Comment présenter sa candidature en cas de réorientation ? Reviewed by Philippe Jean Poirier on . [caption id="attachment_60895" align="aligncenter" width="767"] Crédit : Ben White / Unsplash [/caption] 26 novembre 2018 Un sondage en provenance du Royaume-Un [caption id="attachment_60895" align="aligncenter" width="767"] Crédit : Ben White / Unsplash [/caption] 26 novembre 2018 Un sondage en provenance du Royaume-Un Rating: 0

Comment présenter sa candidature en cas de réorientation ?

Crédit : Ben White / Unsplash

26 novembre 2018

Un sondage en provenance du Royaume-Uni nous apprend que la « femme moyenne » songe à quitter son emploi 17 fois par année… et considère un changement drastique de carrière plus de 10 fois! 

Pourtant, seule une poignée de professionnels audacieux passent à l’acte. Et ça se comprend. Le défi est immense. Voici les 3 démonstrations que vous aurez à faire pour convaincre un futur employeur de vous embaucher, dans un tout nouveau domaine professionnel.

1. Démontrer que le projet a un sens

Si on fait un changement de carrière drastique, on doit tout de même démontrer à l’employeur que notre démarche est cohérente », lance d’entrée de jeu Lamia Lamoudi, conseillère en développement de carrière.

La conseillère invite les candidats appliquant dans un nouveau domaine d’emploi à se poser les questions suivantes : quels gestes concrets ont-ils posé jusqu’à maintenant, ont-ils suivi une formation ? Ont-ils démontré un intérêt pour la profession dans le passé, en participant par exemple à une activité bénévole qui se rattache au nouveau domaine?

On doit mettre en évidence notre intérêt pour le domaine. Et aussi, à défaut d’avoir l’expérience, on doit communiquer notre passion. Pourquoi veut-on faire ce changement de carrière? Est-ce un rêve de jeunesse, une passion personnelle ? »

2. Faire ressortir vos compétences transférables 

La passion ne saurait toutefois suffire.

Évidemment, on doit convaincre le futur employeur que l’on est capable de faire le travail! On y parvient en mentionnant les formations que l’on a suivies et en faisant des liens entre nos expériences personnelles et le nouveau domaine. Mais on peut aussi mettre en évidence les compétences transférables de notre ancien métier. »

Il s’agit alors d’identifier les compétences communes aux deux domaines d’emploi. Lamia Lamoudi prend en exemple un conseiller financier qui voudrait devenir cuisinier :

C’est a priori deux métiers très différents. Pourtant, le conseiller financier peut mettre de l’avant ses compétences en gestion et en production pour démontrer qu’il saura gérer une équipe de travail, et négocier avec les fournisseurs de produit. La personne doit trouver des liens entre les emplois passés et celui que l’on vise. »

3. Démontrer sa capacité d’apprendre vite

Quand on quitte un métier pour un autre, la courbe d’apprentissage est parfois abrupte. On doit donc démontrer que l’on a la capacité de s’adapter et d’apprendre vite.  

L’idée, c’est d’aller chercher dans son parcours personnel ou professionnel des exemples où on a su s’adapter. Pour un immigrant, par exemple, le simple fait d’avoir gérer la transition de quitter un pays pour s’établir dans un autre démontre une grande capacité d’adaptation. On peut également trouver des exemples dans les emplois passés, si on a changé de poste ou obtenu de nouvelles responsabilités. »

En conclusion, la démonstration à faire est la suivante : montrer que la démarche est réfléchie et cohérente, que l’on a démontré par le passé un potentiel et un intérêt dans le domaine et que, finalement, on est une personne qui apprend vite, quand vient le temps de combler des lacunes!

Découvrez d’autres conseils de recruteurs :

Comment expliquer un congédiement en entrevue ?

Comment se faire chasser par un recruteur

6 comportements non verbaux « parasitaires » à éviter en entrevue

La pire erreur que vous puissiez faire dans votre résumé LinkedIn, c’est…

 

A propos de l'auteur

Philippe Jean Poirier

Philippe Jean Poirier est un journaliste indépendant qui se passionne pour les mots, l’écriture, la recherche, la collecte de témoignages, les tendances sociétales et les raisons souterraines qui alimentent l’actualité. Mandats actuels: recherche d’emploi, vie au travail, TI, finances personnelles, tourisme, famille et vélo. Courriel: pj_poirier@isarta.com

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page