Home
Des outils Web pour masquer Donald Trump Reviewed by François Nadeau on . Que vous utilisiez les médias sociaux pour vous informer des dernières tendances en marketing, des nouveautés technologiques ou pour consulter les nouvelles de Que vous utilisiez les médias sociaux pour vous informer des dernières tendances en marketing, des nouveautés technologiques ou pour consulter les nouvelles de Rating: 0

Des outils Web pour masquer Donald Trump

Que vous utilisiez les médias sociaux pour vous informer des dernières tendances en marketing, des nouveautés technologiques ou pour consulter les nouvelles de partout dans le monde, vous avez peut-être remarqué qu’un sujet est maintenant omniprésent sur votre fil d’actualité: Donald Trump.

8 février 2017

Dans les derniers mois, une foule de comptes d’individus et d’organisations se sont politisés et traitent maintenant sur une base régulière de sujets entourant le nouveau président américain.

Parmi eux, il y a bien sûr les grands médias américains, dont les faits et gestes du président sont maintenant le sujet principal. Il y a aussi une multitude de comptes Twitter, n’ayant initialement rien à voir avec la politique, qui font maintenant du nouveau président l’objet de multiples publications.

Des sites d’actualité en ligne comme Mashable, habituellement peu tournés vers la politique, en parlent maintenant régulièrement.

C’est même le cas de comptes de psychologie sociale, qui partagent des analyses sur les différentes facettes de la personnalité de Trump.

Plusieurs entreprises et leurs dirigeants ont également publié des messages politiques, notamment afin de dénoncer le décret interdisant l’entrée aux États-Unis d’immigrants de sept différents pays.

Des artistes sont également en croisade contre le nouveau président. C’est le cas notamment d’America Ferrera ou encore dAsthon Kutcher.

Diverses actions ou bourdes de Trump et de son entourage donnent aussi lieu à des phénomènes viraux.

Bref, le président est omniprésent dans les sites de nouvelles et sur plusieurs fils Twitter et Facebook, souvent contre notre gré.

En fait, selon des données publiées par Buzzfeed (dont Trump est aussi le sujet principal), entre le 5 décembre et le 5 janvier 2016, le nom du controversé politicien a été mentionné 42,7 millions de fois sur Twitter, soit dix fois plus que tout le clan Kardashian réuni. D’ailleurs, la plus célèbre représentante du clan s’est elle aussi permis un rare message à caractère politique le 29 janvier dernier.

Des filtres anti-Trump

Sur le Web, il est donc ardu d’éviter l’exposition aux nombreuses histoires qui entourent la politique américaine.

Toutefois, pour ceux qui en ont déjà assez d’entendre parler du nouveau président élu, quelques outils ont été mis en place. Sur le navigateur Chrome, des filtres ont été conçus afin de repérer et bloquer le contenu non désiré. L’un d’eux, Make America Kittens Again, remplace les images du dirigeant américain par celles de petits animaux. Avec ce filtre, le site de CNN ressemblera à celui d’une animalerie. Même chose dans le App Store, où des bloqueurs de Trump sont disponibles pour 0,99 $.

Des filtres ont aussi été développés pour Facebook afin de gérer son fil d’actualité.

Sur Twitter, vous pouvez utiliser l’option Mots masqués afin d’ignorer les notifications contenant certains termes et mots-clics.

Et si vous trouvez ces outils trop restrictifs, il faudra alors prendre votre mal en patience pour les années à venir!

A propos de l'auteur

François Nadeau
Analyste marketing

Diplômé du MBA en marketing de l'Université Laval, je travaille présentement en tant qu'analyste marketing. Je me passionne pour tout ce qui touche les nouvelles technologies et les nouveaux médias.

Laisser un commentaire

X
Retour en haut de la page