Sécurité routière: la Ville de Terrebonne lance une campagne choc signée Sept24 Reviewed by Communiqués de presse on . Le 13 juin 2016 - La Ville de Terrebonne lance la phase 2 de sa campagne de sécurité routière Tous Responsables: «J'aime / J'aimais».  Dans le cadre de la campa Le 13 juin 2016 - La Ville de Terrebonne lance la phase 2 de sa campagne de sécurité routière Tous Responsables: «J'aime / J'aimais».  Dans le cadre de la campa Rating: 0

Sécurité routière: la Ville de Terrebonne lance une campagne choc signée Sept24

Par

Le 13 juin 2016 – La Ville de Terrebonne lance la phase 2 de sa campagne de sécurité routière Tous Responsables: «J’aime / J’aimais». 

terrebonne-securite-routiere-2

Dans le cadre de la campagne annuelle de sécurité routière, la Ville de Terrebonne, le Service de police intermunicipal de Terrebonne, Sainte-Anne-des-Plaines et Bois-des-Fillons et l’agence Sept24 ont dévoilé aujourd’hui la deuxième phase de «Tous responsables», entamée l’an dernier.

Campagne choc qui fera sans doute réagir, «J’aime / J’aimais» met de l’avant les conséquences physiques permanentes que peuvent entraîner la vitesse ou les textos au volant.

Nous côtoyons présentement une génération très active sur les médias sociaux, une génération sensible à l’image. C’est aussi cette génération qui, malheureusement, commet le plus d’infractions au Code de la route. Les études ont démontré que la plus grande conséquence que pourrait avoir pour eux une infraction au Code de la sécurité routière n’est pas l’obtention d’une contravention, la perte de points d’inaptitude ou carrément du permis de conduire, mais plutôt l’altération permanente de leur physique à la suite d’un accident. C’est sur cet aspect que nous avons développé la campagne cette année », d’expliquer le conseiller municipal et président de la Commission de la sécurité publique, de la sécurité et du milieu et des personnes, Paul Asselin.

Mettant en vedette deux adolescents typiques, baptisés Hugo et Léa, la campagne montre des photos de leurs profils Facebook avant/après avec les statuts J’aime la vitesse au volant/J’aimais la vitesse au volant et J’aime texter et conduire/J’aimais texter et conduire.

terrebonne-securite-routiere-1 terrebonne-securite-routiere-2

Les images des adolescents défigurés et ensanglantés après les accidents causés par leurs infractions sont fortes, même choquantes, et ne laisseront sans aucun doute personne indifférent.

Comme pour la campagne «Méchant mélange» de 2015, la nouvelle campagne se déclinera à terme en trois volets abordant les messages textes, la vitesse excessive et, plus tard dans l’année, la consommation d’alcool au volant.

Ainsi, plusieurs panneaux seront installés un peu partout sur le territoire de la municipalité afin de rappeler aux automobilistes et aux conducteurs tous les risques que comportent ces trois facteurs. Il y aura aussi de la publicité dans les journaux locaux et sur la page Facebook de la Ville. La campagne se déploiera jusqu’en mai 2017.

Les chiffres démontrent qu’il faut continuer à sensibiliser les gens à être responsables lorsqu’ils prennent le volant. À eux seuls, les textos et la vitesse ont généré 8 700 constats d’infractions en 2015 dans la municipalité. Pour la même année, nous avons procédé à 420 arrestations pour conduite en état d’ébriété. Ces statistiques sont réelles, nous avons des Hugo ou des Léa ici à Terrebonne. C’est une campagne audacieuse, mais qui démontre sans artifice les tristes conséquences que peuvent avoir un excès de vitesse ou un texto », d’expliquer le capitaine section sécurité routière et événements spéciaux, M. Éric Savard.

Et M. Asselin de conclure:

C’est une campagne choc, nous en sommes conscients. Nous espérons que les images, très réalistes, feront réfléchir les jeunes automobilistes et qu’ils y penseront deux fois avant de faire de la vitesse ou de texter au volant.»

Retour en haut de la page