Et vous, quelles sont vos « compétences atypiques » ou « mad skills » ? Reviewed by Philippe Jean Poirier on . [caption id="attachment_65382" align="aligncenter" width="830"] Yvane le dot : "Les « mad skills » sont les compétences qui nous rendent uniques. Mais pas besoi [caption id="attachment_65382" align="aligncenter" width="830"] Yvane le dot : "Les « mad skills » sont les compétences qui nous rendent uniques. Mais pas besoi Rating: 0

Et vous, quelles sont vos « compétences atypiques » ou « mad skills » ?

Par

Yvane le dot : « Les « mad skills » sont les compétences qui nous rendent uniques. Mais pas besoin de courir des marathons pour être unique! Nous sommes tous uniques ».

17 mai 2019

En recherche d’emploi, la tendance est de mettre de l’avant ses « mad skills » ou compétences « folles ». Or, la notion est souvent associée aux professionnels ayant un profil atypique. Or, tout le monde possède ce genre de compétences, dit Yvane Le Dot, coach de carrière. Entrevue.

Que sont les « mad skills » ? Et pourquoi les candidats devraient-ils s’en soucier?

Yvane Le Dot : Les « mad skills », ou compétences atypiques, font référence à ce qui nous rend original en tant que candidat : ce sont nos passions et nos intérêts marqués.

Dans un contexte d’embauche, c’est ce qui permet aux recruteurs d’identifier des compétences transférables bien souvent non communiquées. Car tout l’enjeu est là : les candidats ont une réelle difficulté à communiquer sur ce qui les rend unique. Mettre de l’avant ses compétences « folles » ou atypiques est une manière de mieux faire comprendre sa candidature aux recruteurs.

On a quand même l’impression que les entreprises cherchent désormais des profils purement « atypiques », non?

Y. L. D. : Les recruteurs n’ont pas besoin d’atypisme en soi, ils en ont juste marre de recevoir des CV standards! Ils veulent juste comprendre en quoi la personne devant eux est unique.

À tous niveaux de postes, la plupart des candidats ont une réelle difficulté à extraire cet élément et le mettre en avant. Le conseil clé que je donne à mes clients en recherche d’emploi est de ne pas attendre qu’un recruteur identifie en quoi il se distingue des autres candidats, mais de savoir le démontrer en continu, à travers leurs outils de branding, en entrevue ou activité de réseautage.

En termes de compétence, on distingue habituellement les « hard skills » des « softs skills » (compétences techniques VS comportementales). Comment les « mad kills » se positionnent par rapport à ces concepts?

Y. L. D. : Les « hard skills » sont associées au savoir-faire : avoir une tête bien faite, être dotée d’un fort esprit d’analyse, etc. Les « soft skills », ou les compétences comportementales, sont davantage associées au savoir être : apprendre à collaborer avec les autres, développer son intelligence émotionnelle.

Les « softs skills » sont aujourd’hui un facteur de succès dans toute évolution professionnelle. Pour preuve, deux statistiques qui parlent par elles-mêmes: selon une étude de Travis Bradberry, 58 % de notre performance au travail repose sur notre intelligence émotionnelle et 90 % des professionnels hautement performant ont une intelligence émotionnelle élevée.

Ce qu’un recruteur cherche à identifier dans les « mad skills », au final, ce sont les compétences comportementales qui se cachent derrière. Pour moi, il n’y a donc pas d’opposition entre les deux concepts, c’est juste un enjeu de communication.

Comment identifier nos « mad skills » ?

Y. L. D. : Les « mad skills » sont les compétences qui nous rendent uniques. Mais pas besoin de courir des marathons pour être unique! Nous sommes tous uniques. Il suffit juste de prendre un peu de recul et d’identifier ce que l’on injecte de différent dans l’exercice de nos fonctions, parce que c’est nous qui l’exerçons et pas un autre!

En quoi différenciez-vous de vos collègues dans l’exercice de vos fonctions? Quelle perception ont de vous vos collègues, managers, clients, partenaires? Que disent-ils de vous? Voilà quelques pistes de réflexion.

C’est tout l’intérêt du personal branding, justement.… permettre à la personne de savoir en quoi elle est unique et comment elle peut faire vivre ses différences et les démontrer davantage au quotidien.

Retour en haut de la page