Étude sur le harcèlement des femmes dans les médias sociaux Reviewed by Roch Courcy on . Les médias sociaux sont-ils un « endroit sécuritaire » pour les femmes? Peut-être pas, selon les conclusions d’une nouvelle étude publiée dans l’édition du mois Les médias sociaux sont-ils un « endroit sécuritaire » pour les femmes? Peut-être pas, selon les conclusions d’une nouvelle étude publiée dans l’édition du mois Rating: 0

Étude sur le harcèlement des femmes dans les médias sociaux

Par

Les médias sociaux sont-ils un « endroit sécuritaire » pour les femmes? Peut-être pas, selon les conclusions d’une nouvelle étude publiée dans l’édition du mois de janvier du magazine américain Glamour.

securite-femmes-internet

Afin d’obtenir des résultats pertinents, le magazine a interrogé plus de 1 000 femmes, âgées entre 18 et 59 ans à propos de la façon dont elles sont traitées sur Facebook, Twitter, Instagram, etc.

Une des statistiques les plus percutantes que l’on peut lire dans cette étude est la suivante:

57% des répondantes ont dit déjà avoir reçu des commentaires très blessants dans les médias sociaux ».

Dans son étude, le magazine déplore le fait que malgré les efforts des grands médias sociaux pour contrer l’intimidation et le harcèlement, seulement 7% des répondantes affirment ressentir que leur environnement s’est amélioré au cours de la dernière année.

À l’inverse, 35% d’entre elles ont déclaré que leur environnement s’était détérioré sur la même période.

Voici d’autres données tirées de l’étude:

  • 25% des répondantes ont déjà reçu des insultes vulgaires;
  • 10% affirment avoir été traquées en ligne et pour 66% d’entre elles, il s’agissait d’un inconnu;
  • 19% ont reçu des commentaires à caractère sexuel non désirés;
  • 8% des sondées ont été victimes de menaces physiques (comme: « tu mérites de mourir »);
  • 52% ont eu à supporter un « troll » dans les médias sociaux;
  • 49% des répondantes ont été intimidées par une autre femme: preuve que l’intimidation n’est pas une affaire de genre;
  • 10% ont admis avoir déjà critiqué leurs amies en ligne;
  • 19% ont admis avoir déjà publié des commentaires durs envers des personnalités publiques;
  • 34% ont préféré se censurer elles-mêmes en publiant moins souvent de photos ou de commentaires, par crainte d’être intimidée par d’autres internautes;
  • 19% des répondantes sont inquiètes pour leur sécurité à cause des médias sociaux.

Que pensez-vous de ces résultats? De notre côté, nous les trouvons assez alarmants, d’autant plus qu’il s’agit d’une problématique qui n’est pas nouvelle.

Retour en haut de la page