Fil de presse : la législation australienne avance et plusieurs nouvelles de Facebook Reviewed by Claire Aboudarham on . 15 février 2021 Vous n’avez pas eu le temps de suivre les dernières infos du marketing et des technologies ? Voici les faits saillants. Presse-Citron : Pourquoi 15 février 2021 Vous n’avez pas eu le temps de suivre les dernières infos du marketing et des technologies ? Voici les faits saillants. Presse-Citron : Pourquoi Rating: 0

Fil de presse : la législation australienne avance et plusieurs nouvelles de Facebook

Par

15 février 2021

Vous n’avez pas eu le temps de suivre les dernières infos du marketing et des technologies ? Voici les faits saillants.

Presse-Citron : Pourquoi Mark Zuckerberg en veut tant à Apple?

Selon un article du Wall Street Journal, mentionné dans l’article, le patron de Facebook aurait appelé ses équipes à « faire du mal » à Apple.

En cause? « La nouvelle mise à jour d’iOS 14.5 – dont le déploiement est prévu au printemps – qui permettra aux utilisateurs d’iPhone et d’iPad de refuser le tracking de leurs données à des fins publicitaires », rappelle Presse-Citron.

Lire la suite sur Presse-Citron.

La Presse : la législation novatrice australienne avance

Comme nous vous l’avons déjà mentionné, un projet de législation provoque l’effroi et la colère de plusieurs géants du web.

Pour rappel, « en Australie, les autorités se sont penchées sur la manière dont ils captent une part importante des revenus publicitaires et sur les conséquences de cette domination pour les médias en grande difficulté financière », comme le rappelle La Presse.

Si certains, comme Microsoft, voient cette nouvelle d’un bon oeil, Google et Facebook, eux, s’y opposent fortement.

Lire la suite sur La Presse.

Le Journal de Montréal : Facebook devrait-il Donald Trump revenir sur sa plateforme?

C’est la question que le conseil de surveillance indépendant du groupe a posé aux utilisateurs du site avant de rendre sa décision publique, en avril prochain.

Les utilisateurs ont donc jusqu’à vendredi pour donner leur commentaire sur la question.

Toutefois, une association s’est d’ores et déjà faite entendre, haut et fort, comme le mentionne le média :

« Notre message est simple: annuler le bannissement de Trump serait une invitation à la violence, à la haine et à la désinformation qui coûteront des vies et saperont la démocratie», écrit dans une lettre l’association anti-Facebook, qui se fait ironiquement appeler le «Véritable Conseil de surveillance de Facebook» (Real Facebook Oversight Board). »

Crédits photo de une : Brett Jordan / Unsplash


Retour en haut de la page