Étude Vividata : les médias québécois en progression Reviewed by La Rédaction on . 14 février 2020 Le 5 février dernier, Vividata, la source d’information médias et des consommateurs qui fait autorité au Canada, a publié ses plus récents 14 février 2020 Le 5 février dernier, Vividata, la source d’information médias et des consommateurs qui fait autorité au Canada, a publié ses plus récents Rating: 0

Étude Vividata : les médias québécois en progression

Par

papers-journaux

14 février 2020

Le 5 février dernier, Vividata, la source d’information médias et des consommateurs qui fait autorité au Canada, a publié ses plus récents résultats. Voici ce qu’il faut en retenir.

Rappelons déjà que Vividata est un organisme tripartite à but non lucratif, dirigé par un conseil d’administration qui représente les intérêts des éditeurs canadiens, les agences et les annonceurs. Avant de vous présenter les derniers chiffres concernant les médias québécois, voici quelques enseignements à retenir sur les comportements et les sentiments des consommateurs canadiens.

L’étude s’est tout d’abord intéressée au portefeuille mobile, un portefeuille électronique qui permet de stocker, d’envoyer et de recevoir de l’argent sur votre téléphone mobile. 3,8 millions de Canadiens en possèdent un (+0,75 million depuis 2018) et 43 % d’entre eux l’utilisent chaque semaine. Parmi les systèmes les plus populaires, Apple Pay (taux de pénétration de 40%) devance PayPal (34 %).

Autre sujet traité : l’automobile. On apprend ainsi qu’un ménage canadien sur dix a l’intention d’acheter ou de louer un véhicule au cours des 12 prochains mois.

Les faits saillants sur les médias

Commençons par les données générales. L’étude indique que 81% des adultes canadiens lisent des médias chaque semaine en format imprimé ou sur des plateformes numériques. C’est 4 points de moins que lors du dernier coup de sonde, à l’automne dernier. 71% lisent du contenu de marques de journaux chaque semaine, dont plus de la moitié  via un appareil mobile (téléphone intelligent ou tablette).

Par ailleurs, 77% (- 3% par rapport à l’automne) ont lu une marque de magazine au cours du dernier mois et les plus populaires sont les magazines culinaires, de voyage et sur la santé.

Du côté de la vidéo en continu, Netflix est (évidemment) le service payant de visionnement en continu le plus populaire avec 11,3 millions d’adultes canadiens l’ayant déjà utilisé pour visionner en continu ou télécharger un vidéo, suivi (de loin) par Amazon Prime (3,3 millions d’utilisateurs). Quant à la consommation, notons que près d’une personne sur quatre regarde au moins 3 épisodes d’une même émission durant une seule session d’écoute, et ce, au moins une fois par semaine. Sachant que les adultes canadiens passent en moyenne 5 heures par semaine à regarder des vidéos en continu.

Les annonceurs vont aussi être intéressés de savoir que, selon l’étude, trois adultes sur quatre ont vu de la publicité extérieure au cours de la dernière semaine et 58% ont remarqué des publicités en affichage numérique spécifiquement. Le format d’affichage extérieur le plus remarqué est le panneau en bordure des routes qui touche 62% des adultes.

Et au Québec ?

Côté journaux, la tendance est plutôt à la hausse par rapport à l’étude de l’automne. Selon Vividata, le lectorat moyen par édition, du lundi au vendredi, dépasse ainsi la barre des 800 000 pour La Presse (+1,5%) dans la région métropolitaine de Montréal et, à l’échelle de la province, atteint 1,38 million (+2,6%).

Le Journal de Montréal connaît lui une empreinte (l’auditoire moyen non dupliqué de l’imprimé et du numérique par édition) de 1,28 million de lecteurs au Québec (+4%) par jour. Ces chiffres sont de 347 000 pour le Devoir (+1,4%), 584 000 pour le Journal de Québec (+1,2%) et 300 000 pour Le Soleil (+3%). Ce dernier est notamment tiré par une hausse de son lectorat numérique (+13%) tandis que son audience recule légèrement à Québec.

Côté média anglophone, Montréal Gazette a une empreinte de 227 000 lecteurs (+7%). Seul le journal gratuit Métro connaît une baisse (-5%) avec une empreinte de 372 000 lecteurs moyen par jour dans la métropole montréalaise.

À noter enfin la relative stabilité de La Tribune à Sherbrooke (empreinte de 64 000, -3%), Le Quotidien au Saguenay (54 000, -3%), Le Droit à Ottawa et Gatineau (101 000, stable) et Le Nouvelliste à Trois-Rivières (66 000, +6%).

Un mot sur les magazines également. Avec une empreinte par numéro de 1,794 million de lecteurs (+0,06%), dont 1,158 million juste pour la version imprimée, RICARDO magazine reste le plus lu du Québec, devant Coup de Pouce (1,390 million, -1,3%), L’Actualité (1,182 million,+6%) et Vivre Mieux (1,141 million, stable). Côté féminin, Véro (626 000, +12%) reste devant Elle Québec (493 000, +8%).



Retour en haut de la page