Mais qui pourrait bien acheter Vine? Reviewed by Roch Courcy on . L'annonce de la mort de Vine aurait été précipitée! L'application mobile attirerait bon nombre d'entreprises. 16 novembre 2016 - Même si Twitter a annoncé la fe L'annonce de la mort de Vine aurait été précipitée! L'application mobile attirerait bon nombre d'entreprises. 16 novembre 2016 - Même si Twitter a annoncé la fe Rating: 0

Mais qui pourrait bien acheter Vine?

Par

L’annonce de la mort de Vine aurait été précipitée! L’application mobile attirerait bon nombre d’entreprises.

vine-blogdumoderateur

16 novembre 2016 – Même si Twitter a annoncé la fermeture définitive de son service de vidéos, plusieurs entreprises seraient intéressées à le sauver, selon le site Web TechCrunch. Le 27 octobre 2016, le réseau social en a surpris plus d’un en publiant un laconique billet au sujet de l’avenir de Vine sur Medium. Aucune date n’avait alors été confirmée. La nouvelle est sortie le même jour à l’effet que Twitter supprimait 9% de sa masse salariale.

Plusieurs sources proches du réseau social ont confirmé que Twitter analyse actuellement les offres des entreprises et espère conclure une entente bientôt. Elles étaient dix au départ à avoir fait une offre; elles seraient maintenant cinq.

TechCrunch n’a pas révélé les noms des entreprises intéressées mais, selon le site Web, «certaines proviendraient d’Asie». Le nom de l’entreprise à revenir le plus souvent est l’application de messagerie japonaise LINE. Le nom du site Web pornographique «Porn Hub» alimente également les rumeurs.

Les raisons de la fermeture demeurent encore inconnues

Rappelons que Twitter n’a jamais révélé les raisons pour lesquelles Vine devait fermer, toutefois, la non-rentabilité du service semble être la cause la plus plausible. Selon des chiffres dévoilés par le quotidien The New York Times, Vine coûte près de 10 millions de dollars par mois en infrastructures et en salaires, mais n’en rapporterait pas autant.

Il semble justement que moins de 10 millions de dollars seraient actuellement offerts par les entreprises pour acquérir Vine. Le réseau social ne ferait donc aucun profit si une transaction du genre s’effectuait.

Souvenons-nous qu’après l’annonce de la fermeture, l’option de vente du service ne semblait même pas être envisagée. Toutefois, selon TechCrunch, le niveau de support de la communauté Internet ainsi que son hommage à Vine a fait grossir l’intérêt d’acquéreurs potentiels qui auraient les reins assez solides pour supporter les coûts de l’opération. Même si Vine a vu sa popularité chuter rapidement, plusieurs utilisateurs ont exprimé leur désir de voir le service survivre à son intégration chez Twitter, qui aura duré près de quatre ans.

L’histoire reste à suivre, et nul ne sait ce qui va ressortir suite à ces pourparlers, puisque Twitter a refusé de répondre aux questions de TechCrunch.

Retour en haut de la page