Quels sont les nouveaux réseaux sociaux qui peuvent exploser en 2019 ? Reviewed by Philippe Jean Poirier on . [caption id="attachment_61710" align="aligncenter" width="627"] Photo : Patrick Tomasso / Unsplash [/caption] 2 janvier 2019 Quelles nouvelles tendances pour 20 [caption id="attachment_61710" align="aligncenter" width="627"] Photo : Patrick Tomasso / Unsplash [/caption] 2 janvier 2019 Quelles nouvelles tendances pour 20 Rating: 0

Quels sont les nouveaux réseaux sociaux qui peuvent exploser en 2019 ?

Par

Photo : Patrick Tomasso / Unsplash

2 janvier 2019

Quelles nouvelles tendances pour 2019 ? Au chapitre des médias sociaux, le quatuor de tête que sont Facebook, Instagram, LinkedIn et Snapchat semble indélogeable. Ça n’empêche pas la compétition de sauter dans l’arène et de proposer de nouvelles plateformes d’échange. Voici 4 médias sociaux qui pourraient causer la surprise cette année. 

1. Musica.ly / Tik Tok

L’application mobile de partage de vidéo et de réseautage Tik Tok a racheté son compétiteur Musica.ly, une application très populaire permettant aux jeunes de produire de courtes vidéos de « lip sync ». Le combo Musica.ly/Tik Tok peut-il déloger Snapchat?

C’est dur d’imaginer d’autres médias sociaux devenir encore plus gros que Facebook, Instagram ou Snapchat… Mais s’il y en a un qui peut y arriver, c’est probablement Musica.ly/Tik Tok. Il reste à voir à quel point ils peuvent générer des revenus semblables aux géants des médias sociaux. Et si Facebook va pas finir par piquer ce qui fait Musical.ly spécial », analyse Patrick Rémillard, conseiller en médias sociaux.

Tik Tok tente une percée, poursuit Jean-François Goulet, stratège Web chez Tchin Montréal. Beaucoup de publicités sont web déjà en place, l’achat de Musica.ly et la mise en place cet été d’un algorithme et d’une équipe « robuste » de modération. Ils veulent être dans la cour des grands rapidement. »

Marilou Hudon, consultante en communication en ligne, rappelle cependant que l’intégration des deux plateformes a été quelque peu chaotique :

Bien que musical.ly soit très populaire chez les ados et en Asie, les retours sont vraiment négatifs depuis le rachat par Tik Tok…»

À suivre, donc.

2. Spark d’Amazon

Lancée en 2017, Spark est une plateforme permettant aux utilisateurs d’Amazon d’échanger sur les produits en vente sur le site. L’espace mise ainsi sur les consommateurs – plutôt que les influenceurs – pour promouvoir les produits, par leurs commentaires, les critiques et leurs coups de cœur.

Si j’avais à suivre une tendance numérique en 2018, c’est Amazon qui veut devenir un gros joueur de la vente de pub web au même titre que Facebook et Google. Facebook et Google sont peut-être dominants… Mais c’est jusqu’à tant que Spark d’Amazon entre en fonction et rafle tout. L’intégration du commerce avec Amazon pourrait être la plus grosse affaire depuis les publicités Facebook», se risque à prédire Patrick Rémillard.

3. Houseparty

Houseparty est un média social « syncrone » de vidéos chats, où 8 utilisateurs peuvent converser en simultané. Avec 2 millions d’utilisateurs, l’application demeure pour le moment un petit joueur dans le secteur des médias sociaux.

Mais une clientèle ayant une moyenne d’âge de 24 ans, elle se présente comme un compétiteur à Snapchat. Son engagement a de quoi surprendre. Les utilisateurs y passent 55 minutes par jour, ouvrant l’application en moyenne 5,5 fois. Mais surtout, ils y passent du temps de qualité, avec de « vrais » amis, dans 70% des cas.

Pierre Schneidermann y voit d’ailleurs une tendance:

Il y aurait un vrai ras-le-bol des applis aux fonctionnalités innombrables. Retour aux sources, donc, en se recentrant sur les appels vocaux, les appels vidéos et les SMS. La connexion entre les gens, la vraie. »

4. Vero

Le média social Vero se présente comme une alternative à Facebook : un média social payant, qui ne vend pas de publicité, et qui mise sur le partage des goûts culturels (film, livres, musique, etc.) des utilisateurs pour alimenter la plateforme.

Vero a connu une pointe de popularité en février dernier, dans la foulée du scandale de Cambridge Analytica. Malgré quelques râtés, l’application mobile a franchi le cap des 3 millions d’utilisateurs. Puis après, le calme plat. Jusqu’à ce que des commentateurs et des influenceurs recommencent à en faire l’éloge.

Vero ne remplacera jamais Facebook. Mais si la plateforme de Mark Zuckerburg trébuche à nouveau, Vero pourrait attirer la part d’utilisateurs qui aiment partager leurs découvertes culturelles et poursuivre sa croissance!

Ces autres articles pourraient aussi vous intéresser :

Médias sociaux : les 4 événements qu’il fallait retenir en 2018 pour les marketeurs

Comment s’adapter aux transformations fréquentes des algorithmes des réseaux sociaux ?

Quels sont les 5 influenceurs à suivre pour rester à l’affut des nouveautés en SEO ?

Quelles sont les meilleures pratiques pour optimiser ses stories sur Instagram ?

Retour en haut de la page