Top 10 des conseils du fondateur de la plus grande chaîne Youtube du Canada pour un bon contenu vidéo Reviewed by Kévin Deniau on . 9 octobre 2018 Ashkan Karbasfrooshanm, le fondateur de WatchMojo, était invité, la semaine dernière, à venir s'exprimer sur le développement d'une stratégie de 9 octobre 2018 Ashkan Karbasfrooshanm, le fondateur de WatchMojo, était invité, la semaine dernière, à venir s'exprimer sur le développement d'une stratégie de Rating: 0

Top 10 des conseils du fondateur de la plus grande chaîne Youtube du Canada pour un bon contenu vidéo

9 octobre 2018

Ashkan Karbasfrooshanm, le fondateur de WatchMojo, était invité, la semaine dernière, à venir s’exprimer sur le développement d’une stratégie de contenu qui fonctionne, dans le cadre d’eCommerce Québec. Voici les faits saillants de son intervention.

Déjà, rappelons quelques éléments de contexte. WatchMojo, une compagnie montréalaise située sur le Boulevard Saint-Laurent et fondée en 2006, se définit comme la plus grande chaîne Youtube au Canada (et l’une des vingt plus grandes au monde) avec plus de de 27 millions d’abonnés dont 18 sur sa chaîne principale.

Surtout connue pour ses fameux « Top 10 », WatchMojo revendique un auditoire de 125 millions d’usagers uniques par mois, 30 000 nouveaux abonnés par jour et un temps de visionnage de 6 minutes par session. Des chiffres qui donnent le tournis.

Autant dire que la salle de la conférence, au Palais des Congrès, était comble pour l’intervention de son fondateur Ashkan Karbasfrooshan, nommée entrepreneur de l’année d’EY au Québec en 2015 dans la catégorie média.

Les 3 C d’Internet

Dès 2006, soit peu de temps après la création de Youtube, ce dernier a une vision : à l’avenir, chaque page Web devra contenir de la vidéo et il faudra être capable d’en produire sur chaque sujet. Il évoque alors les 3 C d’Internet : le contenu, la communauté et le commerce.

Selon lui, il existe une fracture entre deux sphères : le modèle Youtube, publicitaire, ou celui de Netflix par abonnement. Et ce qui a le plus changé l’industrie de la publicité à l’écran, c’est la possibilité de pouvoir passer une publicité en ligne, le fameux Skip add.

Cette innovation a renforcé la domination de Youtube car cela a entraîné une génération d’utilisateurs à changer ses habitudes et à ne plus accepter une publicité », explique celui qui est surnommé Ash.

Pour lui, Netflix a apporté un changement indéniable mais Youtube est bien plus révolutionnaire dans la façon de consommer des vidéos, par rapport à la télévision traditionnelle.

Il évoque ensuite ses 10 leçons apprises sur Youtube.

  • 1. De nouvelles règles du jeu

Il ne faut pas prendre ce qui marche à la télévision pour le publier en l’état sur Youtube. C’est une erreur stratégique de croire que la consommation est la même sur ces deux canaux.

  • 2. L’embarras du choix

Les internautes ont beaucoup de distractions sur Internet. C’est pourquoi, avec WatchMojo, ils se sont concentrés sur les Top 10, un format ludique. « Les utilisateurs préfèrent regarder une vidéo explicative plutôt que lire un texte de 1 000 mots sur un sujet », indique-t-il.

  • 3. Le contenu est moléculaire

Passage très intéressant de son discours : il explique qu’un contenu, c’est en réalité une catégorie, un format et un style/ un ton. L’erreur généralement faite, c’est d’essayer une formule et, si cela ne marche pas, de jeter le tout. « Alors qu’il faut voir si c’est un problème de catégorie, de format ou de style, parfois, cela se joue à peu de chose ! »

  • 4. L’engagement

Comme pour le premier point, ce ne sont pas les mêmes codes sur Youtube et Facebook. « Mark Zuck’ veut du share ! », sourit-il. Tandis que sur Youtube, tout ce qui compte, c’est le visionnage. « 66 % de nos vidéos de 10 minutes sont vues en entier, c’est un grand avantage, c’est un gage de qualité aux yeux de Youtube », indique-t-il.

  • 5. Servir l’auditoire

Pour lui, il faut donner le micro aux usagers. Par exemple, sur WatchMojo, les usagers peuvent demander des sujets et voter pour les vidéos qu’ils aimeraient voir sur la plateforme. « Ce sont des indices pour nous, mais on fait aussi nos recherches de notre côté. En somme, il faut être un raconteur d’histoire et avoir le courage d’écouter son lecteur pour savoir ce qu’il cherche et essayer de le surprendre. »

  • 6. Art et science

Parfois, Ash considère qu’on met trop d’emphase sur les données. « Il faut aussi se fier à ses émotions ! »

  • 7. Répétition

« Il est impossible d’avoir du succès si on ne peut le faire qu’une fois ! »

  • 8. métadonnées : au régime

Ash rappelle que, contrairement aux articles texte, le moteur de recherche est aveugle et ne voit pas beaucoup les métadonnées des vidéos. Il faut ainsi les décrire mais il n’est pas nécessaire d’en mettre trop.

  • 9. La patience

« Il nous a fallu 6 ans avant d’être rentable ! C’est une vraie épreuve de persévérance »

  • 10. Voix authentique et crédible

Ce dernier conseil semble couler de source. « On peut faire appelle à l’humour ou jouer sur la responsabilité sociale de l’entreprise… mais cela ne marchera que si c’est sincère ou perçu comme tel ».

Avant de conclure, il donne un des meilleurs exemples, à ses yeux, de contenu qui peut être un bon levier marketing : le magazine EnRoute d’AirCanada, qui donne vraiment envie de voyager tout en racontant les coulisses de la compagnie.

En parlant de voyages, voici pour finir un Top 10…

 

Vous souhaitez approfondir le sujet ?

« Il y a une vraie différence entre savoir publier sur Facebook à titre personnel et être gestionnaire de communauté pour une entreprise »

« Pour réussir à optimiser son référencement, il faut plus penser à ses internautes qu’à Google »

Marketing de contenu : comment développer un auditoire fidèle à votre marque?

A propos de l'auteur

Kévin Deniau
Journaliste numérique responsable des contenus d'Isarta Infos

Passionné par le marketing et les nouvelles technologies, Kévin a travaillé en tant que journaliste économique. Il a également été entrepreneur. Vous pouvez le contacter sur Twitter @kdeniau ou par courriel kevin.deniau@isarta.com

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page