Quelle a été la rentabilité des promotions en épicerie en 2014 ? Reviewed by Aurore Le Bourdon on . Dans une infographie interactive, Nielsen révèle que 59% des promotions des produits de grande consommation en magasins n’ont pas été rentables en 2014 pour les Dans une infographie interactive, Nielsen révèle que 59% des promotions des produits de grande consommation en magasins n’ont pas été rentables en 2014 pour les Rating: 0

Quelle a été la rentabilité des promotions en épicerie en 2014 ?

Par

Ten percent off, discount tag on blackboard.

Dans une infographie interactive, Nielsen révèle que 59% des promotions des produits de grande consommation en magasins n’ont pas été rentables en 2014 pour les marques au niveau mondial.

Le Canada ne s’en sort pas si mal en comparaison avec les autres pays étudiés, inversant les proportions avec 58% de promotions rentables.

Nielsen 2

Les produits pour lesquels les promotions ont été les plus efficaces sont les surgelés (les pizzas, les fruits de mer et les glaces en tête) avec 68% de réussite, à égalité avec les produits d’hygiène personnelle (les gels douches, les produits d’hygiène féminine et les shampooings étant les produits les plus rentables). Viennent ensuite les produits pour l’entretien de la maison (assouplissant, détergent…), affichant une rentabilité de 66%.

Nielsen 1

Les mauvais élèves sont les produits de boulangerie (tortillas, pains, pâte à pizza…) avec seulement 36% de rentabilité. Un chiffre équivalent à celui des produits frais, les promotions sur les fruits et légumes peinant elles aussi à rapporter de l’argent. Les plats cuisinés, les salades toutes faites et autre menus pour dîner n’ont guère plus la cote, avec une rentabilité de 37%.

Nielsen a analysé la performance de 76 millions d’opérations promotionnelles portant une réduction minimum de 10%, en 2014, dans 7 pays (Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, France, Italie, Espagne et Canada), représentant un montant de 750 milliards de dollars de CA.

Découvrez l’infographie interactive de Nielsen ici

Retour en haut de la page