Nouvelle tendance CV : des conférences TED… en guise de formation! Reviewed by Philippe Jean Poirier on . [caption id="attachment_76451" align="aligncenter" width="498"] Eric Damato[/caption] 6 juillet 2020 L’entrevue avec Éric Damato devait porter sur « des conseil [caption id="attachment_76451" align="aligncenter" width="498"] Eric Damato[/caption] 6 juillet 2020 L’entrevue avec Éric Damato devait porter sur « des conseil Rating: 0

Nouvelle tendance CV : des conférences TED… en guise de formation!

Par

Eric Damato

6 juillet 2020

L’entrevue avec Éric Damato devait porter sur « des conseils pour convaincre son patron de nous accorder la formation convoitée »… mais la conversation a pris un tout autre chemin, lorsque le conseiller d’orientation organisationnelle a mentionné une tendance des plus surprenantes : des conférences TED dans la section formation des CV de plus en plus de Milléniaux. Une approche bien avisée ? Nous en discutons avec lui.

Eric Damato, qui est partenaire agile chez BrissonLegris, voit passer de nombreux CV en tant que gestionnaire.

J’observe que, maintenant, les gens écrivent dans leur CV non plus seulement leurs formations traditionnelles, universitaire ou collégial, ainsi que leurs formations professionnelles, ils mentionnent aussi des conférences TED qu’ils ont écoutées sur YouTube. Ils l’indiquent dans la section formation, avec un lien vers la vidéo et la date de visionnement. »

En plus d’être gestionnaire, il est aussi enseignant d’un cours intitulé «Recrutement et sélection» à HEC Montréal.

Plus de la moitié des étudiants de ce cours sont des professionnels en dotation et ils me rapportent la même tendance depuis environ 8 ans. Ils me disent que, oui, selon eux, c’est normal de mentionner une conférence TED dans le CV ou en entrevue. »

La tendance n’est pas «généralisée», précise-t-il, mais c’est une mention de plus en plus courante dans le CV.

Un levier pour l’entrevue

Vous avez bien lu : la tendance en question ne consiste pas à mentionner dans son CV un TED Talk que l’on a donné à titre de conférencier, ou même assisté en personne dans un événement TED, mais bien de citer une conférence TED en version YouTube que l’on a écoutée sur son ordinateur ou son téléphone, probablement dans le confort de son domicile.

La question qui se pose est la suivante : n’est-ce pas un peu léger comme contenu dans un CV?

Tout à fait, convient Eric Damato. Est-ce que je vois cela d’un bon œil? Disons que j’y suis favorable, en émettant quelques bémols. D’une part, la personne démontre qu’elle est ouverte à apprendre, ce qui est un bon point. Aussi, je trouve cela habile d’amener en entrevue l’idée que le fait que, au-delà des formations classiques, universitaires et collégiales, ainsi que des formations au travail, souvent techniques, on fasse la démonstration au recruteur ou au gestionnaire qu’on se tient au courant des tendances, incluant celles au niveau du leadership. »

Enfin, Eric Damato y voit une stratégie de communication plutôt habile.

Quand on mentionne une conférence TED, c’est l’occasion d’y joindre un logo prestigieux, qui apporte un biais positif chez le recruteur et qui, finalement, peut faire pencher la balance de notre côté. »

Deux bémols

Les bémols? Eric Damato en voit deux : un pour les gestionnaires et un pour les candidats.

Un Millénial qui arrive dans une organisation avec une conférence TED entre les mains aura peut-être tendance à dire : vous n’êtes pas à jour, voici ce que les Ted disent… et qu’il se serve de ce levier à la puissance mille. Il faut être prêt à vivre avec ça comme employeur!»

Pour les candidats, Eric Damato voit le risque de s’associer à un contenu que l’on ne s’est pas donné la peine de valider.

Est-ce que toutes les conférences TED sont rigoureuses et démontrées scientifiquement? Bien sûr que non. Les candidats doivent faire leurs devoirs et vérifier les fondements scientifiques des contenus qu’ils veulent mettre de l’avant. »

Et vous, inclurez-vous une conférence TED dans votre prochain envoi de CV?



Retour en haut de la page