«Finstagram»: le nouveau phénomène sur Instagram Reviewed by Roch Courcy on . Toute la controverse entourant Essena O’Neill a mis en lumière un phénomène pas si nouveau sur le réseau social Instagram: il y a beaucoup de faux. Fausses phot Toute la controverse entourant Essena O’Neill a mis en lumière un phénomène pas si nouveau sur le réseau social Instagram: il y a beaucoup de faux. Fausses phot Rating: 0

«Finstagram»: le nouveau phénomène sur Instagram

Par

Toute la controverse entourant Essena O’Neill a mis en lumière un phénomène pas si nouveau sur le réseau social Instagram: il y a beaucoup de faux.

finstagram

Fausses photos, fausses vies… Oui, ça existe. Récemment, le New York Times a mis en lumière le phénomène «Finstagram», la contraction de Fake et Instagram.

Ces comptes Instagram, principalement utilisés par les adolescents et les jeunes adultes, sont privés, anonymes et accessibles uniquement aux amis proches de l’utilisateur. Selon ce que rapporte le New York Times, le nombre d’abonnés de ces comptes ne dépasse généralement jamais 100 personnes.

Et parce que les images ne sont accessibles que par un si petit nombre d’abonnés, les utilisateurs y publient des photos qui montrent le côté réel de leur vie, contrairement à ce qu’ils publient sur leur compte principal. Loin des trolls et des jugements.

Même si le nom du phénomène suggère le contraire, les Finstagram représentent le vrai Instagram. Amy, une étudiante du Trinity College, explique ce qu’on y retrouve:

Vous y publiez des choses que vous ne voudriez pas que d’autres personnes que vos amis voient. Des photos peu flatteuses, des moments de la vie sans grands éclats, des photos de beuveries de party ».

Omid, un étudiant de 19 ans, explique que son compte Finstragram lui permet de partager des blagues personnelles (inside jokes) avec 25 de ses amis:

Je ne serais pas à l’aise de partager publiquement des images que tout le monde ne comprendrait pas ».

Les codes habituels d’Instagram ne sont pas nécessairement les mêmes sur les comptes Finstagram.

Par exemple, alors que publier plus d’une photo par jour est considéré comme un faux pas sur Instagram, c’est quelque chose de parfaitement acceptable sur Finstagram. Et on y trouve de tout: des impressions d’écran de conversation par SMS, des selfies ratés, etc.

Est-ce que cette version non filtrée deviendra populaire? Difficile à dire, mais avec de plus en plus d’adolescents qui affirment qu’Instagram ne représente pas la vraie vie, ce type de comptes va sûrement être de plus en plus utilisé.

Photo: www.growingsocialmedia.com

Retour en haut de la page