Coronavirus : Quelles entreprises « non-essentielles » doivent fermer leurs portes ? Reviewed by La Rédaction on . 23 mars 2020 Coup de tonnerre ce lundi 23 mars pour les entreprises québécoises : le Premier Ministre vient en effet d'annoncer la fermeture de toutes les compa 23 mars 2020 Coup de tonnerre ce lundi 23 mars pour les entreprises québécoises : le Premier Ministre vient en effet d'annoncer la fermeture de toutes les compa Rating: 0

Coronavirus : Quelles entreprises « non-essentielles » doivent fermer leurs portes ?

Par

23 mars 2020

Coup de tonnerre ce lundi 23 mars pour les entreprises québécoises : le Premier Ministre vient en effet d’annoncer la fermeture de toutes les compagnies non essentielles jusqu’au 13 avril prochain. On fait le point.

Les visages étaient fermés à 13h ce 23 mars, pour le point presse quotidien du gouvernement. Et pour cause : 409 nouveaux cas ont été détectés dans la province en une journée. Le Québec est ainsi devenu, avec 628 cas au total, la province la plus touchée officiellement par le virus COVID-19.

Le Premier Ministre François Legault a annoncé de nouvelles mesures pour éviter la propagation du virus. Dont, à l’image de son homologue Doug Ford en Ontario, la fermeture, à compter du 24 mars à minuit et jusqu’au 13 avril 2020, de l’ensemble des commerces et services non essentiels.

Tout le monde a donc attendu avec impatience la liste des commerces et services qui peuvent demeurer ouverts. La voici.

On compte évidemment les services de santé (y compris les pharmacies ou les vétérinaires), de sécurité publique (police, pompier…) ou gouvernementaux.

Il y a aussi tout ce qui concerne l’énergie, les productions de biens alimentaires ou sanitaires, les médias, les transports en commun, les stations services ou les taxis.

Du côté des commerces, on retrouve dans la liste :

  • Épiceries et autres commerces d’alimentation
  • Pharmacies
  • Dépanneurs
  • Grandes surfaces hors centre commercial (offrant des services d’épicerie, pharmacie ou de quincaillerie)
  • Produits pour exploitations agricoles (mécanique, engrais, etc.)
  • Société des alcools du Québec (SAQ) et Société québécoise du cannabis (SQDC)
  • Salons funéraires, crémation et cimetières
  • Restaurants (comptoirs pour emporter ou livraison seulement)
  • Hôtels
  • Nettoyeurs et lavomat
  • Commerces d’articles médicaux et orthopédiques
  • Commerces d’aliments et fournitures pour les animaux de compagnie
  • Déménageurs
  • Équipements de travail (sécurité et protection)

Le gouvernement au aussi précisé que le télétravail et le commerce en ligne demeurent permis en tout temps pour toutes les entreprises.

Autrement dit, les agences de communication, de marketing ou de RH (tout ce qui peut fonctionner en soi sans aucun établissement physique) peuvent continuer à travailler… mais en mode télétravail seulement. Et à condition évidemment que leurs clients travaillent encore de leur côté !

Le gouvernement précise également :

Si l’activité de votre entreprise n’est pas répertoriée dans la liste, mais que vous pensez qu’elle est essentielle ou qu’il s’agit d’une entité fournissant des services ou des fonctions essentielles, vous pouvez demander la désignation comme entreprise essentielle. Une ligne téléphonique sera mise en place sous peu.

Les commerces et services visés par cette liste devront s’assurer que les personnes présentes dans leurs établissements respectent, dans la mesure du possible, les principes de distanciation sociale. »

Retrouvez tous nos articles liés au Coronavirus dans cette section.

Pour plus d’informations sur le COVID-19, voici le site officiel du gouvernement.



Retour en haut de la page