Les services sans fil, principale source de télécommunication des Canadiens Reviewed by Communiqués de presse on . Le 22 octobre 2015 - Selon le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), les Canadiens optent pour les services sans fil comme l Le 22 octobre 2015 - Selon le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), les Canadiens optent pour les services sans fil comme l Rating: 0

Les services sans fil, principale source de télécommunication des Canadiens

Par

Le 22 octobre 2015 – Selon le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), les Canadiens optent pour les services sans fil comme leur principale source de télécommunication.

sans-fil-telecom

Le CRTC a publié aujourd’hui des renseignements sur le système de communication provenant de la première section du Rapport de surveillance des communications de 2015.

Les données dans cette section démontrent que la façon dont les Canadiens utilisent les services de communication continue d’évoluer.

Pour la première fois, plus de ménages canadiens s’abonnent exclusivement aux services sans fil mobiles (20%) qu’exclusivement aux services téléphoniques filaires, c’est-à-dire une ligne terrestre (14%).

Illustrant la transition vers une utilisation répandue des services sans fil mobiles, plus de ménages canadiens ont des téléphones mobiles (85 %) que des lignes terrestres (79 %).

Au cours des cinq dernières années, le pourcentage de Canadiens qui ont accès à une vitesse de téléchargement de 5 Mo/seconde (y compris par satellite) a augmenté de 86% à 96%.

77% des ménages canadiens sont abonnés à ces services, en hausse de 6% par rapport à 2013.

De plus en plus de Canadiens se tournent vers les services de vidéo en ligne.

Le taux d’abonnement à Netflix parmi les personnes âgées de 18 à 34 ans est passé de 29% en 2013 à 58% en 2014 % chez les anglophones et de 7% à 24% au cours de la même période chez les francophones.

L’écoute globale de la télévision traditionnelle est restée plus ou moins inchangée.

Le nombre moyen d’heures d’écoute hebdomadaire de la télévision traditionnelle des Canadiens de 18 ans et plus a diminué légèrement, passant de 29,8 en 2011 à 29 en 2014. Cependant, les Canadiens de 18 à 34 ans ont consacré moins de la moitié du nombre d’heures à regarder la télévision traditionnelle (20 h/semaine) que ceux de 65 ans et plus (42 h/semaine).

En 2014, les ménages canadiens ont dépensé en moyenne 203 $ par mois pour leurs services de communication, soit une hausse de 12 $ ou 6,2% par rapport à 2013.

La croissance provient en grande partie des dépenses pour des services sans fil et Internet, qui ont connu une croissance de 14% et de 10%, respectivement. La croissance des services Internet peut provenir de Canadiens qui ont mis à niveau leur vitesse.

Les décisions que font les Canadiens en tant que consommateurs, y compris le choix des forfaits qui répondent le mieux à leurs besoins, contribuent au montant dépensé sur leurs services de communication.

Dans de nombreux cas, ils optent pour des forfaits plus gros et rapides pour les services Internet, ainsi qu’une plus grande utilisation de données sur leurs appareils sans fil.

En 2014, les revenus totaux de l’industrie des communications ont augmenté de 2,1%, passant de 61,9 milliards de dollars en 2013 à 63,2 milliards de dollars l’année dernière.

Comme il l’a fait l’année dernière, le CRTC publiera à nouveau le Rapport de surveillance des communications en trois parties. Dans les semaines à venir, le Conseil publiera des données concernant le secteur des télécommunications, suivies de renseignements au sujet du secteur de la radiodiffusion.

Le rapport de 2015 donne un aperçu complet de l’industrie canadienne des communications pour l’année qui s’est terminée le 31 août 2014 pour la radiodiffusion et le 31 décembre 2014 pour les télécommunications. Il fournit des données et des renseignements sur l’industrie, y compris les tendances et les enjeux émergents.

Les Canadiens adoptent de plus en plus les technologies sans fil pour répondre à leurs besoins de communication. Le Rapport de surveillance des communications de 2015 nous offre un aperçu des changements qui se produisent. Nous invitons les Canadiens, que ce soit à titre de consommateurs de produits et de services de communication, de créateurs et de distributeurs de contenus ou de citoyens, à utiliser les informations de cette publication ainsi que les deux autres à venir, et à participer à nos instances publiques», déclare Jean-Pierre Blais, président du CRTC.

Les faits en bref

  • Les Canadiens s’abonnent en plus grand nombre aux services de vidéo en ligne, bien que les heures d’écoute de la télévision traditionnelle soient demeurées stables.
  • Les Canadiens font une plus grande utilisation des données des services sans fil et s’abonnent à des services Internet offrant des vitesses de connexion à large bande plus élevées.
  • Les prix des services de téléphonie, de télévision et d’Internet ont tous augmenté à un taux supérieur à l’inflation, qui était de 2 % en 2014.
  • Dans l’ensemble, les revenus de l’industrie canadienne des communications ont augmenté de 2,1 % pour atteindre 63,2 milliards de dollars.

Retour en haut de la page