Les 5 grandes habitudes sur Internet des Canadiens à connaître pour les marketeurs Reviewed by La Rédaction on . 12 juillet 2018 L'Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) qui gère les adresses des sites en .ca, vient de publier un rapport sur les habit 12 juillet 2018 L'Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) qui gère les adresses des sites en .ca, vient de publier un rapport sur les habit Rating: 0

Les 5 grandes habitudes sur Internet des Canadiens à connaître pour les marketeurs

12 juillet 2018

L’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) qui gère les adresses des sites en .ca, vient de publier un rapport sur les habitudes des Canadiens sur Internet. Retrouvez les 5 tendances à retenir.

Il faut savoir que cette étude a été réalisée en ligne par le cabinet torontois The Strategic Counsel auprès d’un échantillon de 1 203 Canadiens représentatifs de la population, au mois de mars dernier. En voici les faits saillants :

1. L’accès à Internet grâce à son téléphone prend de l’ampleur

Même si l’ordinateur demeure la façon la plus populaire pour les Canadiens d’accéder à Internet, l’utilisation d’un téléphone intelligent ou d’un appareil mobile prend de l’ampleur, ce que révélait le CEFRIO il a quelques semaines. Aujourd’hui environ trois quarts des Canadiens (72 %) disent accéder à l’Internet de cette façon, alors qu’ils n’étaient qu’une moitié en 2016 (56 %). De même, pour un tiers des Canadiens, le téléphone est désormais l’appareil le plus souvent utilisé pour accéder à Internet.

L’utilisation d’un appareil à commande vocale pour maison connectée augmente également au Canada, quoique très lentement.

Il faut aussi dire que l’époque à laquelle une famille se partageait un seul ordinateur est révolue. Plus de la moitié des Canadiens (52 %) disent posséder cinq appareils et plus qui sont connectés à Internet dans leur domicile. Téléphones intelligents, tablettes, ordinateurs, télévisions et appareils pour maison connectée sont de plus en plus fréquents dans les domiciles canadiens.

En 2014, 38 % des Canadiens avaient deux appareils et moins dans leur domicile. Maintenant, seulement 18 % des Canadiens peuvent affirmer ceci.

Les appareils pour maison connectée, comme Google Home ou Amazon Echo, sont de plus en plus populaires au Canada. Un nombre croissant de Canadiens connaissent ces appareils (de 55 % en 2017 à 77 % en 2018).

2. Netflix est (de loin) le service d’abonnement en ligne le plus populaire au Canada

53 % des Canadiens avec un accès Internet à domicile sont abonnés. Spotify arrive au deuxième rang avec 16 %, suivi de Apple Music à 12 %, Crave TV à 9 % et les journaux et magazines à 8 et 4 %.

Plus de 6 Canadiens sur 10 (66 %) passent au moins une heure en ligne par jour à regarder des émissions de télévision, des films ou des vidéos et un peu plus de 40 % passent au moins une heure par jour à écouter de la musique ou la radio en ligne.

Par ailleurs, 14 % des répondants admettent accéder intentionnellement à des émissions ou des films piratés, une proportion similaire au chiffre de l’observateur des Technologies médias. Ce pourcentage passe à 27 % chez les Canadiens âgés de 18 à 34 ans. 70 % de ceux qui ont avoué avoir piraté du contenu affirme toutefois qu’ils sont prêts à payer un prix raisonnable pour des émissions ou des films en ligne couverts par des droits d’auteurs.

3. Trois quart des Canadiens passent de trois à quatre heures en ligne par jour

74 %des Canadiens passent en effet au moins 3 à 4 heures en ligne par jour. Un Canadien sur sept passe même plus de huit heures en ligne par jour.

Lorsqu’ils sont en ligne, ils utilisent habituellement leur courriel (89 %), leurs applications bancaires (73 %), les médias sociaux (61 %), les sites de nouvelles (55 %) et les sites de magasinage (52 %).

4. Un tiers des Canadiens ont vécu de la cyberintimidation ou en ont été témoins

Il faut savoir que cette proportion passe à 58 % chez les 18 à 34 ans. De plus, trois Canadiens sur dix hésitent à utiliser les médias sociaux ou à participer à des discussions en ligne en raison de leurs préoccupations face à la cyberintimidation. Les femmes affirment ce qui précède plus souvent que les hommes (34 % contre 24 %), ce qu’affirmait déjà il y a peu Statistique Canada.

Les Canadiens font plus confiance à certaines plateformes pour la sûreté à l’égard du harcèlement en ligne, avec LinkedIn en tête. Ainsi, un peu plus d’un quart des utilisateurs canadiens indiquent qu’ils ne sentent pas protégés de la cyberintimidation sur Facebook et Twitter.

 

Même si la majorité des parents indiquent que leurs enfants ne sont pas concernées, 90 % sont inquiets de la cyberintimidation. Un peu plus d’un quart des parents ont cherché des ressources et des renseignements destinés aux adultes et aux enfants sur la façon de réagir à la cyberintimidation, et 79 % ont indiqué que ces ressources étaient faciles à trouver.

Par ailleurs, la plupart des parents surveillent une partie ou la totalité de l’activité de leurs enfants en ligne et limitent le temps passé en ligne par leurs enfants.

 

Par ailleurs, 76 % des parents limitent le temps passé en ligne de leur enfant.

5. Le téléphone se répand pour effectuer des achats en ligne

L’utilisation du téléphone cellulaire pour effectuer des achats en ligne continue de croître : elle atteint 40 % alors qu’elle n’était que de 12 % en 2014.

Les articles les plus souvent achetés en ligne sont les vêtements (57 %), suivis des voyages (53 %) et des biens ménagers (40 %).

En 2018, 36 % des Canadiens disent qu’ils aiment faire du repérage en magasin afin de trouver la meilleure affaire. De même, la plupart des Canadiens comparent les prix en ligne avant d’effectuer un achat important

D’autres articles pour approfondir le sujet :

Le paiement mobile se développe progressivement au Québec

Les 10 tendances numériques les plus surprenantes du rapport annuel de Mary Meeker

 

A propos de l'auteur

La Rédaction
Pour contacter la rédaction : redaction@isarta.com

Envoyez-nous vos communiqués de presse ou faites-nous part de votre actualité (nomination, nouveaux comptes, campagne publicitaire...), par courriel à redaction@isarta.com

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page