les dépenses publicitaires de l'année en cours dans un récent rapport. Aucun doute, les Canadiens suivent le vi Dentsu Aegis Network a publié ses prévisions sur les dépenses publicitaires de l'année en cours dans un récent rapport. Aucun doute, les Canadiens suivent le vi Rating: 0

Pub: 11,3 milliards investis dans les médias au Canada en 2018

Dentsu Aegis Network a publié ses prévisions sur les dépenses publicitaires de l’année en cours dans un récent rapport. Aucun doute, les Canadiens suivent le virage technologique.

objets-pub16 janvier 2018

Les statistiques nationales

Les annonceurs du pays injecteront 11,3 milliards dans les médias cette année, selon le rapport de Dentsu Aegis Network.

Les dépenses publicitaires canadiennes, tous moyens de diffusion confondus, devraient progresser de 1,1 %. Par opposition, en 2017, aucune montée n’avait été enregistrée.

Cette croissance du secteur publicitaire serait principalement attribuable au numérique. Les déboursés qui en découlent ont augmenté de 9 %.

Tout comme le Canada, l’ensemble de la planète miserait maintenant sur les canaux modernes.

En tout, 59 marchés mondiaux ont été sondés par l’agence de renom qui nous offre ses prévisions. Le constat frappe: la mode est aux vitrines connectées.

Dans un communiqué émis le 15 janvier 2018, Annette Warring, chef de la direction de Dentsu Aegis Network Canada, expliquait cet engouement généralisé:

En orientant nos activités vers l’économie numérique, nous renforçons la pertinence du contenu aux yeux de nos clients par la mise en place de stratégies qui visent à cibler leurs besoins sur les appareils mobiles, les dispositifs à commande vocale et les nouveaux outils technologiques.»

Les tendances internationales

Dans l’ensemble, à travers le monde, les dépenses médias progresseraient de 12,6 % surtout grâce au numérique, si on se fie au rapport. Elles représenteraient 275,9 milliards de dollars canadiens.

Les appareils mobiles dépasseraient les ordinateurs de bureau en termes de popularité. Leurs parts de marché planétaires atteindraient alors 151,7 milliards de dollars.

Le contenu en ligne éclipserait même plus que jamais la télévision. Une proportion de 38,3 % des frais publicitaires internationaux en découleraient, contre 35,5 % pour le petit écran.

D’après l’étude de Dentsu Aegis Network, le référencement numérique gagnerait aussi en popularité. Il monopoliserait en fait 40 % des dépenses médias de la planète. Il devrait principalement son ascension aux dispositifs à commande vocale.

Les applications Alexa d’Amazon et Google Home ont dépassé les téléchargements sur Android et sur iPhone durant la journée de Noël en 2017», précise l’agence.

L’utilisation du téléphone intelligent et les services de vidéos sur mobiles favoriseraient de plus la croissance du numérique. Le secteur de la production vidéo raflerait 24,5 % des sommes investies par les annonceurs. Les médias sociaux pour leur part s’en approprieraient 23,5 %.

Quant aux frais liés à la programmatique, ils augmenteraient de 23 %.

Les médias traditionnels, toujours en perte de vitesse

Mis à part le numérique et les publicités extérieures, tous les médias connaîtraient une baisse, même la télévision. Ils chuteraient de 4 % en 2018. Cette décroissance devrait s’accentuer année après année.

Les ordinateurs de bureau poursuivraient leur dégringolade au niveau international. Ils enregistreraient une perte de 1,5 % depuis 2016.

Les temps changent, la popularité des publicités axées sur les «moments» amène un renouveau.

Les réseaux sociaux tels que YouTube, Facebook et Twitter lutteraient ardemment pour obtenir des partenariats d’exclusivité reliés aux événements sportifs et politiques de l’année diffusés en direct.

Les Jeux olympiques, la Coupe du monde de la FIFA en Russie et les élections législatives aux État-Unis, par exemple, devraient stimuler les dépenses en matière de publicités numériques.

Les formations en lien avec le sujet:

Planification média: Les bases

YouTube: Maîtrisez vos campagnes vidéo

Publicités payantes sur Facebook

A propos de l'auteur

Mireille Levesque
Responsable des contenus d'Isarta Infos

Mireille Lévesque a étudié en rédaction à l'Université de Montréal. Elle a d'abord été journaliste pigiste, puis a oeuvré dans le domaine de l'édition pendant de nombreuses années. Grâce à son rôle de responsable des contenus d'Isarta Infos, elle renoue aujourd'hui avec sa plus grande passion: l'écriture.

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page