L’industrie du marketing vit d’importantes transformations Reviewed by Aurore Le Bourdon on . Le 28 mai 2015 - Hier, à C2MTL, Jonathan Martin, chef du marketing chez EMC, a donné une présentation fort intéressante pour nous rappeler à quel point l'indust Le 28 mai 2015 - Hier, à C2MTL, Jonathan Martin, chef du marketing chez EMC, a donné une présentation fort intéressante pour nous rappeler à quel point l'indust Rating: 0

L’industrie du marketing vit d’importantes transformations

Par

Le 28 mai 2015 – Hier, à C2MTL, Jonathan Martin, chef du marketing chez EMC, a donné une présentation fort intéressante pour nous rappeler à quel point l’industrie du marketing vivait d’importantes transformations. Voici un récapitulatif de son exposé en 3 points.  

1. Le concept de l’interruption ne fonctionne plus

Selon Jonathan Martin, jusqu’à présent le marketing reposait sur un concept, celui de l’interruption : on forçait l’attention des consommateurs pour leur passer nos messages. «Imaginez que vous habitez dans les environs de Times Square, à New York : vous êtes interrompus quotidiennement des milliers de fois. Tellement qu’au final, vous n’y prêtez plus attention».

Effectivement, de nombreuses études ont prouvé qu’à force d’être sur-sollicité, notre cerveau ne réagissait plus pareil. Les consommateurs opèrent désormais un tri dans ce qu’ils veulent voir, ou pas. Il faut faire face à la réalité: la démarche marketing ne doit plus être la même qu’il y a 5 ou 10 ans.

2. Il est beaucoup plus difficile de contrôler ses messages

Il y a quelques années, il était encore facile de contrôler ses messages marketing. Avec les médias sociaux, c’est désormais une toute autre histoire. «Aujourd’hui, tout le monde a une voix, et souhaite la faire entendre», affirme Jonathan Martin.

Mais selon lui, ce n’est pas forcément une évolution négative : grâce aux médias sociaux, il est plus facile que jamais de connaître les tendances, les envies des consommateurs. Il est aussi plus simple de savoir ce qui se dit sur nous : «il y a sur Internet beaucoup plus d’informations sur votre entreprise que celles que vous avez donné vous-mêmes», ajoute M. Martin.

3. L’équation marketing à résoudre

Selon Jonathan Martin, les professionnels du marketing ont une nouvelle équation à résoudre pour que les consommateurs soient réceptifs à leurs messages : contexte + intention + temps réel = message passé.

Plus précisément, il s’agit de connaître le contexte dans lequel évoluent les clients, en étant attentifs à leurs passions, à ce qu’ils font pendant leur temps libre. En associant le côté affaires au côté plaisir, on a, selon M. Martin, beaucoup plus de chances de toucher sa cible et d’obtenir des répercussions au niveau des ventes. Pour illustrer son propos, Jonathan Martin a diffusé la vidéo ci-dessous : non seulement en la réalisant ils ont battu un record Guinness, mais en plus ils ont complètement rejoint leur public-cible, en agissant au croisement entre leur métier (la technologie) et la passion (la Formule 1). «Ce croisement est extrêmement puissant car il rompt les barrières», explique-t-il.

L’intention, c’est être capable de prédire le comportement des consommateurs : encore une fois grâce aux informations qu’eux-mêmes fournissent sur les réseaux sociaux, les marketeurs peuvent avoir une vision à 360 de leurs clients.

Enfin, agir en temps réel, être à l’affût, toujours en veille, est, selon Jonathan Martin, une condition essentielle à la réussite de tout message marketing.

Photo: Twitter 

Retour en haut de la page