Les Québécois ont-ils foi en leurs entreprises? Reviewed by Mireille Levesque on . Les consommateurs de notre province croient aux industries d'ici, mais aussi en leur société. Le sondage CanTrust 2017, réalisé en collaboration avec Capital-Im Les consommateurs de notre province croient aux industries d'ici, mais aussi en leur société. Le sondage CanTrust 2017, réalisé en collaboration avec Capital-Im Rating: 0

Les Québécois ont-ils foi en leurs entreprises?

Les consommateurs de notre province croient aux industries d’ici, mais aussi en leur société. Le sondage CanTrust 2017, réalisé en collaboration avec Capital-Image, nous le confirme.

18 mai 2017

Cette récente étude annuelle sur le niveau de confiance des citoyens du pays révèle des statistiques étonnamment réjouissantes. 

Un beau portrait

Silvie Letendre, vice-présidente principale chez Capital-Image, qui a participé à l’élaboration de l’enquête, commente l’aspect positif des informations colligées:

 Les données du sondage racontent une histoire unique, non pas de désespoir, mais plutôt d’espoir envers l’information que nous consommons, mais aussi vis-à-vis nos institutions et entreprises, qui malgré leurs impératifs commerciaux, sont perçues comme voulant faire le bien dans la société.»

Selon l’étude, les citoyens de notre province pardonneraient plus facilement que ceux du reste du Canada. De plus, il s’en remettraient davantage en toute quiétude à diverses industries que les autres Canadiens.

L’information

Même si le phénomène des fausses nouvelles prend de l’ampleur, presque la moitié des Québécois (48 %) accorderaient plus de crédibilité aux informations repérées par le biais de moteurs de recherche que sur des sites de nouvelles (19 %).

Malgré la variété des plateformes disponibles de nos jours, il semblerait que nos semblables feraient toujours autant confiance à leurs sources d’information habituelles, même celles trouvées sur la Toile. Dans l’ensemble, 39 % des consommateurs d’ici privilégieraient le contenu éditorial pour suivre l’actualité et 26 %, le bouche-à-oreille.

Les compagnies

Les Québécois n’angoisseraient pas non plus en songeant aux crises d’entreprises. Ils ne se laisseraient même pas atteindre par les embrouilles des multinationales. La preuve, 46 % d’entre eux affirmeraient que les téléphones intelligents Samsung sont de grande qualité. Idem pour la marque de voiture Volkswagen, qui récolte un taux de confiance de 31 %.

L’étude place également Bombardier au rang des sociétés dignes de confiance, dans une proportion de 50 %. Vous doutez de la foi de vos pairs en leurs entreprises? Rappelez-vous que ce fleuron québécois, au moment où le sondage s’opérait (en janvier dernier), faisait les manchettes.

Sur quels critères se basent les répondants pour choisir les compagnies qui les inspirent?

  • celles qui génèrent des emplois et qui investissent dans les collectivités (73 %)
  • celles dont les hauts dirigeants communiquent de façon transparente tout en restant accessibles (71 %)
  • celles qui appartiennent à des Canadiens (69 %)

La société

CanTrust 2017 souligne aussi la grande confiance des Québécois envers les institutions, notamment les universités et les collèges (70 %) et les hôpitaux (58 %).

Quand ceux-ci se prononcent sur les élus, là aussi la confiance règne. La preuve, le gouvernement fédéral satisferait 40 % des Québécois, alors que le gouvernement provincial en contenterait 35 %. Une vague d’optimisme encourageante.

Une ombre au tableau

Toutefois, au terme de ce sondage, il y a un bémol. Le sujet de la légalisation de la marijuana dérange les citoyens de notre beau coin de pays. Ils émettent des craintes face aux producteurs de cannabis. Les Québécois ne savent pas non plus qui devrait fixer le prix du produit s’il s’avérait utilisé à des fins médicales (dans 40 % des cas).

Seulement 17 % des consommateurs d’ici accorderaient leur confiance aux producteurs de marijuana: le plus bas score du sondage.

En somme, l’enquête permet d’affirmer que rien ne peut amoindrir la foi des consommateurs québécois, sauf la marie-jeanne.

Ce pourcentage placera-t-il le gouvernement dans une position difficile, lui faisant perdre en popularité au fur et à mesure que les procédures de législation avancent? Le prochain sondage CanTrust 2017 nous le dira peut-être.

A propos de l'auteur

Mireille Levesque
Responsable des contenus d'Isarta Infos

Mireille Lévesque a étudié en rédaction à l'Université de Montréal. Elle a d'abord été journaliste pigiste, puis a oeuvré dans le domaine de l'édition pendant de nombreuses années. Grâce à son rôle de responsable des contenus d'Isarta Infos, elle renoue aujourd'hui avec sa plus grande passion: l'écriture.

Laisser un commentaire

X
Retour en haut de la page