Publicité sur les réseaux sociaux : quelles opportunités offrent Instagram, Snapchat et Pinterest? Reviewed by François Nadeau on . Plusieurs réseaux sociaux connaissent actuellement une croissance rapide. Parmi eux, on compte notamment Pinterest, Snapchat et Instagram. Ce dernier, créé il y Plusieurs réseaux sociaux connaissent actuellement une croissance rapide. Parmi eux, on compte notamment Pinterest, Snapchat et Instagram. Ce dernier, créé il y Rating: 0

Publicité sur les réseaux sociaux : quelles opportunités offrent Instagram, Snapchat et Pinterest?

Par

instagram_pub_une-702x330

Plusieurs réseaux sociaux connaissent actuellement une croissance rapide. Parmi eux, on compte notamment Pinterest, Snapchat et Instagram.

Ce dernier, créé il y a moins de 5 ans, a récemment franchi la barre des 300 millions d’utilisateurs. Constatant la popularité de ces réseaux émergents, certaines organisations y voient de nouvelles avenues pour communiquer avec leur public cible.

c_gratton_gagne_photoMais quelles sont réellement les opportunités offertes aux annonceurs canadiens pour ces trois plateformes? À cet égard, Catherine Gratton-Gagné, analyste médias sociaux chez Adviso, a accepté de répondre à quelques questions.

De façon générale, quelles opportunités amènent les plateformes en émergence que sont Pinterest, Snapchat et Instagram?

Les formats publicitaires de ces nouvelles plateformes deviennent de plus en plus intéressants pour les organisations voulant s’adresser à un jeune public et aux milléniaux (génération Y). Ils permettent de communiquer plus facilement un message sans qu’il ne soit catégorisé comme une publicité.

D’ailleurs, mon conseil pour une entreprise qui tente de rejoindre les jeunes est de s’éloigner au maximum de ce qui ressemble à un contenu publicitaire, et de plutôt suivre les tendances en communiquant de la même façon que leur public cible.

 Un bon exemple est le Musée d’arts de Los Angeles, qui réussit à rejoindre un large public adolescent en utilisant Snapchat. Le compte du musée présente régulièrement les œuvres de son établissement en y ajoutant des sous-titres ou des mots-clics tirés de la culture populaire que l’on retrouve en ligne.

Depuis peu, Instagram offre aux annonceurs canadiens le service de publicité libre-service. Quels sont les éléments clés afin d’y réaliser une campagne réussie?

Pour annoncer sur Instagram, il faut un concept béton. La publicité ne doit pas paraître comme telle, il faut rejoindre les conversations existantes en y apportant quelque chose de plus. Si ce principe n’est pas respecté, les utilisateurs risquent de ne pas apprécier.

Prenons en exemple l’initiative récente de Stephen Harper et de son équipe, qui s’est soldée par une pluie de messages haineux d’utilisateurs mécontents de voir une publicité du genre apparaître sur leur fil.

Existe-t-il des cas d’organisations québécoises ayant annoncé sur Snapchat?

Pour le moment, Snapchat n’offre pas encore la possibilité d’annoncer au Canada. Il est tout de même possible pour une entreprise de créer un compte régulier et d’y diffuser des histoires, des behind-the-scenes, du contenu exclusif et des promotions sur sa Story.

C’est ce qu’a fait la chaîne de restauration Valentine lors de la Fête du Canada et de la Fête nationale 2015, en demandant aux utilisateurs de les suivre et de leur envoyer une photo incluant une feuille d’érable ou une fleur de lys. En échange, Valentine envoyait un snap comprenant une promotion que les utilisateurs pouvaient sauvegarder avec une capture d’écran.

Ce type de promotion s’adresse bien entendu à un public très à l’aise avec la technologie. D’ailleurs, 71 % des utilisateurs de Snapchat ont moins de 25 ans et près de la moitié des  Américains entre 12 et 24 ans ont déjà utilisé l’application.

Pour les entreprises pouvant annoncer sur Snapchat, quelles sont les possibilités?

Il en existe plusieurs. On peut penser notamment au filtre commandité, qu’ont utilisé McDonald’s ou Universal Studios, le 4 juillet, pour faire la promotion du film les Minions.

Les annonceurs peuvent aussi diffuser leurs campagnes dans les comptes des médias partenaires de Discover. Dans ce cas, il est possible pour l’utilisateur de repartager le contenu qu’il y trouve, mais en le personnalisant – avec des mots ou des dessins, un des aspects très populaires de Snapchat. Les annonceurs se doivent alors de créer du contenu créatif que les utilisateurs auront envie de partager à leur réseau.

Et qu’en est-il de Pinterest?

De la même façon que Snapchat, Pinterest n’offre pas encore de possibilités d’annoncer au Canada. Sur son site d’affaires, l’entreprise mentionne que les campagnes de visibilité sont uniquement disponibles pour les comptes américains des compagnies Fortune 500.

En admettant qu’il soit possible pour les entreprises canadiennes d’y annoncer, le retour sur investissement semble toutefois prometteur. Une étude de cas, disponible sur leur site, montre entre autres comment la compagnie de lingerie Adore Me a vu une augmentation de 4000% de ses revenus grâce aux références d’épingles de Pinterest.

Pour suivre les publications de Catherine, vous pouvez consulter le blogue d’Adviso ou encore leur page Facebook.

Photo: www.siecledigital.siecledigital.netdna-cdn.com

Retour en haut de la page