Newton: des RH à la sauce marketing pour bâtir une marque employeur efficace Reviewed by Aurore Le Bourdon on . Le 18 mai dernier, à la Société des Arts Technologiques (SAT), on fêtait le lancement d'une nouvelle agence hybride: Newton, un savant mélange de ressources hum Le 18 mai dernier, à la Société des Arts Technologiques (SAT), on fêtait le lancement d'une nouvelle agence hybride: Newton, un savant mélange de ressources hum Rating: 0

Newton: des RH à la sauce marketing pour bâtir une marque employeur efficace

Le 18 mai dernier, à la Société des Arts Technologiques (SAT), on fêtait le lancement d’une nouvelle agence hybride: Newton, un savant mélange de ressources humaines et de marketing.

newton-couv

Recruter les meilleurs talents au sein de l’entreprise et les garder fidèles et motivés: ce double-défi constitue la base de la mission des départements de ressources humaines et leur préoccupation de tous les instants.

On se trouve dans une situation un peu critique car, dans notre marché, tout le monde recherche le même genre de profils et en même temps il y a de moins en moins de gens disponibles. On doit aussi faire avec une nouvelle sorte de compétition, celle de l’auto-entreprise, qui séduit de plus en plus de talents. Il est donc primordial de ré-évaluer la proposition offerte aux candidats et employés et se différencier positivement», explique Florian Pradon, co-fondateur de Newton.

Cette proposition, baptisée dans le milieu des RH «Employee Value Proposition», prend la forme d’un message clair, adressé aux bonnes personnes de la bonne façon au bon moment:

  • pourquoi venir travailler dans mon entreprise?
  • qu’est-ce que j’offre de plus que les autres?
  • pourquoi me choisir?

Mais attention: les paroles en l’air, ça ne marche pas. Il faut que l’organisation tienne ses promesses.

Ce rôle de «garde-fou», c’est tout l’objet de Newton. Le concept de l’agence est unique en son genre, car il est né du partenariat entre une boîte spécialisée en recrutement, Sourcinc, et une agence marketing, BrandBourg.

Symbiose de ces deux expertises, Newton propose donc une approche double des problématiques RH: grâce au support des actions marketing, elle aide les entreprises à atteindre leurs objectifs de recrutement.

Clairement orientée vers les résultats, Newton se veut pragmatique, ancrée dans la réalité des organisations et surtout agile, afin de pouvoir rectifier le tir en cours de route si nécessaire.

Concrètement, Sourcinc s’occupe de la partie recrutement pur, et Brandbourg intervient dans un deuxième temps en aidant l’entreprise à bâtir le message qu’elle diffusera sur le marché. Ensuite, à Newton de s’assurer que la promesse employeur est bien tenue, et qu’elle correspond bien, à terme, à la réalité de l’entreprise», déclare Florian Pradon.

f-pradonPour cet ancien chasseur de tête, véritable pro du recrutement qui a oeuvré aussi bien du côté des agences que dans les entreprises, la mise en place de stratégie d’attraction et de rétention de talents n’est pas un sujet nouveau.

Chez Nurun, où il travaillait avant de se lancer dans l’aventure Newton, Florian avait déjà commencé à travailler sur un projet de marque employeur et il est aujourd’hui plus que persuadé de la valeur ajoutée qu’elle apporte à une entreprise.

Oui, c’est un sujet complexe, qui demande d’investir sur du moyen-long terme, mais c’est une nécessité. Ça coûte très cher aux organisations de ne pas être capables de recruter les bonnes personnes, et encore plus de voir leurs gens partir», soutient-il.

«Les gens»: ils sont clairement au coeur de la mission de Newton. Pourquoi? Parce que dans une démarche d’attraction, c’est bien à des personnes que l’on s’adresse. En mettant l’aspect humain de l’avant, de façon transparente, l’entreprise crédibilise son offre vis-à-vis de candidats, et entraîne aussi de la mobilisation en interne.

Aujourd’hui, les candidats disposent d’un large éventail de choix et ils sont logiquement plus méfiants vis-à-vis des promesses que leur font les entreprises. Ils sont également plus passifs: mettre une annonce et attendre que les choses se fassent d’elles-mêmes ne fonctionne plus. Il faut mettre de l’avant les avantages propres à sa structure, et assurer le suivi derrière!», conclut Florian Pradon. 

A propos de l'auteur

Aurore Le Bourdon
Responsable des contenus

Responsable des contenus d'Isarta Infos, Aurore Le Bourdon a travaillé dans les services de Communication/Marketing de firmes internationales et en agences de publicité. Elle a aussi été journaliste pigiste pendant plusieurs années pour des mandats corporatifs ou pour la presse française. Elle est titulaire d'un baccalauréat en langues étrangères et de deux maîtrises: l'une en Marketing et Gestion des entreprises, l'autre en Communications Corporatives.

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page