Un guide pour garder le cap dans la gestion du changement Reviewed by La Rédaction on . Le changement organisationnel, bien qu’exigeant pour les employés comme pour les gestionnaires, générera une énergie nouvelle s’il est mené par des leaders acti Le changement organisationnel, bien qu’exigeant pour les employés comme pour les gestionnaires, générera une énergie nouvelle s’il est mené par des leaders acti Rating: 0

Un guide pour garder le cap dans la gestion du changement

Le changement organisationnel, bien qu’exigeant pour les employés comme pour les gestionnaires, générera une énergie nouvelle s’il est mené par des leaders activement engagés dans le processus. Cet article fourni par lOrdre des conseillers en ressources humaines agréés en fait état.

 

 20 juillet 2017

Faire face au changement

Nécessaire pour tirer son épingle du jeu dans un monde des affaires en constante évolution, le changement organisationnel peut cependant être une source de stress pour les travailleurs. Isabelle Bédard, CRHA, nous explique comment transformer les attitudes pour mieux aller de l’avant.

Aujourd’hui, il n’y a pas de répit dans les organisations, le changement est constant. Cela sollicite énormément les capacités d’adaptation des employés et des gestionnaires», explique Isabelle Bédard, CRHA et PDG de CIB Développement organisationnel.

Ce mode de vie est certes exigeant, mais il peut aussi être source de motivation et générer beaucoup d’énergie autrement inexploitée.

Dans ce contexte, l’un des rôles fondamentaux du CRHA est d’amener les gestionnaires à accompagner efficacement les employés dans l’intégration des changements.

Voici cinq conseils qu’Isabelle Bédard donne aux gestionnaires pour mener à bien ce processus d’implantation du changement.

1. Concevoir un plan de communication clair pour informer les employés

Ce qui insécurise le plus les employés, c’est de subir des changements sans comprendre leur pertinence, affirme la présidente de CIB Développement organisationnel. Ce qu’ils demandent, c’est d’avoir accès à des informations utiles pour leur propre compréhension. Leur faire part des raisons du changement, des résultats souhaités, mentionner les impacts positifs et négatifs, et leur parler des outils et de l’aide qu’ils recevront pour réaliser ces changements est un pas dans la bonne direction. À partir du moment où ils sont informés, ils deviennent plus ouverts et plus enclins à collaborer activement.»

2. Consulter les employés et être prêt à remettre en question ses façons de faire

Mettez l’intelligence des employés à contribution. Recueillez leurs suggestions et faites preuve d’ouverture d’esprit pour les accueillir. Chacun est le spécialiste de sa propre fonction. Si des doutes sont émis sur la pertinence de ce qu’on leur demande, c’est tout à l’avantage du gestionnaire de les écouter pour comprendre. Au-delà des préoccupations, il existe une expertise qu’il est important d’aller chercher», rappelle Isabelle Bédard.

3. Communiquer de l’enthousiasme et une vision constructive

En expliquant à son équipe les avantages pour eux et pour l’organisation qu’apportera le changement, le gestionnaire facilitera son introduction. L’attitude qu’il adoptera a une grande influence sur son équipe. Plus il démontrera d’enthousiasme, mieux les gens réagiront et auront naturellement tendance à le suivre.

Il est temps pour les gestionnaires de démontrer du leadership et de la force de caractère», dit la CRHA.

4. Savoir apprécier et reconnaître les efforts des employés pour s’adapter au changement

Les périodes de changement exigent beaucoup des employés qui peuvent, par moment, éprouver un sentiment d’incompétence, un degré de stress élevé et un état de confusion inhabituel, souligne Isabelle Bédard. Recevoir des encouragements pour leurs efforts les aidera à traverser cette période.»

5. Être présent et offrir du soutien

En accueillant les questions des employés tout au long du processus de changement, le gestionnaire démontre qu’il lui accorde beaucoup d’importance et qu’il le vit comme eux. En les accompagnant pas à pas, il peut à la fois valider les étapes accomplies et rajuster les prochaines.»

Ainsi, en dépit des exigences imposées par tout changement organisationnel, les effets à moyen et long termes s’avéreront le plus souvent positifs, notamment sur la capacité d’adaptation et la flexibilité tant des employés que de l’organisation elle-même.

A propos de l'auteur

La Rédaction
Pour contacter la rédaction : redaction@isarta.com

Envoyez-nous vos communiqués de presse ou faites-nous part de votre actualité (nomination, nouveaux comptes, campagne publicitaire...), par courriel à redaction@isarta.com

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

X
Retour en haut de la page