La pire erreur que vous puissiez faire dans votre résumé LinkedIn, c’est… Reviewed by Philippe Jean Poirier on . [caption id="attachment_59548" align="aligncenter" width="775"] Yvane Le Dot et William Aruda[/caption] 12 octobre 2018 ... de parler de vous à la troisième per [caption id="attachment_59548" align="aligncenter" width="775"] Yvane Le Dot et William Aruda[/caption] 12 octobre 2018 ... de parler de vous à la troisième per Rating: 0

La pire erreur que vous puissiez faire dans votre résumé LinkedIn, c’est…

Yvane Le Dot et William Aruda

12 octobre 2018

… de parler de vous à la troisième personne plutôt qu’au « je » ! Deux coachs de carrière se prononcent sur la question.

Le dilemme du « je » dans le résumé LinkedIn a surgi lors d’un webinaire organisé par Forbes sur la présence professionnelle en ligne. William Arruda, expert en branding personnel, a répondu à la question sans hésitation, invitant les utilisateurs de LinkedIn à utiliser le « je ». Et ce, pour deux raisons:

Premièrement, tout le monde sait que vous avez écrit vous-même votre résumé de profil LinkedIn, alors c’est un peu trompeur de l’écrire à la troisième personne – comme si c’était votre relationniste qui s’en était chargé. C’est plus authentique et transparent de l’écrire au « je » qu’utiliser « il » ou « elle ». »

Ensuite, quand vous écrivez à la première personne, vous instaurez une conversation entre vous et le lecteur – c’est plus personnel que parler d’un tiers parti. Ça vous permet d’établir une connexion émotionnelle avec ceux qui regardent votre profil. »

Yvane Le Dot, coach de carrière spécialisée en branding personnel, est d’accord avec cette philosophie :

LinkedIn est un avant tout un réseau social, ne l’oublions pas… Ce n’est ni un CV ni une biographie. L’objectif n’est pas simplement d’exister, mais d’établir des relations et d’élargir son réseau. Pour créer une connexion, il est essentiel d’humaniser le contact, de communiquer à travers son résumé de profil comme si vous étiez en face de la personne, d’où la nécessité d’utiliser la première personne. »

Le conseil s’applique à tous, y compris les PDG d’entreprise et les membres de la direction :

Cette question interpelle bien souvent les exécutifs pour lesquels je développe le profil, parce qu’ils sont habitués à garder une certaine distance ou retenue dans leur rôle. Mais aujourd’hui un leader qui veut engager, inspirer (ce qui, entre nous , est l’essence même de son rôle), ce doit d’être accessible! Utiliser le « je » ne lui enlèvera en rien sa crédibilité, mais le rendra justement humain. »

Que faire, alors, de la biographie soignée, écrite par le service des communications de l’entreprise? On la réécrit au« je » ?

Non ! répond la coach. On la met à la poubelle. Un résumé de profil LinkedIn est le premier outil pour soutenir votre marque personnelle. Il ne s’agit pas d’ennuyer l’ensemble de vos lecteurs en y repositionnant votre parcours professionnel, déjà accessible en dessous du résumé… Pour connecter avec le lecteur, il faut oser exprimer sa vision, sa mission, ses valeurs, sa promesse unique de valeur…..bref, injecter son ADN! »

Bonne inspiration dans l’écriture de votre résumé LinkedIn !

 

Si vous souhaitez approfondir le sujet :

La section « intérêts et loisirs » a-t-elle encore sa place sur un CV ?

4 raisons de mettre son CV en ligne (sur un site distinct de LinkedIn)

CV – les gestionnaires ont tranché: une page suffit

A propos de l'auteur

Philippe Jean Poirier

Philippe Jean Poirier est un journaliste indépendant qui se passionne pour les mots, l’écriture, la recherche, la collecte de témoignages, les tendances sociétales et les raisons souterraines qui alimentent l’actualité. Mandats actuels: recherche d’emploi, vie au travail, TI, finances personnelles, tourisme, famille et vélo. Courriel: pj_poirier@isarta.com

Commentaires (1)

  • Matthieu Degenève

    En accord et en désaccord avec ce texte…

    Oui pour le « Je », mais il faut aussi parler à la deuxième personne, car n’oublions pas que ce sont des gens qui lisent notre profil : il faut leur parler et non juste parler de soi!

    Une dispersion de « Vous » et de « Je » c’est ce qui engage véritablement un lecteur et l’incite à lire jusqu’à la fin selon l’expert en marketing web Neil Patel.

    « Ça vous permet d’établir une connexion émotionnelle avec ceux qui regardent votre profil. » : ici, je serais bien curieux de voir un exemple de la part M. Aruda. Pour créer la connexion émotionnelle dont il parle, l’histoire racontée doit être intéressante et engageante.

    Autrement, que pensez-vous des gens dans la vie qui parlent toujours d’eux? C’est bien ce que je croyais 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page