Fil de presse : Forte hausse des cyberattaques sur Instagram et la révolte de la presse américaine contre Trump Reviewed by La Rédaction on . 17 août 2018 Vous n'avez pas eu le temps de suivre les dernières infos du marketing et des technologies ? Voici les faits saillants : Forte accélération des cyb 17 août 2018 Vous n'avez pas eu le temps de suivre les dernières infos du marketing et des technologies ? Voici les faits saillants : Forte accélération des cyb Rating: 0

Fil de presse : Forte hausse des cyberattaques sur Instagram et la révolte de la presse américaine contre Trump

Par

17 août 2018

Vous n’avez pas eu le temps de suivre les dernières infos du marketing et des technologies ? Voici les faits saillants :

Selon le spécialiste de la cybersécurité Kaspersky Labs, une forte accélération à partir du 31 juillet des tentatives de «phishing», ou hameçonnage a été constaté sur le réseau qui compte plus d’un milliard d’utilisateurs : leur nombre étant passé de 150 à près de 600 par jour. Souvent, les utilisateurs sont abusés par un courriel qui semble provenir d’Instagram et leur demande de renouveler leur mot de passe: ils donnent ainsi les informations nécessaires à l’accès à leur compte sur une page copiant celle du réseau social.

Lire la suite sur TVA Nouvelles

La Banque mondiale va devenir la première grande institution internationale à utiliser la technologie de la chaîne de blocs («blockchain») pour emprunter de l’argent sur les marchés financiers. Selon un représentant de l’institution contacté par l’AFP, la Banque mondiale espère lever 50 millions de dollars australiens (environ 36 millions de dollars), mais n’exclut pas de pouvoir emprunter deux fois plus.

Lire la suite sur La Presse

Taxés d’« ennemis du peuple » par Donald Trump, les médias américains contre-attaquent avec une campagne dénonçant la rhétorique présidentielle tout en rappelant la liberté de la presse garantie par la Constitution. Plus de 200 groupes de presse ont publié ce jeudi des éditoriaux afin d’insister sur l’importance de l’indépendance des médias, avec le mot d’ordre #EnemyOfNone (ennemi de personne). Le Boston Globe est à l’initiative de cette campagne.

Lire la suite sur Le Devoir



Retour en haut de la page