11 extras originaux offerts par des entreprises Reviewed by Philippe Jean Poirier on . [caption id="attachment_59096" align="aligncenter" width="725"] L'équipe de GSOFT lors de son party de bureau aux... Bahamas ![/caption] 28 septembre 2018 Des v [caption id="attachment_59096" align="aligncenter" width="725"] L'équipe de GSOFT lors de son party de bureau aux... Bahamas ![/caption] 28 septembre 2018 Des v Rating: 0

11 extras originaux offerts par des entreprises

Par

L’équipe de GSOFT lors de son party de bureau aux… Bahamas !

28 septembre 2018

Des vacances illimitées au changement de sexe… les entreprises rivalisent d’imagination pour gagner la guerre des talents en offrant à leurs employés le petit extra qui les fera rester. En voici 11 exemples.

1. Des vacances illimitées

L’introduction d’une politique de vacances illimitées a commencé dans les compagnies technologiques : Netflix, Hubspot, Evernote, Spotify et Kronos pour ne nommer que celles-là. Au Québec, il y a la firme de logiciel RH Gsoft qui a emboité le pas en 2013.

Évidemment, l’expression n’est pas à prendre au pied de la lettre :

L’idée c’est de ne pas avoir besoin d’imposer une limite fixe et de faire confiance aux gens d’appliquer leur bon jugement pour ne pas mettre l’organisation dans le trouble », expliquait ici Simon de Baene, président de Gsoft.

2. Faire voyager ses employés

Airbnb offre à chacun de ses employés un crédit de 2000 $ par année sur sa plateforme d’hébergement.

Epic Systems Corporation a trouvé une formule différente pour faire voyager ses employés. Tous les 5 ans, les employés ont de droit de prendre une sabbatique de 4 semaines, et s’ils choisissent de prendre ce temps pour voyager dans un nouveau pays, Epic les aide à financer ce voyage!

Pendant ce temps, la boutique électronique de vin Lot18 donne le choix à ses employés : 4 semaines de vacances payées ou deux semaines et billets d’avion payés avec destination au choix.

Vos bagages sont prêts?

3.Bénévolat et don à un organisme

Salesforce donne à ses employés le pouvoir de faire une différence dans leur communauté. Ils reçoivent une enveloppe discrétionnaire de 1000 $ à donner à un organisme à but non lucratif de leur choix, dès qu’ils ont complété 7 jours de bénévolat, ces jours étant eux aussi payés par l’entreprise.

Salesforce a aidé à reconstruire Haïti en fournissant des licences gratuites à toutes les organisations basées au pays, et en s’engageant de différentes façons, supportant les programmes sociaux du gouvernement, ainsi que les initiatives locales des organisations à but non lucratif et des entreprises », explique-t-elle sur son site.

4. Nourriture gratuite

Google offre des déjeuners gourmets. Amazon a un service de traiteur. L’application Web de projets collaboratifs Asana a recruté un chef cuisinier pour régaler ses employés chaque midi. OpenDNS offre des gauches le mercredi, du pain frais et un camion de crème glacée Ben and Jerry’s pendant l’été!

Dans la Silicon Valley, on a compris que « le véritable chemin pour toucher le coeur d’un homme – ou d’une femme – passe par son estomac. » !

5. Journée de plein air et passes de ski gratuites

Burton est un des fabricants de planches à neige les plus connus au monde. Il n’y a donc pas de surprise, ici, d’apprendre qu’il offre des passes de ski annuels à tous leurs employés. « On travaille comme on descend », telle est leur devise!

La coopérative d’équipement de plein air Rei offre la possibilité à ses employés de prendre une journée payés tous les six mois pour faire des activités en plein air. C’est ce qu’elle appelle les fameux « YAY Days ».

6. Entretien de vélo

Comment convaincre des « rats de ville » et des hipsters de travailler dans son entreprise? En offrant la réparation gratuite à ceux qui se rendent à vélo chaque matin au boulot. C’est l’idée qu’ont eue la firme de jeux vidéos anglaise Jagex et la pharmaceutique Genentech.

7. Études payées

Walmart vient tout juste d’annoncer qu’elle payait les études en administration, gestion ou en approvisionnement de ses employés, dans trois institutions de son choix.

En 2015, Starbuck et McDonald avaient pour sa part annoncé le remboursement des certains frais d’études pour des cours à distance.

Ils ne sont pas les seuls. Aux États-Unis, T-Mobile, la firme de sécurité électronique ADT, la firme d’investissement Fidelity et Apple – pour ne nommer que ceux-là – remboursent une partie des frais d’études dans des programmes liés à la mission d’affaire de l’entreprise.

8. Lever le coude avec les collègues

Dropbox a instauré les « vendredis whiskeys ». Chez Trillist, on déguste le breuvage malté le mercredi. Au bureau de Chicago de Yahoo, c’est avec une tournée de bière que l’on accueille la fin de semaine.

Des entreprises vont jusqu’à se doter d’un bar… littéralement ! C’est le cas de la firme de relation public Hill and Knowlton des agences de publicité Saatchi and Saatchi et J. Walter Thompson.

9. Des animaux au boulot

Les entreprises suivantes permettent à leurs employés leurs animaux au bureau : Netflix, Facebook, Google, Zynga et Chartbeat avec son « Puppytorium » qui est ni plus ni moins qu’un service de garde pour chien.

Mais aucune entreprise n’est allée aussi loin que la Ferray Corporation. Cette société japonaise de conception de sites Web offre une prime de 50$ aux salariés venant avec leur chat au bureau!

10. Hébergement

Facebook a mis sur pied un programme d’hébergement gratuit pour ses stagiaires. Il s’agit d’un hébergement en colocation, dans un des appartements de luxe offert par le site d’hébergement de luxe Oakwood. Le forfait inclut une chambre meublée, l’Internet haute vitesse et un service de ménage deux fois par semaine. La classe!

11. Des assurances médicales élaborées

Le système de santé américain n’offre pas une grande couverture « par défaut » à ses citoyens. C’est pourquoi les entreprises doivent bien souvent prendre le relais, en incluant des procédures médicales onéreuses dans leur plan de santé.

À titre d’exemple, les assurances médicales de Spotify, Facebook et Apple remboursent les traitements de fertilité et la congélation des ovaires pour les femmes qui veulent retarder leur grossesse (une procédure qui peut couter jusqu’à 20 000$).

Plus surprenant encore, la couverture médicale de Goldman Sachs va jusqu’à inclure le changement de sexe, et ce, depuis 2008. Est-ce parce que c’est dans l’air du temps? Plusieurs entreprises se sont depuis jointes au mouvement, dont Netflix, Facebook et Tesla.

 

Pour en savoir plus sur le sujet :

« Avec l’arrivée des Milléniaux dans les entreprises, « l’expérience talent » devient aussi importante que l’expérience client »

Par où commencer la construction de votre marque employeur ?

 

Retour en haut de la page