« Pour réussir à optimiser son référencement, il faut plus penser à ses internautes qu’à Google » Reviewed by Kévin Deniau on . 21 août 2018 Isarta vous propose dans deux semaines, mardi 4 septembre, une formation sur le SEO et le référencement naturel. Entrevue avec Eugénie Delhaye, la 21 août 2018 Isarta vous propose dans deux semaines, mardi 4 septembre, une formation sur le SEO et le référencement naturel. Entrevue avec Eugénie Delhaye, la Rating: 0

« Pour réussir à optimiser son référencement, il faut plus penser à ses internautes qu’à Google »

Par

21 août 2018

Isarta vous propose dans deux semaines, mardi 4 septembre, une formation sur le SEO et le référencement naturel. Entrevue avec Eugénie Delhaye, la formatrice et co-fondatrice de l’agence My Little Big Web, sur l’importance de bien suivre les évolutions de Google en la matière.

 

Quel est l’objectif de cette formation spécifique sur le référencement ?

Eugénie Delhaye : Il faut savoir que Google représente 90 % des recherches effectuées en ligne au Québec. Et pour attirer le plus de trafic potentiel sur son site ou sa boutique en ligne, il est primordial d’être évidemment présent dans les résultats de recherche mais surtout d’être bien positionné sur Google. Les internautes vont en effet rarement au-delà de la première page de recherche.

Bien entendu, il est possible d’apparaître en premier dans les moteurs de recherche avec de la publicité sur Adwords, qui fait d’ailleurs l’objet d’une autre formation spécifique. C’est plus rapide mais cela coûte plus cher et la plupart des PME n’ont pas des budgets illimités pour cela.

Cela ne veut pas dire que le SEO est gratuit pour autant, car cela prend du temps et du travail, mais la différence, c’est qu’on ne paie pas au clic. Que la première position sur le mot clé souhaité attire 100 ou 100 000 internautes, c’est le même coût. L’autre avantage, c’est que, si on diminue l’effort de référencement, l’audience ne va pas s’écrouler du jour au lendemain.

Dans l’idéal, je conseille tout de même de mener les deux stratégies, la publicité et le SEO, en même temps. Bien souvent, ce ne sont en effet pas les mêmes internautes qui cliquent sur les résultats publicitaires et les résultats naturels. D’ailleurs, une majorité ne fait même pas la différence entre les deux !

 

Le référencement naturel se construit ainsi sur le long terme… mais comment faire face aux changements d’algorithme de Google qui oblige à s’adapter en permanence ?

E. D. : Si la stratégie SEO de ton site est bien faite, au contraire, chaque mise à jour de Google devrait le faire remonter dans les résultats de recherche ! Il faut bien comprendre que l’objectif de Google avant tout, c’est de proposer du contenu pertinent.

C’est de cette façon que le moteur de recherche parvient à attirer un très grand nombre d’internautes et c’est pour cette raison qu’il est leader dans son domaine. Google va donc protéger la pertinence de ses résultats de recherche pour rester le moteur de recherche privilégié.

En conséquence, Google améliore sans cesse son algorithme pour être de plus en plus pertinent et pénaliser ceux qui trichent. Il faut cependant bien prendre en compte que Google ne change pas complètement son fonctionnement du jour au lendemain, et fait beaucoup d’annonces sur les nouveautés et la manière dont le moteur de recherche va évoluer. En tant que spécialistes en SEO, on voit arriver les changements bien à l’avance.

Une bonne pratique, pour ceux qui veulent apprendre, est de remettre à jour ses connaissances en la matière. Le SEO a beaucoup évolué au cours des 5 voire des 10 dernières années et on voit encore beaucoup de pratiques qui étaient tolérées il y a quelques années mais qui peuvent être pénalisées aujourd’hui comme par exemple la suroptimisation de mots clés dans un contenu.

N’oublions pas que Google n’est en fait qu’un ensemble de robots. Certes, toujours plus intelligents, mais le principal est de penser à la valeur ajoutée que l’on apporte à l’internaute avant de penser à Google.

Quelles sont d’ailleurs les dernières grandes tendances concernant l’algorithme de Google ?

E. D. : On s’oriente de plus en plus vers de l’hyper-personnalisationAujourd’hui, il est très fréquent de ne plus obtenir les mêmes résultats de recherche sur ordinateur et mobileDepuis 2014, Google a mis le mobile en avant et depuis quelques mois, la tendance est encore plus forte avec l’index mobile-first. Les sites qui sont adaptés pour le mobile sont ainsi favorisés et mieux mis en avant.

Quels outils sont conseillés pour commencer à analyser et suivre son référencement ?

E. D. : Pour débuter, je conseille évidemment de savoir manier Google Analytics (NDLR : il existe aussi une formation sur ce sujet) pour voir d’où vient son trafic et donc de mesurer la part du SEO dans celui-ci. Cela permet de savoir d’où l’on part et voir les impacts de l’optimisation dans un second temps. Cet outil permet également de paramétrer des objectifs précis.

Pour les personnes qui sont plus avancées, je conseille un outil très important pour les référenceurs : Google Search Console

Après, en termes de métriques, il faut commencer par regarder la part du SEO dans votre trafic, le niveau d’indexation dans Google, le nombre de résultats indexés ou encore les pages qui génèrent des erreurs. Notez qu’il y a beaucoup plus de métriques que cela à analyser lorsqu’on évalue la santé SEO d’un site mais c’est un bon début pour identifier les problèmes rapidement.

 

Vous êtes intéressé(e) par la formation de Eugénie Delhaye sur le SEO et le référencement naturel ?

Vous pouvez vous inscrire ici :

Retour en haut de la page