Braindate virtuelle : comment e180 réinvente le réseautage événementiel face à la crise actuelle Reviewed by Philippe Jean Poirier on . [caption id="attachment_75922" align="aligncenter" width="631"] Christine Renaud, PDG de e180[/caption] 26 mai 2020 Dans le contexte de pandémie, organiser un é [caption id="attachment_75922" align="aligncenter" width="631"] Christine Renaud, PDG de e180[/caption] 26 mai 2020 Dans le contexte de pandémie, organiser un é Rating: 0

Braindate virtuelle : comment e180 réinvente le réseautage événementiel face à la crise actuelle

Par

Christine Renaud, PDG de e180

26 mai 2020

Dans le contexte de pandémie, organiser un événement corporatif ou professionnel comme un congrès, une journée d’atelier ou un simple 5 à 7 de réseautage est devenu un véritable casse-tête. Certes, on peut offrir un beau plateau de conférenciers qui donne leur prestation en vidéoconférence, mais il manquera toujours cet ingrédient de réseautage propre aux événements se déroulant en présentiel. D’où la solution développée par la firme montréalaise e180.

La nouvelle plateforme « Virtual Braindate », réalisée en 3 semaines par l’entreprise e180, répond à ce besoin précis en proposant des tête-à-tête virtuels se déroulant en marge des conférences et des panels principaux.

À la mi-mars, le monde de l’événementiel était complètement désorienté, raconte Christine Renaud, PDG de e180. Les gens avaient de la difficulté à savoir quel genre d’offre avait de la valeur leur communauté, dans un contexte de confinement et de distanciations physiques. On a aidé nos clients à se sentir en sécurité en leur proposant une nouvelle manière de connecter. »

Il faut dire que e180 était particulièrement bien positionnée répondre à cette demande. Elle offrait déjà son service de rencontre axée sur le développement professionnel dans une centaine d’événements internationaux, incluant C2 Montréal.

La plateforme de connexion existait déjà; il s’agissait donc d’intégrer un volet de vidéoconférence, tout en imaginant une expérience utilisateur propice à des échanges fructueux.

Dans Virtual braindate, les gens sont accueillis à un kiosque par un Concierge virtuel qui les met en contact avec leur date professionnelle, puis se retire par la suite. »

L’objectif demeure le même que dans les rencontres en personne, pré-COVID :

Nous voulons aider les gens à connecter sur des quêtes, de grands questionnements qu’ils ont ou des projets dans lesquels ils sont bloqués parce qu’il leur manque une certaine connaissance; nous voulons provoquer des rencontres significatives, ou les gens ont un élément d’unification à la base, leur permettant d’avoir une conversation immédiatement intéressante. »

Pour atteindre cet ambitieux objectif, les professionnels sont invités à compléter un profil, puis à soumettre des sujets qu’ils aimeraient aborder en discussion dans une section intitulée le « marché des savoirs ».

On invite les gens à soumettre des sujets de conversation personnels, qui sont représentatifs d’une expérience professionnelle qu’ils ont vécue et acquise, et qui pourrait bénéficier à quelqu’un d’autre. On a donc une idée précise de ce qu’on va parler avant la rencontre », explique la PDG.

Virtual Braindate Desktop Version

Une équipe « extraordinaire »

En début de pandémie, e180 a perdu tous ses revenus en quelques jours seulement. Heureusement, l’entreprise était en bonne santé financière. Aussi, elle avait déjà ce projet de Braindate virtuelle dans ses cartons… mais elle manquait de temps pour le concrétiser!

C’était déjà dans nos plans. Nous travaillons sur beaucoup d’événements internationaux et, lorsque les gens repartent dans leur pays, il n’y a plus de suite à la rencontre, au niveau du braindate. Cette plateforme devait leur permettre de poursuivre la conversation amorcée dans l’événement. » 

La plateforme a été lancé 3 semaines après le début du confinement, devant 700 organisateurs internationaux. Depuis, Christine Renaud a reçu plus de 300 demandes d’informations de la part de clients potentiels intéressés par le produit, alors que, en temps normal, elle recevait une trentaine de demandes par mois.

Mon équipe a été extraordinaire, raconte la fondatrice. C’était très beau de voir comment nous avons été unies à travers la folie et le drame que l’on traverse. »

Préparez l’après-crise dès maintenant en développant vos compétences sur Isarta Formations.

Et profitez du programme gouvernemental pour vous faire rembourser jusqu’à 100 % de vos frais de formation.



Retour en haut de la page