Budgets marketing: la pression du ROI est forte Reviewed by Aurore Le Bourdon on . Selon la 7e édition du rapport sur les budgets marketing d'Oracle Marketing Cloud, la crise économique a fait mal aux portefeuilles des professionnels du secteu Selon la 7e édition du rapport sur les budgets marketing d'Oracle Marketing Cloud, la crise économique a fait mal aux portefeuilles des professionnels du secteu Rating: 0

Budgets marketing: la pression du ROI est forte

Par

Selon la 7e édition du rapport sur les budgets marketing d’Oracle Marketing Cloud, la crise économique a fait mal aux portefeuilles des professionnels du secteur.

budget-marketing

Tous les ans, Oracle Marketing Cloud publie, en collaboration avec le cabinet d’études Econsultancy, un rapport sur les évolutions des budgets marketing. La firme interroge 500 professionnels du secteur, qui travaillent en entreprise ou en agence.

Cette année, il semble que les entreprises soient un peu plus frileuses qu’auparavant: seules 52% d’entre elles ont déclaré qu’elles souhaitaient augmenter leurs investissements en marketing en 2016. Ce chiffre (qui était de 63% en 2015) n’a jamais été aussi bas depuis 4 ans. Ainsi que l’indique le rapport, force est de constater que les budgets marketing «résistent mal aux conseils d’administration».

En effet, le contexte économique morose favorise la prudence des dirigeants, qui y pensent à deux fois avant de dépenser leurs deniers. Bien que le client soit au coeur de leurs préoccupations, ils subissent également la pression des chiffres et du retour sur investissement.

Seules 35% des entreprises sondées ont répondu allouer une partie de leur budget marketing à des actions innovantes: voilà qui ne laisse que peu d’espace pour laisser s’exprimer la créativité des marketeurs.

Si les budgets marketing sont globalement ré-évalués à la baisse cette année, 73% des compagnies affirment vouloir augmenter leur enveloppe budgétaire pour le numérique vs 21% pour le marketing «traditionnel». Mais ici encore, les équipes se heurtent au problème du ROI: il est présentement plus facile de mesurer la performance d’un e-mailing ou d’une campagne de référencement payant que d’une vidéo ou des technologies mobiles.

Quoiqu’il en soit, les marketeurs ont bien intégré la nécessité de proposer une expérience client homogène et omnicanal. Pour preuve, 73% d’entre eux ont indiqué à OMC vouloir investir dans de nouvelles fonctionnalités allant dans ce sens, plutôt que dans des campagnes isolées.

Parmi les technologies numériques dans lesquelles ils envisagent de dépenser de l’argent, on en note 3 liées à l’expérience client: les tests A/B (46%), la conversion et l’optimisation (40%) ainsi que les données analytiques (36%).

Le rapport est disponible ici en téléchargement (accompagné d’un Webinaire en anglais).

budgets-marketing-2016-omc

Sources: www.e-marketing.fr et www.itespresso.fr

Retour en haut de la page