Les salaires du numérique enfin dévoilés! Reviewed by Mireille Levesque on . Les résultats de l'Enquête de rémunération 2017, visant exclusivement les emplois dans le secteur du commerce électronique, étaient divulgués ce matin. L'étude, Les résultats de l'Enquête de rémunération 2017, visant exclusivement les emplois dans le secteur du commerce électronique, étaient divulgués ce matin. L'étude, Rating: 0

Les salaires du numérique enfin dévoilés!

Par

Les résultats de l’Enquête de rémunération 2017, visant exclusivement les emplois dans le secteur du commerce électronique, étaient divulgués ce matin. L’étude, à sa première édition, a été réalisée par PCI – Perrault Conseil en collaboration avec eCOM MTL.

13 décembre 2017

L’enjeu majeur des entreprises aujourd’hui est d’attirer les talents liés aux technologies de l’information et de les retenir. Le virage numérique ne se veut pas optionnel, mais nécessaire.

Pour réussir à s’entourer des meilleurs, il faut toutefois savoir si ce qu’on offre se montre concurrentiel. Donc, les chiffres comptent!

Voilà pourquoi plusieurs acteurs du milieu s’étaient rassemblés dans les locaux d’OVH Canada en ce mercredi 13 décembre. Ceux-ci attendaient avec impatience le début du dernier «OFF eCOM MTL» de l’année sous le thème Dévoilement de l’enquête salariale des métiers du numérique.

Dans le cadre de leur présentation, Mme Jennifer Samson et Mme Dominique Thuot de PCI – Perrault Conseil se sont attardées sur huit postes clés.

Développeur back-end junior et intermédiaire 

Le secteur compte, d’après les données présentées, 73 % d’hommes et 27 % de femmes.

Le salaire annuel de base:

  • 25e percentile: 41 058 $
  • 50e percentile (salaire médian): 46 313 $
  • 75e percentile: 58 500 $

Le salaire annuel total en espèces payées:

  • 25e percentile: 41 058 $
  • 50e percentile (salaire médian): 46 313 $
  • 75e percentile: 58 500 $

Les développeurs back-end juniors et intermédiaires bénéficieraient d’un taux de 82 % d’admissibilité au temps supplémentaire (donc de rémunération si du temps supplémentaire est effectué) et de 36 % d’admissibilité à la bonification (de possibilité d’obtenir une prime s’ils rencontrent les objectifs fixés). Leur bonification cible moyenne se situe à 7,8 % de leur salaire.

Développeur back-end sénior

Le secteur compte, d’après les données présentées, 85 % d’hommes et 15 % de femmes.

Le salaire annuel de base:

  • 25e percentile: 68 825 $
  • 50e percentile (salaire médian): 77 000 $
  • 75e percentile: 94 918 $

Le salaire annuel total en espèces payées:

  • 25e percentile: 71 375 $
  • 50e percentile (salaire médian): 77 000 $
  • 75e percentile: 104 579 $

Les développeurs back-end séniors bénéficieraient d’un taux de 63 % d’admissibilité au temps supplémentaire (donc de rémunération si du temps supplémentaire est effectué) et de 63 % d’admissibilité à la bonification (de possibilité d’obtenir une prime s’ils rencontrent les objectifs fixés). Leur bonification cible moyenne se situe à 10 % de leur salaire.

Intégrateur Web

Le secteur compte, d’après les données présentées, 65 % d’hommes et 35 % de femmes.

Le salaire annuel de base:

  • 25e percentile: 40 950 $
  • 50e percentile (salaire médian): 48 960 $
  • 75e percentile: 51 000 $

Le salaire annuel total en espèces payées:

  • 25e percentile: 40 950 $
  • 50e percentile (salaire médian): 48 960 $
  • 75e percentile: 51 000 $

Les intégrateurs Web bénéficieraient d’un taux de 59 % d’admissibilité au temps supplémentaire (donc de rémunération si du temps supplémentaire est effectué) et de 65 % d’admissibilité à la bonification (de possibilité d’obtenir une prime s’ils rencontrent les objectifs fixés). Leur bonification cible moyenne se situe à 3,5 % de leur salaire.

Administrateur de système

Le secteur compte, d’après les données présentées, 90 % d’hommes et 10 % de femmes.

Le salaire annuel de base:

  • 25e percentile: 59 625 $
  • 50e percentile (salaire médian): 64 317 $
  • 75e percentile: 67 783 $

Le salaire annuel total en espèces payées:

  • 25e percentile: 59 625 $
  • 50e percentile (salaire médian): 64 317 $
  • 75e percentile: 67 787 $

Les administrateurs de système bénéficieraient d’un taux de 50 % d’admissibilité au temps supplémentaire (donc de rémunération si du temps supplémentaire est effectué) et de 20 % d’admissibilité à la bonification (de possibilité d’obtenir une prime s’ils rencontrent les objectifs fixés). Leur bonification cible moyenne se situe à 4,8 % de leur salaire.

Spécialiste marketing

Le secteur compte, d’après les données présentées, 47 % d’hommes et 53 % de femmes.

