Fil de presse : De nouvelles manipulations sur Facebook, Twitter s’effondre (aussi) en Bourse et Google interdit le minage sous Android Reviewed by La Rédaction on . 1er août 2018 Vous n'avez pas eu le temps de suivre les dernières infos du marketing et des technologies de cette semaine ? Voici les faits saillants : Facebook 1er août 2018 Vous n'avez pas eu le temps de suivre les dernières infos du marketing et des technologies de cette semaine ? Voici les faits saillants : Facebook Rating: 0

Fil de presse : De nouvelles manipulations sur Facebook, Twitter s’effondre (aussi) en Bourse et Google interdit le minage sous Android

Par

1er août 2018

Vous n’avez pas eu le temps de suivre les dernières infos du marketing et des technologies de cette semaine ? Voici les faits saillants :

Facebook a annoncé avoir supprimé 32 pages et comptes douteux (la plupart sur Facebook, mais certains sur Instagram, propriété du groupe), qui selon lui relevaient d’une «action coordonnée». Comme en 2016, ces comptes ont diffusé des messages sur des sujets polémiques susceptibles de diviser la société américaine, comme les tensions raciales, et ont même payé pour les diffuser plus largement sur le réseau grâce à l’achat d’espaces publicitaires, pour un total de 11 000 dollars, selon le groupe. Le chef de la sécurité de Facebook Alex Stamos a estimé qu’il «revenait aux forces de l’ordre de prendre la décision» d’attribuer ces tentatives à une entité ou à un pays.

Lire la suite sur TVA Nouvelles

Dure semaine pour les réseaux sociaux. Après la chute historique de Facebook, c’est Twitter qui a reculé de plus de 19 % vendredi à la Bourse de New-York. Twitter a eu beau publier un bénéfice historique de 100 millions de dollars, le troisième trimestre d’affilée dans le vert après plus de dix ans de pertes, les regards se sont concentrés sur la fréquentation de la plateforme. Le nombre d’utilisateurs actifs mensuels a ainsi reculé d’un million, à 335 millions, alors que le marché l’attendait en légère hausse.

Lire la suite sur La Presse

Google a informé les développeurs d’applications, via son centre d’informations réglementaires, qu’il n’autoriserait plus les «applications qui valident les transactions en cryptomonnaie» sur les téléphones intelligents, tout en continuant à autoriser «celles qui gèrent à distance ce processus de validation». Selon le quotidien Les Échos, la raison majeure de cette interdiction est la consommation importante d’énergie provoquée par ces applications, entraînant une surutilisation des téléphones intelligents qui peuvent les endommager.

Lire la suite sur La Presse

La plateforme de stockage de Google, créée en 2012, sera le huitième produit à franchir le cap du milliard d’utilisateurs, après Gmail, Google Maps, YouTube, Google Play Store ou encore Chrome. Quant aux utilisateurs d’Android, ils sont désormais plus de 2 milliards, ce qui en fait l’OS mobile le plus utilisé dans le monde.

Lire la suite sur RTBF

Le pionnier nippon des jeux vidéo a vu son bénéfice d’exploitation trimestriel quasiment doubler sur un an, essentiellement grâce aux ventes de titres conçus pour la Switch, machine hybride qui peut être aussi bien utilisée en mode fixe reliée à une télévision que comme appareil portable avec son propre écran.

Lire la suite sur La Presse

 



Retour en haut de la page