Plus de 40 % des PME québécoises sont de nouveau totalement ouvertes Reviewed by La Rédaction on . [caption id="attachment_76027" align="aligncenter" width="591"] Photo : Jamshed Khedri / Unsplash[/caption] 28 mai 2020 Le déconfinement se poursuit... notammen [caption id="attachment_76027" align="aligncenter" width="591"] Photo : Jamshed Khedri / Unsplash[/caption] 28 mai 2020 Le déconfinement se poursuit... notammen Rating: 0

Plus de 40 % des PME québécoises sont de nouveau totalement ouvertes

Par

Photo : Jamshed Khedri / Unsplash

28 mai 2020

Le déconfinement se poursuit… notamment sur le plan économique. C’est en tout cas l’enseignement de la dernière étude publiée par la Fédération Canadienne de l’Entreprise Indépendante (FCEI).

Selon un sondage du plus grand regroupement de PME au pays avec 110 000 membres, 38 % des PME du pays ont complètement rouvert cette semaine. Ce dernier a été réalisé auprès de 4 841 membres de la FCEI, qui ont répondu entre le 22 et le 25 mai 2020 à un questionnaire en ligne.

Le ratio est lui de 43 % au Québec, sachant que ce chiffre était de 22 % à la fin avril. Une donnée supérieure donc à la moyenne nationale mais en deçà de celle des Maritimes : 54 % de PME sont ainsi complètement ouvertes au Nouveau-Brunswick et à l’Île-du-Prince-Edouard.

Voici les pourcentages par province :

  • Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Edouard : 54 %
  • Saskatchewan : 51 %
  • Manitoba : 46 %
  • Alberta : 47 %
  • Québec : 43 %
  • Colombie-Britannique : 36 %
  • Ontario : 34 %
  • Nouvelle Écosse : 29 %
  • Terre-Neuve et Labrador : 20 %

Ce qui est significatif, c’est que la proportion de PME qui disent être complètement fermées est tombée à 17 %, alors que 44 % des entreprises sont aujourd’hui partiellement ouvertes. Malheureusement, de nombreux secteurs sont encore fermés en grande partie. Par exemple, les arts et loisirs, les services sociaux, l’hébergement et la restauration sont les moins susceptibles d’être rouverts complètement », précise dans le communiqué Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la FCEI.

L’étude révèle aussi les inquiétudes des PME quant à cette réouverture. La première est évidemment le respect des règles de distanciation sociale par leurs employés et leurs clients (58 %). Les autres sont aussi liées comme le fait que les clients se sentent à l’aise (51 %), les exigences liées au nettoyage et à la désinfection (51 %) ou encore l’accession à de l’équipement de protection individuelle (39 %).

La FCEI s’est aussi intéressée à la réouverture des commerces du Grand Montréal.

Ils sont fébriles, mais aussi inquiets. Ils sont heureux de pouvoir revoir leurs clients, mais les échéances des paiements du mois de juin arrivent très vite. Il n’est donc pas surprenant que, des entrepreneurs sondés par la FCEI, près de trois sur cinq (57 %) de la région de Montréal craignent les impacts d’une baisse de la consommation sur leur liquidité déjà à sec, » indique François Vincent, vice-président, Québec à la FCEI.

Alors que l’échéance du loyer du  mois de juin arrive dans quelques jours, plus de la moitié des propriétaires d’entreprise (55 %) de la région de Montréal déclarent qu’une aide au loyer pourrait faire la différence entre la survie et la fermeture de leur entreprise.

Il y a deux dénominateurs qui garantiront le succès de la relance pour nos PME : nos habitudes de consommation et l’appui gouvernemental. En ce qui concerne le premier, j’ai confiance que les Québécois penseront PME et achèteront local. J’irai moi-même dans des commerces de proximité aujourd’hui pour leur signifier mon soutien. Sur le deuxième point, j’espère que les gouvernements feront leur part aussi, » conclut M. Vincent.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des données au Québec dans ce rapport qui date du 21 mai.

Préparez l’après-crise dès maintenant en développant vos compétences sur Isarta Formations.

Et profitez du programme gouvernemental pour vous faire rembourser jusqu’à 100 % de vos frais de formation.



Retour en haut de la page