Le salaire annuel de base:

  • 25e percentile: 55 000 $
  • 50e percentile (salaire médian): 65 000 $
  • 75e percentile: 75 375 $

Le salaire annuel total en espèces payées:

  • 25e percentile: 55 000 $
  • 50e percentile (salaire médian): 66 560 $
  • 75e percentile: 79 125 $

Les spécialistes marketing bénéficieraient d’un taux de 29 % d’admissibilité au temps supplémentaire (donc de rémunération si du temps supplémentaire est effectué) et de 53 % d’admissibilité à la bonification (de possibilité d’obtenir une prime s’ils rencontrent les objectifs fixés). Leur bonification cible moyenne se situe à 9,3 % de leur salaire.

Spécialiste de la communauté Web

Le secteur compte, d’après les données présentées, 15 % d’hommes et 85 % de femmes.

Le salaire annuel de base:

  • 25e percentile: 32 240 $
  • 50e percentile (salaire médian): 48 000 $
  • 75e percentile: 51 147 $

Le salaire annuel total en espèces payées:

  • 25e percentile: 32 240 $
  • 50e percentile (salaire médian): 48 000 $
  • 75e percentile: 51 147 $

Les spécialistes de la communauté Web bénéficieraient d’un taux de 46 % d’admissibilité au temps supplémentaire (donc de rémunération si du temps supplémentaire est effectué) et de 23 % d’admissibilité à la bonification (de possibilité d’obtenir une prime s’ils rencontrent les objectifs fixés). Leur bonification cible moyenne se situe à 8,3 % de leur salaire.

Analyste de données (SEO/SEM)

Le secteur compte, d’après les données présentées, 56 % d’hommes et 44 % de femmes.

Le salaire annuel de base:

  • 25e percentile: 60 000 $
  • 50e percentile (salaire médian): 63 000 $
  • 75e percentile: 70 000 $

Le salaire annuel total en espèces payées:

  • 25e percentile: 61 000 $
  • 50e percentile (salaire médian): 63 000 $
  • 75e percentile: 75 250 $

Les analystes de données (SEO/SEM) bénéficieraient d’un taux de 56 % d’admissibilité au temps supplémentaire (donc de rémunération si du temps supplémentaire est effectué) et de 56 % d’admissibilité à la bonification (de possibilité d’obtenir une prime s’ils rencontrent les objectifs fixés). Leur bonification cible moyenne se situe à 9 % de leur salaire.

Directeur e-commerce

Le secteur compte, d’après les données présentées, 55 % d’hommes et 45 % de femmes.

Le salaire annuel de base:

  • 25e percentile: 95 700 $
  • 50e percentile (salaire médian): 102 000 $
  • 75e percentile: 129 000 $

Le salaire annuel total en espèces payées:

  • 25e percentile: 100 000 $
  • 50e percentile (salaire médian): 120 193 $
  • 75e percentile: 143 234 $

Les directeurs e-commerce bénéficieraient d’un taux de 9 % d’admissibilité au temps supplémentaire (donc de rémunération si du temps supplémentaire est effectué) et de 82 % d’admissibilité à la bonification (de possibilité d’obtenir une prime s’ils rencontrent les objectifs fixés). Leur bonification cible moyenne se situe à 16,3 % de leur salaire.

Au-delà du revenu

Les deux présentatrices insistaient toutefois sur le fait que les salaires élevés ne règlent pas tout. Pour attirer et retenir, on gagne à miser sur les avantages sociaux et un environnement de travail optimal. Mme Catherine Laporte de DavidsTea et Mme Vanessa Ribreau de Shopify, invitées à se joindre à la discussion après la présentation, appuyaient cette notion.

Les organisations sondées pour l’Enquête de rémunération 2017 étaient également interrogées sur le sujet.

Voici quelques statistiques sur l’effort de l’industrie en matière d’avantages sociaux:

  • 90 % des entreprises offrent 4 semaines de vacances après 5 années de services
  • 90 % donnent accès à un régime d’assurances collectives
  • 62 % offrent un régime de retraite avec contribution de l’employeur, celle-ci s’élevant à 5 %
  • 25 % donnent droit à plus de 15 jours fériés mobiles et de maladie en sus des vacances annuelles
  • 24 % des organisations n’ont pas de politique de vacances formelles pour leur personnel de gestion

Pour rendre l’environnement de travail exceptionnel, les sociétés investissent dans les éléments ci-dessous:

  • 86 % proposent un horaire flexible
  • 62 % permettent le télétravail
  • 24 % offrent un horaire spécial ou allégé d’été
  • 14 % donnent droit à la semaine de travail comprimée

Un rendez-vous l’an prochain

Il y a quatre ans, le premier OFF eCOM recevait le CEFRIO qui présentait son Indice du commerce électronique», soulignait M. Stéphane Ricoul, président fondateur d’eCOM MTL.

L’étude est depuis «un incontournable» pour tous les experts du domaine. M. Ricoul prédit le même succès à l’Enquête de rémunération 2017 exposée ce matin.

Parions que plusieurs attendront déjà son dévoilement l’an prochain à pareille date.



Retour en haut de la page