Quelles sont les compagnies québécoises qui se sont illustrées au nouveau classement du Globe and Mail ? Reviewed by La Rédaction on . [caption id="attachment_59569" align="aligncenter" width="596"] District m se classe dans les 100 premières entreprises en croissance de ce classement.[/caption [caption id="attachment_59569" align="aligncenter" width="596"] District m se classe dans les 100 premières entreprises en croissance de ce classement.[/caption Rating: 0

Quelles sont les compagnies québécoises qui se sont illustrées au nouveau classement du Globe and Mail ?

Par

District m se classe dans les 100 premières entreprises en croissance de ce classement.

27 septembre 2019

Après le classement Growth 500 du magasine d’affaires Canadian Business, c’est au tour du Globe and Mail de publier son classement des entreprises canadiennes qui connaissent la plus forte croissance. Voici les québécoises qui y sont présentes cette année.

Pour cette première édition, le journal basé à Toronto a comparé le pourcentage de croissance des revenus des entreprises canadiennes indépendantes sur une période de trois ans.

À noter que la participation des compagnies est volontaire et que, pour être prises en considération, ces dernières doivent soumettre leur candidature. Ne figurent donc pas dans le classement celles qui ne souhaitent pas communiquer sur leurs données financières.

Les 400 entreprises qui figurent dans le classement inaugural du Canada’s Top Growing Companies font preuve d’ambition, d’innovation et d’un sens aigu des affaires, affirme Phillip Crawley, éditeur et chef de la direction du quotidien The Globe and Mail. Leur contribution à l’économie aide à faire du Canada un leader et elles méritent une mention élogieuse. »

Le classement de Canadian Business prenant en compte la croissance sur les cinq dernières années, il est normal qu’il y est des petites différences avec celui du Globe and Mail. Par exemple, dans ce dernier, c’est la firme de Mississauga qui se classe en haut du podium (+10 147 % de croissance en trois ans), devant une autre compagnie ontarienne, Exzell Pharma (+6 204 %). La première entreprise québécoise est en 3e position : il s’agit de MissFresh (+6 053 %), qui fait de la livraison de repas.

Toronto est la ville la plus représentée avec plus de 120 entreprises présentes dans le classement. Montréal n’en compte que 24 (deux fois moins que dans le classement de Canadian Business) alors que Vancouver plus d’une trentaine et Calgary un peu moins d’une vingtaine et Québec seulement huit. La croissance moyenne des 400 entreprises du classement est de 511 % sur ces trois dernières années.

Quelles sont les firmes québécoises présentes ?

Dans les premiers rôles, on retrouve AlyaCar (16e, +2 732 %), Neuvoo (22e, +2 045 %), Icentia (48e, +1 137 %) ou Levio (50e, +1 106 %). Cette dernière occupait la 2e place du classement de Canadian Business.

Dans les secteurs du marketing, de la communication ou de la création, à noter la présence du studio d’animation de Québec Squeeze (89e, +495 %), de la montréalaise District m (95e, +439 %), de Toast Studio (102e, +409 %), l’agence Bloom (157e, + 231 %), D2C Media (196e, +182 %) ou encore Connect&Go (378e, +51 %).

Nous sommes très fiers de faire partie de la première cuvée des Top Growing Companies du Canada. À l’agence, notre objectif principal est de soutenir et de guider nos clients dans la croissance de leur entreprise. Il est donc très gratifiant de voir notre propre entreprise grandir et atteindre de nouveaux objectifs, » réagit Nick Lebrun, directeur des finances et partenaire d’affaires chez Bloom.

Xurxo Vidal, cofondateur et chef de l’exploitation chez Bloom ajoute : C’est très excitant d’accroître nos revenus, d’accueillir de nouveaux clients et d’offrir de nouveaux services. Toutefois, nous ne voulons pas croître notre entreprise au détriment du bien-être de nos employés et de la satisfaction de nos clients. C’est pourquoi, établir des processus clairs, gérer efficacement les ressources, et prendre des décisions fondées sur des faits et des données sont au coeur de notre gestion d’entreprise. »

Denis Doré, président directeur-général et cofondateur de Squeeze Animation Studio se réjouit quant à lui du chemin parcouru :

C’est un honneur de faire partie d’un groupe d’entreprises aussi inspirantes et surtout une énorme source de fierté pour toute notre équipe. Notre passion pour l’animation et notre recherche constante de l’excellence sont les moteurs qui nous poussent à nous dépasser chaque jour. La croissance n’est pas une fin en soit, mais voir notre entreprise se développer et rayonner à un tel rythme est une reconnaissance qui fait vraiment plaisir.»

Avant de poursuivre :

Nous souhaitons devenir l’un des studios d’animation indépendants les plus acclamés au monde pour la qualité et l’unicité de ses créations. C’est une vision ambitieuse, mais nous franchissons une étape à la fois, en gardant le focus. Les prochains mois seront des plus excitants car nous nous rapprochons de notre but avec une poussée irrésistible ». 

De son côté, François Fortier, président de KLF Group (140e avec une croissance de 271 %) déclare :

Nous travaillons souvent en arrière-plan pour supporter nos partenaires avec leurs programmes de loyauté et récompense. Cette reconnaissance publique est une belle source de motivation pour notre équipe qui travaille d’arrache-pied pour moderniser une industrie qui a longtemps négligé l’expérience client. »



Retour en haut de la page