L’art du référencement en 2018 selon Rand Fishkin, au Web à Québec (WAQ) Reviewed by François Nadeau on . 13 avril 2018 Il y a des vedettes dans le monde du sport, de la musique ou même de l’entrepreneuriat. Rand Fishkin, lui, est une vedette du monde du référenceme 13 avril 2018 Il y a des vedettes dans le monde du sport, de la musique ou même de l’entrepreneuriat. Rand Fishkin, lui, est une vedette du monde du référenceme Rating: 0

L’art du référencement en 2018 selon Rand Fishkin, au Web à Québec (WAQ)

13 avril 2018

Il y a des vedettes dans le monde du sport, de la musique ou même de l’entrepreneuriat. Rand Fishkin, lui, est une vedette du monde du référencement web. Retour sur sa conférence, lors de la 8e édition du Web à Québec.


Petit rappel sur la carrière de Rand Fishkin. En 2004, alors dans la mi-vingtaine, il lance un blogue, SEOmoz, afin de partager ses connaissances dans le domaine du référencement. Au cours des années qui suivront, le blogue gagnera en notoriété alors que les entreprises prennent peu à peu conscience de l’importance de bien se positionner sur les moteurs de recherche. SEOmoz se transformera au fil du temps en entreprise de consultation et en fournisseur d’outils d’aide au référencement.

Le référencement web a bien évolué au fil des ans. De nouvelles technologies ont fait leur apparition, les comportements de recherche ont évolué, etc. Rand Fishkin est justement intervenu  sur l’impact de tous ces bouleversements le 10 avril dernier, dans le cadre de la 8e édition du Web à Québec (WAQ), devant une salle comble et énergique.

La multiplication des contenus enrichis

Le conférencier a d’abord tenu à rassurer son public : le référencement naturel n’est pas en voie d’extinction. Selon les données présentées, aux États-Unis, on compte sur Google vingt clics sur un lien organique pour un clic sur un lien payant. Toutefois, si les liens payants ne représentent qu’une fraction des clics, ce sont eux qui seraient à l’origine de la majorité des dépenses marketing.

Le coauteur du livre The Art of SEO a ensuite illustré certains changements survenus dans le moteur de recherche de Google au cours des dernières années. Un de ceux-ci est la multiplication des contenus enrichis, ou snippets.

Que ce soit pour des recettes, des événements ou encore pour des critiques de films, les snippets sont de plus en plus présents dans les résultats de recherche. Par conséquent, plusieurs internautes trouvent maintenant la réponse à leur questionnement directement dans les pages de Google et n’effectuent aucun clic vers les liens proposés.

Dans certains cas, on peut penser que Google se prive de revenus à court terme en sacrifiant des clics sur des liens payants à 2$, 5$ ou encore 20$ le clic. Toutefois, selon le conférencier, Google sacrifie des revenus à court terme au profit d’une meilleure expérience et d’un meilleur taux de fidélisation de ses utilisateurs à long terme.

Fishkin s’est aussi attardé sur le fait que Google arrivait de plus en plus à prédire les besoins de recherche de ses utilisateurs, en consultant probablement (Google ne confirme pas ce genre d’information) leur historique de recherche, leur localisation ou bien le type d’appareil utilisé pour effectuer la requête. En effet, selon l’endroit où l’on se trouve ou l’appareil utilisé, Google ne retourne pas les mêmes résultats de recherche.

Comment bien se classer dans Google ?

Si le référencement naturel et Google en particulier ont évolué avec le temps, les façons de bien se positionner demeurent sensiblement les mêmes. Il faut produire du contenu pertinent que Google sera à même de qualifier d’utile aux internautes, offrir des liens provenant de sources de qualité ainsi que des mots-clés qui correspondent aux termes recherchés. Un site bien construit, rapide et convivial, peu importe l’appareil utilisé, est également important.

Vous pouvez retrouver sa présentation ci-dessous :

 

Les formations Isarta en lien avec le sujet

Blogue : Augmentez votre trafic

A propos de l'auteur

François Nadeau
Analyste marketing

Diplômé du MBA en marketing de l'Université Laval, je travaille présentement en tant qu'analyste marketing. Je me passionne pour tout ce qui touche les nouvelles technologies et les nouveaux médias. Courriel: fnadeau@isarta.com

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page