Snapchat tenté par un algorithme Reviewed by Roch Courcy on . Facebook a depuis longtemps implanté un algorithme sur sa plateforme, Twitter en a timidement introduit un et Instagram s'apprêterait à faire pareil. C'est déso Facebook a depuis longtemps implanté un algorithme sur sa plateforme, Twitter en a timidement introduit un et Instagram s'apprêterait à faire pareil. C'est déso Rating: 0

Snapchat tenté par un algorithme

Par

Facebook a depuis longtemps implanté un algorithme sur sa plateforme, Twitter en a timidement introduit un et Instagram s’apprêterait à faire pareil. C’est désormais au tour de Snapchat d’envisager de sauter le pas. 

snapchat

Selon le site Web Digiday, Snapchat travaille sur un «moyen de classer et filtrer le contenu diffusé» par les marques et les médias.

L’objectif de cette réflexion? Snapchat souhaite proposer les snaps les plus pertinents à ses utilisateurs et contrôler le nombre de publications provenant des marques et des médias. En ce moment, dans l’écran «Stories», les snaps des amis, des marques et des médias sont affichés de façon chronologique.

Snapchat ne s’en cache pas: le réseau social souhaite implanter un algorithme similaire à celui déjà présent sur Facebook («newsfeed ranking algorithm») qui choisira automatiquement le contenu proposé aux utilisateurs.

Selon un média proche de Snapchat:

Tout le monde a la possibilité de partager du contenu de façon gratuite, mais un algorithme pénalisera certains comptes et en propulsera d’autres».

En implantant cet algorithme, Snapchat portera nécessairement ombrage à certains comptes, tout spécialement les marques. Certains médias, chaînes de télévision et marques ont déjà leur place dans la section «Discover», toutefois, ceux qui n’y sont pas doivent alors se créer un compte personnel, tout comme Monsieur et Madame Tout-le-Monde.

On peut présumer que si ces comptes réalisent des campagnes publicitaires sur Snapchat, ce nouvel algorithme pourrait sérieusement les pénaliser et réduire leur portée, gratuite, pour l’instant.

Snapchat, c’est tout même plus de 100 millions d’utilisateurs actifs par jour: pas étonnant donc que les marques souhaitent y être présentes. Mais l’implantation d’un futur algorithme les obligera-t-elles, ainsi que les médias, à payer pour exister sur la plateforme? La question se pose.

De plus, cet algorithme pourrait-il affecter également le contenu des utilisateurs et de leurs amis? C’est ce que fait Facebook en ce moment et ce que fera Instagram sous peu. Un dossier à suivre…

Retour en haut de la page