Neuf défis marketing de taille pour 2016 Reviewed by François Nadeau on . Le marketing amène chaque année son lot de nouveautés, mais aussi sa part de défis. En 2016, les entreprises devront une fois de plus composer avec certaines pr Le marketing amène chaque année son lot de nouveautés, mais aussi sa part de défis. En 2016, les entreprises devront une fois de plus composer avec certaines pr Rating: 0

Neuf défis marketing de taille pour 2016

Par

Le marketing amène chaque année son lot de nouveautés, mais aussi sa part de défis. En 2016, les entreprises devront une fois de plus composer avec certaines problématiques. Voici le premier de deux textes traitant de quelques-uns des enjeux qui retiendront particulièrement l’attention cette année.

marketing
Mieux composer avec les commentaires en ligne

La contribution des internautes au contenu publié en ligne amène différents défis.

Tout d’abord, le caractère agressif d’une partie de ces propos a amené des sites de nouvelles comme The Verge ou The Chicago Sun-Times a cesser la diffusion des commentaires de leurs lecteurs, et d’autres sites songent à emboîter le pas.

Il y a aussi le problème de l’authenticité des avis de consommateurs.

Alors que ce type de contenu reste l’un des plus crédibles auprès des cyberacheteurs, des individus en ont fait un commerce. Faute de pouvoir mieux gérer l’authenticité des commentaires, la réputation de certains sites Web et de certains commerçants pourrait lourdement en souffrir.

En 2015, Amazon a employé les grands moyens en intentant des poursuites contre des fraudeurs et en apportant des ajustements à son système de détection automatisé. Voyons voir quelle sera la suite.

Rentabiliser la musique en continu

Malgré sa popularité croissante, le modèle d’affaires des services de musique en continu est encore déficient. D’un côté, les artistes se plaignent des maigres redevances qu’ils en retirent. De l’autre, les services de streaming peinent à en tirer des profits.

Cela a pour effet que même les leaders de l’industrie enregistrent des pertes, alors que quelques-uns des plus gros noms de la musique choisissent de bouder les services de musique en continu.

Comme pour toute nouvelle entreprise techno, il est normal que la rentabilité ne soit pas au rendez-vous dès le début. Reste qu’il faudra trouver rapidement moyen que les revenus soient plus élevés que les dépenses.

Minimiser l’effet des bloqueurs de pub

Les applications servant à bloquer la publicité sur les navigateurs mobiles ont gagné en utilisation cette année, notamment depuis qu’Apple a autorisé ce genre d’outils sur ses nouveaux appareils.

Par conséquent, les éditeurs et annonceurs devront s’intéresser davantage à d’autres types de contenus publicitaires, comme la publicité native.

Ils devront surtout, et c’est le même combat depuis toujours, travailler à rendre la publicité la plus agréable et pertinente possible, afin de diminuer les tentations à la contourner.

Étendre la popularité du paiement mobile

Ces dernières années, autant les banques que les poids lourds de la téléphonie mobile ont investi des sommes importantes pour développer des solutions de paiement mobile.

Ces solutions sont maintenant en place et les consommateurs sont au fait de ce mode de paiement. Il reste maintenant à le démocratiser.

Pour ce faire, on se doit de convaincre de la valeur ajoutée d’utiliser son appareil mobile plutôt que sa carte de crédit, dont les technologies de type PayPass ont rendu l’utilisation si rapide.

Améliorer la transparence dans l’achat programmatique

Autant au Canada qu’aux États-Unis, la part des achats programmatiques augmente rapidement. Les revenus provenant de ces achats se chiffrent maintenant en milliards.

Malheureusement, les pertes liées au faux trafic se compteraient aussi en milliards, selon l’Association of National Advertisers (ANA). Pour certaines catégories de sites, la proportion de faux trafic dépasserait même les 20%.

Des actions peuvent être menées afin de s’attaquer au phénomène. En 2016, les annonceurs et agences devront définitivement s’y attarder.

LIRE LA SUITE ICI

Retour en haut de la page