Mieux vivre grâce à l’économie de seconde main! Reviewed by Communiqués de presse on . Le commerce d'objets usagés permet aux Québécois d'avoir près de 2 000 $ de plus dans leurs poches par année. Voilà ce que révèle l'Indice Kijiji de l’économie Le commerce d'objets usagés permet aux Québécois d'avoir près de 2 000 $ de plus dans leurs poches par année. Voilà ce que révèle l'Indice Kijiji de l’économie Rating: 0

Mieux vivre grâce à l’économie de seconde main!

Par

Le commerce d’objets usagés permet aux Québécois d’avoir près de 2 000 $ de plus dans leurs poches par année. Voilà ce que révèle l’Indice Kijiji de l’économie de seconde main, rapport 2017.

14 mars 2017

Profits liés à la vente et l’achat de biens d’occasion

Alors que la troisième édition de l’Indice de l’économie de seconde main sort, l’étude révèle que, en moyenne, les consommateurs ont réalisé des gains de 1 037 $ en vendant des biens d’occasion l’an dernier et ont fait des économies moyennes de 843 $ en achetant de seconde main. Pour 53 % des acheteurs de seconde main, l’argent économisé par l’acquisition de biens d’occasion au lieu du neuf, est utilisé pour faire des achats quotidiens tels que l’essence, l’épicerie, ou pour payer le loyer.

L’étude démontre une fois de plus la croissance de l’économie de seconde main qui se révèle être gagnante à tous les niveaux pour les consommateurs dont les poches se remplissent grâce à la vente et l’achat de bien usagés. Qu’en est-il cette année pour les Québécois? Bien que nous n’observions pas de changement par rapport à 2016 au niveau de l’indice provincial de 67, le Québec se situe encore en avant-dernière position devant les maritimes, affichant un écart de 11 points avec l’indice national de 78. 

Autres faits intéressants quant aux impacts sur nos vies:

L’Indice national est en hausse d’un point: au cours des 12 derniers mois, les Canadiens ont accordé une deuxième vie à 78 objets (comparativement à 77 l’an passé).

  • Cette augmentation de 1 point est en réalité significative: les Canadiens ont accordé une seconde vie à 30,4 M de produits supplémentaires par rapport à l’année passée pour un total de près de 1,9 milliard d’objets.
  • La valeur des transactions de l’économie de seconde main est estimée à 29 milliards de dollars. Ce montant équivaut à 1,4 % du PIB total du Canada et 7,6 % du PIB du Québec en 2015.

Où se situent les villes québécoises:

  • Les Montréalais adoptent de manière grandissante ce mode de consommation, augmentant ainsi son indice de 5 points, passant à 85, se classant derrière Calgary (104) et Edmonton (86).
  • Bien que la ville de Québec n’occupe plus la dernière position, on observe une baisse de 4 points, passant de 52 à 48.
  • L’indice de Gatineau quant à lui a explosé pour grimper de 24 points par rapport à l’an dernier, passant de 57 à 81.

L’Indice Kijiji de l’économie de seconde main

Lancée en 2015, l’Indice Kijiji de l’économie de seconde main est une étude visant à mesurer l’apport substantiel de l’économie de seconde main, un phénomène en croissance, à l’activité économique du pays, ainsi que le comportement des consommateurs qui se tournent vers ce mode de consommation.

Pour lire l’étude en entier, cliquez ici.

Retour en haut de la page