Quelles sont les entreprises les plus admirées des Canadiens? Reviewed by François Nadeau on . La semaine dernière, la firme Léger, en partenariat avec NATIONAL, publiait la 20e édition de la Corporate Reputation Study.   16 mai 2017  Dans l’ordre, c La semaine dernière, la firme Léger, en partenariat avec NATIONAL, publiait la 20e édition de la Corporate Reputation Study.   16 mai 2017  Dans l’ordre, c Rating: 0

Quelles sont les entreprises les plus admirées des Canadiens?

La semaine dernière, la firme Léger, en partenariat avec NATIONAL, publiait la 20édition de la Corporate Reputation Study.

 

16 mai 2017 

Dans l’ordre, ce sont Google, Shoppers Drug Mart et Canadian Tire qui occupent les trois premières marches du podium.

Pour Google, premier également en 2016, on parle de 89 % d’opinions favorables contre seulement 4 % d’opinions défavorables. Soustraits un de l’autre, ces deux pourcentages donnent un indice de réputation de 85 % à l’entreprise américaine.

Dans le domaine bancaire, là où la clientèle est souvent sans pitié, notons qu’Interac est l’organisation bénéficiant de l’indice de réputation le plus élevé. Elle termine au 16rang. Pour ce qui est du domaine de l’immobilier, il faut attendre au 69rang du classement pour voir une première entreprise apparaître, soit RE/MAX. 

Notons aussi que la première place dans le secteur des télécommunications, là où les exigences sont aussi très élevées, est occupée par Télus. WestJet, quant à elle, dépasse tous ses concurrents dans le domaine du transport.

Des faux pas qui amènent des conséquences

Quelques entreprises ont perdu des plumes cette année dans le classement et il est facile d’avancer des pistes pour expliquer cette dégringolade. C’est le cas d’Air Miles, qui perd 32 points au classement. Même si l’entreprise est revenue en décembre dernier sur sa décision d’apposer une date d’expiration à ses points de récompense, il semble que cela n’était pas suffisant pour les Canadiens ayant répondu au sondage de Léger et NATIONAL.

Heinz et Samsung, respectivement 2e et 7e en 2016, ont également perdu des points au classement. Des fermetures d’usines en Ontario ont probablement contribué à faire reculer Heinz au 23rang, alors que Samsung, au 24rang cette année, a sans doute vu sa réputation chuter en partie suite à ses problèmes de batterie.

À l’inverse, l’entreprise Amazon, 31e en 2016, grimpe au 17rang cette année. Fera-t-elle partie du top 10 l’an prochain?

L’enquête 2017 a été réalisée en ligne auprès de 27 351 adultes canadiens entre le 21 décembre 2016 et le 29 janvier 2017.

Les formations en lien avec le sujet:

Comprendre et optimiser le référencement naturel (SEO)

Comment concevoir, gérer et optimiser les campagnes Google Adwords

A propos de l'auteur

François Nadeau
Analyste marketing

Diplômé du MBA en marketing de l'Université Laval, je travaille présentement en tant qu'analyste marketing. Je me passionne pour tout ce qui touche les nouvelles technologies et les nouveaux médias. Courriel: fnadeau@isarta.com

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page