Qui menace le plus les grandes banques? Reviewed by François Nadeau on . Dans quelques années, par quelle interface ferez-vous la majorité de vos transactions bancaires? Est-ce par l'entremise des outils Web et mobiles de votre insti Dans quelques années, par quelle interface ferez-vous la majorité de vos transactions bancaires? Est-ce par l'entremise des outils Web et mobiles de votre insti Rating: 0

Qui menace le plus les grandes banques?

Dans quelques années, par quelle interface ferez-vous la majorité de vos transactions bancaires? Est-ce par l’entremise des outils Web et mobiles de votre institution financière? Est-ce plutôt à l’aide de l’application d’une fintech comme Revolut ou Curve? Peut-être aussi que l’usage de Facebook et de sa messagerie texte deviendra votre réflexe lorsque viendra le temps d’effectuer vos paiements ou de transférer des fonds.

10 novembre 2017

Une chose est certaine, la concurrence sera féroce dans le domaine financier et les grandes banques devront innover rapidement si elles veulent rester dans la course.

Même si on entend de plus en plus parler de l’impact des fintech dans le monde des finances et de l’assurance, la principale menace pour les banques viendrait d’ailleurs selon McKinsey. Selon la firme de recherche, ce serait des géants de la techno et du commerce en ligne dont les institutions bancaires bien établies devraient se méfier le plus.

Une course contre la montre

Déjà en 2015, McKinsey traitait dans son rapport annuel sur l’industrie de la menace provenant de la transformation des services bancaires à l’ère du numérique. La firme prévenait alors les banques qu’elles devraient rapidement adapter leurs services à la nouvelle réalité du marché et des technologies.

En 2017, McKinsey avoue avoir sous-estimé la vitesse à laquelle s’opère les changements dans l’industrie.

Et même si elle voit toujours les fintech comme des compétiteurs importants pour les grandes banques, la menace numéro un viendrait plutôt de joueurs comme Amazon ou Alibaba. Ceux-ci possèdent d’énormes ressources financières ainsi que de précieuses données sur leurs clients. Ces organisations sont également omniprésentes dans le quotidien de nombreux individus. Amazon, par exemple, posséderait l’application mobile dont ne pourrait se passer une grande quantité de jeunes consommateurs. Celle-ci a aussi prouvé, avec son acquisition récente de Whole Food ou encore avec ses investissements dans les services d’infonuagique, qu’elle n’avait pas peur de s’attaquer à différents domaines d’activité. Ce n’est pas pour rien qu’il s’agit maintenant de l’une des entreprises dont on dit craindre le plus la concurrence.

Se battre avec les mêmes armes

Afin de rester compétitif, McKinsey propose différentes actions. Elle suggère notamment aux banques d’utiliser les mêmes armes que celles de ces nouveaux compétiteurs.  Pousser l’analyse de données à un niveau supérieur afin de mieux comprendre le client et de lui offrir de meilleurs services fait partie des moyens proposés. Les banques devront aussi savoir tirer le maximum des nouvelles technologies, dont les procédés d’intelligence artificielle. L’Open Banking est également préconisé afin de demeurer dans la course.

A propos de l'auteur

François Nadeau
Analyste marketing

Diplômé du MBA en marketing de l'Université Laval, je travaille présentement en tant qu'analyste marketing. Je me passionne pour tout ce qui touche les nouvelles technologies et les nouveaux médias. Courriel: fnadeau@isarta.com

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page