Ce que vous aimez sur Facebook en révèle beaucoup sur vous Reviewed by Roch Courcy on . «Vous êtes ce que vous aimez sur Facebook»: c’est ainsi que l’on peut résumer la récente étude réalisée par un professeur de l’école de gestion de l’Université «Vous êtes ce que vous aimez sur Facebook»: c’est ainsi que l’on peut résumer la récente étude réalisée par un professeur de l’école de gestion de l’Université Rating: 0

Ce que vous aimez sur Facebook en révèle beaucoup sur vous

Par

obtenir-plus-de-like-facebook

«Vous êtes ce que vous aimez sur Facebook»: c’est ainsi que l’on peut résumer la récente étude réalisée par un professeur de l’école de gestion de l’Université Standford.

Un résumé certes un peu rapide, mais qui a le mérite d’être assez clair: nos actions dans le monde numérique laissent des traces, et celles-ci en révèlent beaucoup plus sur nous que l’on veut bien le croire.

Pendant plus de trois ans, le professeur et ses étudiants ont étudié la question et se sont rendus compte, étonnamment, que les traits les plus intimes de la personnalité d’une personne peuvent être facilement prédits grâce à l’empreinte numérique qu’elle laisse sur le Web, en particulier grâce à ses «J’aime» sur Facebook.

Michal Kosinski, un des étudiants, explique avoir été «très surpris lorsqu’il s’est rendu compte qu’il était possible de prédire si les parents d’un utilisateur Facebook étaient divorcés ou non uniquement en se basant sur ses ‘J’aime’» ». Doutant de lui-même et de cette conclusion, Michal a refait ses calculs et est arrivé à la même conclusion. Il précise même que «le divorce n’a pas nécessairement besoin d’être récent»; les participants de l’étude pouvaient avoir 30 ou même 40 ans.

L’empreinte numérique d’une personne révèle aussi ces informations: tabagisme, alcool, drogues, orientation sexuelle, religion, opinions politiques, etc. Petit rappel des chercheurs: ces dernières peuvent être obtenues uniquement grâce aux «J’aime» et non au contenu dans les statuts ou les publications.

Les «J’aime» de Facebook ne sont pas les seuls éléments de l’empreinte numérique qui peuvent être utilisés pour faire des prédictions. Il y a aussi le nombre d’amis, le nombre de fois où un utilisateur se connecte au réseau, le nombre de tweets, etc. Utilisées seules, ces données ne veulent pas dire grand chose, mais en les combinant, on obtient un bon portrait de la personne.

Michal Kosinski résume ainsi : «Vous ne connaissez pas très bien vos amis Facebook, surtout si on vous compare à ce qu’un ordinateur peut savoir sur eux. C’est frappant».

Vous pouvez faire l’expérience en visitant le site Web applymagicsauce.com. Votre profil Facebook doit être public pour que cela fonctionne.

Retour en haut de la page