Sur le fil de presse…Le CRTC et la Loi anti-pourriel: certaines plaintes ne seront pas traitées; Facebook peut rendre dépressif; L’indépendance de la SRC minée! Reviewed by La Rédaction on . Loi anti-pourriel: le CRTC ne pourra pas répondre à toutes les plaintes La Loi canadienne anti-pourriel exige des entreprises qu'elles obtiennent un consentemen Loi anti-pourriel: le CRTC ne pourra pas répondre à toutes les plaintes La Loi canadienne anti-pourriel exige des entreprises qu'elles obtiennent un consentemen Rating: 0

Sur le fil de presse…Le CRTC et la Loi anti-pourriel: certaines plaintes ne seront pas traitées; Facebook peut rendre dépressif; L’indépendance de la SRC minée!

Par

imgres-1Loi anti-pourriel: le CRTC ne pourra pas répondre à toutes les plaintes

La Loi canadienne anti-pourriel exige des entreprises qu’elles obtiennent un consentement verbal ou écrit des consommateurs avant de leur acheminer des courriels et d’autres types de communications électroniques.

Les compagnies sont également tenues de s’identifier clairement dans chaque message électronique, et d’y inclure un mécanisme de désabonnement afin que les destinataires puissent cesser de recevoir de tels messages à l’avenir. En plus des courriels, la nouvelle loi interdit aussi aux entreprises d’envoyer des messages non sollicités dans les services de messagerie des médias sociaux. Pour lire la suite

imgres

Être très actif sur Facebook est signe de dépression

Être très actif sur Facebook serait loin d’indiquer la sensation de bien-être puisque la plupart de ces internautes seraient dépressifs ou en stress émotionnel. Pour lire la suite

Les conservateurs ont «miné l’indépendance» de la SRC, selon un ancien président

Les attaques publiques du Parti conservateur contre la Société Radio-Canada (SRC/CBC) ont été «délibérément destructrices» et ont miné l’indépendance de la société d’État, affirme une lettre adressée au premier ministre Stephen Harper par un ancien président du diffuseur public nommé par les conservateurs. Pour lire la suite

 

 

 

Retour en haut de la page